Lisez : on taille Sciarra !

Illustration

Limoges accueille un des grands favoris pour la remontée directe... en début de saison ! La JEANNE D'ARC VICHY se présente pourtant avec le statut de lanterne rouge du championnat ayant déjà fait le ménage dans son effectif et sur son banc pour tenter (jusque là en vain) de redresser la barre. Revue d'effectif.

L'adversaire

Alors, quel est donc le secret des auvergnats pour passer d'une saison catastrophique dans l'élite à une autre saison catastrophique un cran plus bas ? La réponse s'appelle Jean-Louis BORG ! Le technicien faisait tout à Vichy, il a même propulsé certaines jeunes pousses en équipe de France (suite aux défections des NBAers certes mais quand même !) et son départ a été synonyme de déclin total. Illustration Si l'équipe a pu se maintenir avec Besson sur le banc une année, elle a cédé l'an passé malgré la présence d'un certain Jamal Tir-à-15m SHULER qui a aujourd'hui acquis un statut de joueur d'Euroleague avec Nancy. Besson a fait son marché et a recruté "solide" pour la remontée directe... et la mayonnaise n'a jamais pris ! Entre blessures et joueurs "têtes de c..." qui refusent de jouer comme on leur demande (je parle toujours de Vichy 2011/12 pas du CSP 2010/11 !) la tête du coach a rapidement servi de fusible. Là où les dirigeants vichyssois ont été "surprenants" c'est dans le choix du remplaçant ! Comment redresser une équipe à la dérive avec des égos difficiles à gérer ? En recrutant une autre tête de c... encore plus grande gueule que ses joueurs : M. Laurent j'aime-pas-les-bouseux SCIARRA, remarquable meneur en son temps, tête de pioche de tous temps et tête à claque à Limoges où il devrait recevoir la bronca habituelle suite à ses remarques passées sur la ruralité limousine (c'est vrai qu'en Auvergne, et en particulier à Vichy, on regarde Limoges de haut avec le statut de métropole intercontinentale !). Allez tous en choeur : SCIARRA UNE CHANSON, SCIARRA UNE CHANSON !!!

La situation, c'est l'intéressé qui la résume le mieux :

Laurent SCIARRA dans Sud OuestCinq défaites et zéro victoire... On ne peut pas tirer de positif. Il y a quelques prestations intéressantes à domicile et à l'extérieur mais, derrière, on s'est ramassé dans notre salle la semaine dernière face à Denain (60-92)... On n'a pas été aidé non plus par les blessures: je récupère tout juste Ikuesan et voilà que Dondon s'est blessé à la cuisse mercredi. Je n'ai récupéré mon pivot américain (Curtis) que mardi matin, on a dû intégrer deux nouveaux Américains début décembre et certains traînaient une méforme physique... Sans compter la lassitude qui commence à s'emparer de quelques-uns se demandant si on va pouvoir s'en sortir. Vous pouvez changer d'entraîneur, de tout ce que vous voulez, si les joueurs n'ont pas l'envie de s'en sortir, vous n'y arriverez pas. Ca passe d'abord par eux.

IllustrationSeulement voilà, à Limoges on est bien placés pour savoir qu'un excellent meneur de jeu ne fait pas forcément un coach hors-pair et le père SCIARRA semble bien parti pour finir avec la cuillère en bois et peut être même un voyage chez Fanny en guise de cerise sur le cageot ! Passés ses premiers coups de gueule (prévisibles) le néo technicien a fait le ménage de print... euh d'automne dans son effectif : exit Jonte FLOWERS et Alex FRANKLIN remplacés par Daniel COLEMAN et Erick CRAVEN. Des choix compréhensibles mais quand on sait que le véritable trou était le poste 5 et que son pivot titulaire est l'américain Dwayne CURTIS... vu à Limoges l'an passé, sympathique mais lent et pas dominant, on peut se demander si le super meneur ne s'est pas un peu raté sur ses jokers ?! En prime il conserve à la mène Môôôssieur Antoine Jme-frite-avec-le-public EITO jeune et talentueux mais "fragile" psychologiquement face à la pression (s'il vous reste un peu de bronca après Sciarra ne vous gênez pas ! Notre photo pour que vous ne le ratiez pas) et une troupe pas franchement folichonne derrière tout ça pour espérer descendre en étant avant-dernier. Pas très effrayant mais justement c'est là que réside tout le danger de ce match, se dire que cette bande de peintre qui s'est fait démonter par Denain va être une partie de plaisir serait très grave ! Limoges doit préparer ce match comme tous les autres (même si les vacances arrivent derrière) et respecter son adversaire comme si c'était Boulaz... enfin non, comme si c'était une belle équipe avec beaucoup d'enjeu ! Eux auront le couteau entre les dents et comme d'habitude, les US seront remontés comme des coucous devant une belle salle et les autres voudront se faire voir face à Limoges !

Illustration


La forme des équipes

Limoges DVDVD
On le sait, le CSP est sur courant alternatif en cette fin d'année et voyage particulièrement mal. Il faudra assoir son statut favori en dominant largement une équipe en difficulté comme Vichy.

Vichy DDDDD
Bilan simple qui correspond à l'arrivée de coach SCIARRA sur le banc (mais bon c'était déjà 1v-8d avant son arrivée), attention toutefois à ne pas devenir la première victoire historique du médaillé olympique de Sidney sur un banc de ProB.

Les dernières confrontations

Limoges 74-76 Vichy (2011, ProA)
Limoges 93-65 Vichy (2011, 1/2F CdF)
Vichy 72-58 Limoges (2010, ProA)
Limoges 80-76 Vichy (2010, CdF)
Limoges 59-72 Vichy (2007, ProB)
Bon, la dernière, on s'en rappelle : c'était Shuler et son highlight qui a fait le tour du web grâce à Youtube ! (et le malheur d'Eric Girard). Pour le reste nous nous sommes surtout croisés en coupe ces dernières années, les auvergnats ayant regagné la ProA depuis l'été 2007. Pas de gros enseignements à tirer de l'historique si ce n'est que mathématiquement Vichy mène sur les dernières années... à nous de rétablir l'équilibre !

L'analyse

Quoi ? Quelle analyse ? On prend ce match SERIEUSEMENT et on fesse vilainement le dernier du classement coaché par un présomptueux qui a un passé de palois en prime et on conserve l'invincibilité à domicile ! La voilà l'analyse !

Le prono

Bwin (qui avait vu juste la dernière journée en sous côtant Boulazac) est on ne peut plus clair : côte minimale pour Limoges : 1,01 soit des nèfles si vous misez sur le CSP et 7,75 si vous mettez vos économies sur la JAV ! Les bookmakers sont clairs : défaite interdite !
Pour cela, rien de plus simple, il suffit pour cela de vous inscrire sur Bwin en cliquant ici. Bwin double votre mise jusqu'à 50€ : pour 10€ déposés, vous disposerez donc de 20€ pariables !

Illustration

*Les côtes sont susceptibles d'évoluer d'ici au début du match.

  • Autour du match
  • Commentaires (14)