Meeting du 21 avril à Beaublanc : votez Limoges !

Illustration

Des semaines et des mois à parcourir la France dans tous les sens en remplissant les salles de partisans chauds bouillants mais aussi de supporters de l'opposition ; des tactiques secrètes, concoctées pour tirer parti des faiblesses de l'adversaire ; des quantités d'analyses et de pronostics émanant d'observateurs plus ou moins experts, plus ou moins objectifs, sur les chances de l'emporter des uns ou des autres… La campagne touche à sa fin, et c'est bientôt l'heure de vérité. En ce 21 avril, qu'il soit à l'endroit ou à l'envers, on en saura surement plus sur le futur lauréat. Décryptage.

Vous l'avez compris, je veux évidemment parler du futur vainqueur du championnat de ProB de basket, et voici la vraie affiche qui nous intéresse :

Illustration

Pour Limoges, la lutte des places continue avec l'espoir de lendemains qui chantent. Grandissime favori des sondages, il lui suffit de remporter deux de ses trois derniers matches à domicile pour obtenir son passeport pour l'élite. Mais tant que ce n'est pas fait... ce n'est pas fait ! Donc, comme on l'entonne dans les travées sur la gauche : "on lâche rien" ! Et pour commencer, contre Antibes dès ce samedi, à Beaublanc.

L'adversaire

On le sait, le président du Spirou Charleroi a mis sur la table une très grosse somme pour prendre le contrôle de l'Olympique d'Antibes en début d'année, avec l'ambition de le faire remonter très vite en ProA et d'y jouer immédiatement les premiers rôles. La première décision a été de renforcer l'effectif avec l'arrivée de Moussa Badiane en provenance du SLUC Nancy, et le prêt de deux très bons joueurs du Spirou : le meneur US Trévor Hoffman et l'intérieur belge Sacha Massot. Les résultats ne se sont pas fait attendre, l'Olympique passant de la position de quasi-relégable à celle de prétendant aux play-offs en un mois et demi ! Depuis, les deux joueurs prêtés sont retournés en Belgique pour aider le Spirou à remporter son 4eme titre de champion d'affilée. Alors qui sont ceux qui viendront affronter le leader dans son antre ?

Commençons par le point fort, et même très fort, de l'Olympique d'Antibes : le secteur intérieur, avec le trio Allen, Badiane, Prénom. Jeff Allen, qui a passé 5 ans en NCAA avant de se poser sur la Côte d'Azur, et le géant Moussa Badiane (2,08m) dont l'essentiel de la carrière s'est déroulée en ProA affichent des stats quasi identiques : 12 pts, 7 rebonds et 1 passe en 25-30' pour une évaluation moyenne de 15. Le troisième homme est le parisien Ferdinand Prénom (21 ans, 2m) formé à Dijon qui marque 10 points et prend 5 rebonds en 18', en moyenne. Du fait de son manque d'expérience, on pourrait penser que, pour lui, la sélection de bons shoots est tout sauf une formalité. Mais non, Prénom adresse 65% de ses tirs dans la mire, ce qui en fait le joueur le plus adroit de la division.

Au poste 3, Lesly Bengaber joue 27' (10 points, 3,5 passes) en alternance avec le jeune gravelinois Maxime Courby, celui-là même qui a crucifié Boulazac par un panier à 3 points plein de culot à 30" de la fin, lors de la dernière journée.

Le poste 2 est partagé entre Benjamin "Jacques's son" Monclar, et le globe trotter US Cecil Brown (leagues mineures américaines, Israel, Allemagne, ProB avec Brest…). Chacun apporte 9 points, 2 rebonds et 2 passes par match pour une éval un peu inférieure à 10.

Quant à la mène, elle est assurée par l'ancien pensionnaire de ProA Steeve Essart qui compile 7,5 points et 3,5 passes en 31'. Le petit Yann Siegwarth (18 ans) le relaie en général pendant quelques minutes à chaque match pour lui permettre de souffler un peu.

En conclusion, on a affaire à une équipe complète et solide, certes, mais qui ne doit pas être en mesure de faire obstacle à l'armada du CSP.

Illustration


La forme des équipes

Limoges VVVDV
La manière autoritaire dont l'équipe a écarté Le Mans en coupe (ici c'est Limoges !) puis la maîtrise avec laquelle elle s'est sortie du traquenard vichyssois ont définitivement dissipé les inquiétudes suscitées par le revers contre Châlons quelques jours plus tôt. En cette fin de saison, toute l'équipe semble avoir encore haussé son niveau de jeu, tant sur le plan individuel que collectif. Aussi, et sauf le respect que l'on doit à ses adversaires, on ne voit pas trop qui pourrait l'empêcher d'accéder à la montée directe.

Antibes VDVDV
Aujourd'hui, le maintien est assuré et la probabilité de participer aux play-offs est infime. On pourrait donc imaginer que les Antibois vont baisser le pied en pensant déjà à la saison prochaine. Mais ces gars là ont leur fierté : non seulement ils défendent bec et ongles leur bastion de la salle Salusse Santoni (demandez donc ce qu'en pense le BBD : voir ici) mais même à l'extérieur, ils vendent chèrement leur peau. Un adversaire à ne pas mésestimer, qu'on se le dise !

L'analyse

L'analyse est vite faite. Le CSP est dans une dynamique des plus positives, et il est en passe d'atteindre tous ses objectifs, en championnat comme en coupe. Tous les feux sont donc au vert. Mais pour l'instant, RIEN N'EST GAGNE. On fait donc confiance à Fred Sarre pour le rappeler à ses troupes et on compte sur les joueurs pour faire le métier avec le plus grand sérieux afin de ne pas gâcher une position aussi favorable. Quant aux antibois, ils viendront en Limousin avec l'intention de faire un coup et joueront sans pression. Aux locaux de montrer qui est le patron !

Le prono

Illustration

On ne va pas tourner autour du pot : Limoges doit gagner et Limoges VA gagner. Si tel n'était pas le cas, j'assumerais pleinement la responsabilité de l'échec de cette prédiction et j'en tirerais toutes les conséquences en me retirant définitivement des pronostics après la fin de la saison de basket...

  • Autour du match
  • Commentaires (31)