Limoges confirme à St Vallier 76-66

Illustration

Avant-match : Dans l'ambiance surchauffée de la salle des Deux Rives où les supporters locaux se livrent à un concours de décibels avec les nombreux limougeauds ayant fait le déplacement, Eagles en tête, l'application est palpable dans les rangs limougeauds puisque cette équipe new look a visiblement à cœur de se faire pardonner les récentes contre-performances. Récit du match :

QT1
Le cinq majeur du CSP : Mouillard, Idbihi, Mohammed, Emerson, Harrington
Le cinq majeur du SVBD : Thomas, Barnette, Schroeder, Sy, Melicie

Le CSP mène rapidement 5-0 après un bon travail intérieur d'Idbihi et les errements locaux poussent coach Pluvy à prendre un premier temps-mort après seulement 1min 17 de jeu. La défense individuelle stricte de Limoges contrarie les jaunes et rouges alors que de l'autre côté du terrain, Mohammed et Harrington, ouverts, portent le score à 2-10 après 3min30 de jeu. St Vallier joue rapidement et parvient à remonter grâce aux LF à 9-16. La maladresse et les approximations caractérisent cette fin de QT (cf la vidéo ci-dessous) où les locaux tirent leur épingle du jeu en grappillant point par point à la faveur d'actions toutefois bancales : 12-18 après un nouveau raté de Harrington qui semble encore en délicatesse dumoins dans les situations de shoot délicates. Le CSP malgré un net avantage en centimètres ne domine pas au rebond et offre trop de secondes chances.


QT2
Daniel Oyono fait son apparition à l'intérieur en ce 2e QT et il a de suite fort à faire avec Mélicie qui fait jouer toute sa puissance pour "manger" son vis-à-vis mais qui sait également trouver Eziukwu en fixation. Limoges balbutie une nouvelle fois son basket en attaque et permet aux jaunes et rouges de virer en tête 22-20 à la 13e minute portés par un public surchauffé. Après un début de saison sous le signe de Mohammed-superman, c'est Harrington qui semble être le go-to-guy endossant les responsabilités (et le temps de jeu) sans pour autant être décisif même lorsqu'il tente de servir ses intérieurs au lieu de shooter. De l'autre côté les St Vallierois sont héroïques et convertissent en points les ballons sauvés de haute lutte. 25-20 à la 14e. Limoges travaille un peu plus dans la simplicité et revient à 27-24 alors que Scott Emerson se voit sanctionner d'une 3e faute (offensive) sur un écran tout ce qu'il y a de plus régulier. Mohammed redonne l'avantage à Limoges grâce à deux pénétrations dont il a le secret, puis prend un rebond, remonte la balle et va smasher une nouvelle fois en pénétration. Bilan : 18 minutes, St Vallier 27 – Mohammed 30 ! Harrington est toujours sur le terrain mais Alahji est THE MAN ! Coach cousin fustige les manquements offensifs individuels (manque d'assise sur écrans, non-positionnement de certains) alors que Limoges construit ses attaques hors de l'arc ou laisse Mohammed créer. Salmon entretien l'illusion de domination par un panier en tête de zone au buzzer des 24 et un magnifique bras roulé mais le CSP n'y est pas . 29-35 au retour aux vestiaires.

Illustration

QT3
St Vallier entame une remontée rapide et le CSP fidèle à ses 3e QT moisis donne satisfaction aux locaux même si l'agressif Mélicie écoppe dès la 2e minute d'une faute technique et qu'Harrington en profite pour reprendre la mène à 35-37. Trois minutes plus tard, les arbitres se font une nouvelles fois remarquer en sifflant une antisportive à Eziukwu suite à un mauvais geste sur Idbihi qui se fait justice lui même. Mélicie (ou plutôt ses coudes) font du mal dans la défense limougeaude mais Mohammed continue son récital 40-44 à la 16e. Les arbitres sanctionnent alors durement les locaux provocant les foudres du public alors qu'Emerson aggrave le score 40-48 pendant que Mohammed se fait des copains dans la Drôme en harrangant le public des Deux-rives en regagnant le banc pour un nouveau temps mort local ! (On vous l'a déjà dit : c'est lui THE MAN !). Emerson prend ensuite sa 4e faute sur un non contact (au moins les hommes en gris sont mauvais mais justes... les deux équipes en souffrent !) et coach Cousin demande à son tour un TM. Le rythme de la rencontre s'emballe mais la réussite n'est pas toujours au rendez-vous, Salmon de loin et Idbihi font apprécier leur utilité pendant que Mélicie et Barnette maintiennent le SVBD à flots 48-53.

QT4
En 30 secondes, Salmon et Mouillard écopent d'une faute chacun au grand désespoir d'Olivier Cousin et St Vallier commence à y croire alors qu'ils reviennent à 50-53. Idbihi fait valoir sa taille et ses mains pour marquer au courage un nouveau panier en un contre trois pendant que Schroeder vendange un layup de toute beauté ! Les 3 actions suivantes sont navrantes d'approximation et la conclusion vient une nouvelle fois à notre ami le chef de gare qui sanctionne par deux fois Mohammed sur des actions sans importance (4 fautes à 0 en défaveur de Limoges à ce moment du QT). 50-57 TM pour le CSP et Harrington revient sans son attelle qui le gène visiblement dans ses tirs. Bien lui en a pris puisqu'il inscrit le panier suivant en double pas. Limoges défend en individuelle tout terrain sur la remise mais sans succès. Emerson choisit alors un rebond disputé avec Barnette pour commettre sa 5e faute. La sortie de l'américain booste les drômois qui infligent un 5-0 à Limoges. Nouveau TM 55-59 4'25 à jouer et les limougeauds vont au bout de 24 secondes pour échouer une nouvelle fois à 3pts (stat catastrophique ce soir : 23% !). Harrington score une nouvelle fois en pénétration imité par Mohammed (+ faute) puis Adam perce enfin les filets à 3pts (ça va décidément mieux sans le strap !). 55-65, les Deux-Rives prennent l'eau même si le publie hue copieusement les LF (belle ambiance pour une si petite salle !). Mohammed crucifie les locaux à 3pts mais Mélicie se fait pardonner son airball précédent en répondant au ghanéen. 58-68 A 1'13 de la fin alors qu'il vient d'obtenir une faute, Adam Harrington croit bon de jeter le ballon et écope d'une technique méritée (il avait déjà fait ce genre de geste précédemment et avait été prévenu par le père-siffleur). Bilan : Adam marque 2 LF, Thomas fait 1 sur 2 et St Vallier récupère la balle. Grosse frayeur chez les noirs, Alahdji Mohammed reçoit un coup involontaire à la poitrine sur l'attaque suivante et reste au sol.

Illustration

En déséquilibre, le scoreur du CSP a reçu un coup de genou qui lui a coupé le souffle. Heureusement il regagne le banc mais n'a rien de grave (en attendant la radio… avec double avis médical cette fois M. Forté !). 62-73 à 40 secondes de la fin et nos amis en gris sifflent une nouvelle antisportive mal comprise à Sean Barnette. Les trois dernières actions se déroulent dans un silence de cathédrale, animé par la chorale des Eagles « Ici c'est Limoges ! ». Le buzzer retentit après d 'énièmes LF et Limoges fait donc céder St Vallier à domicile pour la 2e fois de la saison 66-76.

Illustration


Au terme d'un match enlevé malgré les maladresses, Limoges s'impose grâce à quelques actions décisives signée Mohammed et Harrington qui prouvent qu'ils sont le type de joueurs capables de faire pencher un match au moment décisif. Mention spéciale à Mohammed l'homme du match (21pts à 53%, 6rbds 1pds 6ftes prov. 21 d'éval en 33min). Un mot sur les nouvelles recrues : D'Almeida a été appliqué mais manque encore de vécu avec ses coéquipiers. Idbihi a montré de belles qualités et couvre beaucoup d'espace sous le cercle avec ses grands bras, il rend une copie décente mais s'excuse déjà d'avoir "mal joué" (cf l'interview vidéo publiée dimanche). Vivement qu'il joue bien car si 12pts 9rbs et 3ct correspondent à "mal jouer" on risque de se régaler à Beaublanc !

A noter : Le public de St Vallier est resté debout quelques minutes pour rendre hommage à David Schroeder qui quitte le club pour des raisons personnelles et sans être coupé, les dirigeants que nous avons rencontré ont insisté sur ce point. Il y a décidément un lien particulier entre le public et les joueurs dans la Drôme !

Beaublanc.com tient particulièrement à remercier le staff du SVBD pour l'excellent accueil qui nous a été réservé.

  • Autour du match
  • Commentaires (4)