Limoges cède face à Orléans 71-79

Illustration

Tout avait pourtant bien commencé. L'hommage à Dacoury, la grosse ambiance lors de la présentation des équipes, Sport +, un beaublanc quasiment rempli jusqu'aux cintres... Tout annonçait une très grande soirée pour ce retour historique du CSP dans l'Elite. Malheureusement pour nous, les orléanais n'étaient pas venus faire de la figuration. Limoges s'incline à Beaublanc sur le score de 71 à 79. Analyse:

Illustration

On savait les joueurs d'Orléans très forts. Leur grosse prestation face au champion de France Cholet la semaine dernière nous l'avait annoncé. S'ils y avaient laissé quelques forces, ce match leur a aussi permis de roder le collectif dans de vraies conditions de jeu bien dures dans une salle difficile. En bon limougeaud bien chauvin, je me permets de dire que leur match à Cholet leur a permis de répétition avant celui de ce soir dans un Beaublanc ravi de réserver un accueil bien senti aux coéquipiers d'Aldo Curti. C'est d'ailleurs une mini bronca qui a accompagné la présentation de la formation orléanaise avant une réelle ovation pour notre CSP nouveau que nous voulions voir bien débuter cette nouvelle saison. Un petit mot pour Dacoury qui a donc vu son maillot accroché tout en haut de son "chez lui" comme il dit. L'hommage est fort, l'homme est grand, nous avons le plus grand respect pour son passé de joueur mais je n'en rajouterai pas, laissant la propagande au site off utilisant tous les superlatifs possibles vis à vis du geste, du cadeau, de l'hommage vous l'appellerez comme vous voulez fait par Frédéric Forte à son "pote". Il est juste à souhaiter qu'il pense à d'autres, comme le #8 de Yann Bonato par exemple qui incarne aussi beaucoup notre club. Une question me traverse d'ailleurs l'esprit: le maillot #4 a-t-il été reporté depuis 2004? Pensez-vous qu'un jour quelqu'un le fera monter sous la poutre également? Le débat reste entier (notez le petit clin d'oeil que je n'ose faire en smiley).

Parlons du match, un premier quart temps de qualité, propre, laissant présager de bonnes choses pour un collectif limougeaud plein de bonnes intentions livrant une copie propre et jouant les yeux dans les yeux avec leur adversaires du soir qui, selon leur coach, étaient émoussés physiquement par leur trois déplacements consécutifs dans la même semaine. Bref, je préfère ne pas l'admettre et, en tout bon limougeaud chauvin (pléonasme?), je me range du côté de mon copain Mathis, 6 ans qui fait d'habitude toujours gagner Limoges quand il est présent à beaublanc et qui me certifie après le premier quart (remporté par Limoges 19 - 13) que la "France" (comprendre Limoges) joue vachement bien. Et, à ce moment-là, il avait raison, tout limoges (même le public) jouait bien sauf Guinn. J'ai particulièrement apprécié Massie dont nous ne tarissons pas d'éloges justifiées depuis son arrivée qui est un monstre de basket associant taille, muscles et agilité avec panache. Un sacré atout pour Eric Girard, il est juste dommage qu'il n'ait pas pu beaucoup jouer en raison de ses 2 fautes trop rapidement prises. J'ai également beaucoup apprécié le match de Raphael Desroses qui poursuit sa montée en puissance de la saison dernière. Mais celui qui m'a le plus convaincu ce soir, c'est Xane D'Almeida qui a été séduisant, meilleur à mon avis que lors de son précédent passage en limousin. Alors que beaucoup craignaient le peu d'apport de nos JFL, force est de constater qu'ils ont pleinement leur place dans l'équipe à l'image d'un Weis présent, plus en forme qu'en juin (même s'il reste encore du travail à fournir... ma voisine du soir qui l'a bien connu dans sa jeunesse, me suggérait, sourire en coin, de lui offrir le livre du Dr Dukan pour Noël... Un volontaire pour aller lui donner?). Aurélien Salmon a aussi apporté dans cette première mi-temps, d'ailleurs plus que RT Guinn, l'autre 4 "fuyant" avec ses tirs longues distances pour lesquels il est toujours aussi adroit.

Mais alors, que dire de messires Banks et Wright? Hé bien, sachez que j'ai été déçu autant par l'un que par l'autre et je ne pense pas être le seul. Je les pensais plus décisifs: Banks oublie trop souvent qu'il a des copains dans son équipe et ce ne serait pas mentir de dire que Xane a été meilleur que Zach Wright ce soir, ce qui ne devrait pas être le cas.
C'est d'ailleurs lors du passage de Xane sur le parquet que l'équipe a créé le plus grand écart, menant alors de +16 avant de se faire recoller peu à peu à 6 pts à la mi-temps (39-33, Fin QT2)

Et puis là, patatra. Si on écoute le coach orléanais, ce sont ses propres paroles dans le vestiaire qui ont fait la différence (ce qui n'est pas prétentieux du tout...). Je pense plutôt que les limougeauds se sont vus trop beaux. Un mix des deux nous fera donc dire que d'un côté les orléanais ont poursuivi leur remontée entamée en fin de 2ème quart tandis que Limoges a voulu la jouer All-star pensant, à tort, renvoyer chez eux les joueurs du Loiret avec une belle valise en cuir de bovidé limousin. Pour gagner au basket, les spécialistes disent qu'il faut d'une part jouer collectif et rentrer ses shoots, et d'autre part bien défendre pour en prendre un minimum. Peut-être aurions nous dû demander au coach orléanais de venir parler à nos gars lors des temps morts ou encore donner la parole au coach des poussins pour rappeler les fondamentaux aux professionnels? Messieurs les porteurs du maillot cercliste que vous devez honorer, Beaublanc.com a un scoop pour vous: la basket se joue en 40 minutes et non en 20. C'est dur, je sais, mais cette seconde mi-temps est vraiment décevante comparé à la première. Pourtant, je n'ai pas eu le sentiment que les limougeauds lâchaient un match dans lequel les orléanais nous plaçaient des contre sans pitié. Car c'est bien Limoges qui faisait le jeu, mais en perdant trop de ballons bêtement, comme ces passes qui n'arrivent pas, coupées ou perdues, ces glissades sur des dribbles frénétiques de Wright et Banks (qui sont capables de faire de très jolies choses mais pas ce soir). L'entente orléanaise a su profiter de ses errements et, en y associant adresse et défense plus rigoureuse qu'en première période, n'a laissé aucune chances à nos protégés de revenir.

Le bilan est donc mitigé mais balance vers le bon. Limoges a de la qualité, c'est à n'en point douter. Aujourd'hui était un jour sans et sans ce petit brin de réussite orléanais en contre attaque, nous aurions peut-être pu remporter le match. L'élément rassurant réside dans l'apport des français qui ont bien plus apporté qu'on ne le craignait avant saison. Même Karim Souchu semble plus impliqué, ce qui est bon signe. La pro A, nous l'avons voulu, nous l'avons désormais. Nous y croiserons de grandes équipes, bien plus fortes que celles rencontrées ces dernières années, des équipes qui vont jouer des coupes d'Europe et qui, par conséquent, se sont construits de gros effectifs avec des bancs bien garnis dont Orléans fait partie. Même si le CSP fait partie des grands clubs du basket français, il n'a plus le rôle d'ogre financier qui surclasse toute la division par ses moyens sur-dimensionnés comme c'était le cas aux étages inférieurs. Limoges a, cette saison, un rôle de promu qui peut espérer plus que le maintien, s'il ne se fait plus avoir comme ce soir. Espérons que la défaite de ce soir soit un mal pour un bien qui permettra à Eric Girard de travailler avec son groupe. De toute façon, il est évident que nous connaîtrons d'autres déconvenues cette saison similaires à celle de ce soir. Espérons juste qu'elles ne seront pas trop nombreuses. Limoges est de retour "à la maison", l'adaptation n'est pas aussi aisée qu'on l'aurait souhaitée, il va falloir du temps pour réapprendre les règles de vie du haut niveau sachant que nous pouvons nous appuyer sur de solides bases: un staff qui connait bien la division, des joueurs d'expérience et surtout un grand public qui, tout de même, est super content de revoir du vrai basket sur son parquet fétiche.

Pour finir, voici ce sur quoi nous sommes tombés ce soir sur le net:

Alhaji Mohammed: "Watching my old team CSP play on the computer they looking good Damn I miss that gym and those Fans"
(Je regarde le match de mon ancienne équipe le CSP sur mon ordinateur, ils ont l'air bons. P*** que cette salle et ces fans me manquent)

Et ses anciens coéquipiers lui répondent :

Kevin Braswell : "Man we both miss it! Wish they would have signed us back! it hurts us all. We supposed to be there. I'm in a great place but it doesn't feel the same without you and Jmc man. And the fan support won't be the same anywhere else."
(Mec, ça nous manque à tous les deux. J'aurais aimé qu'ils nous prolongent ! On devrait être là-bas. Je suis dans un bon club mais c'est pas pareil sans toi et John Mc Cord. Quant aux fans, ils ne seront jamais pareils nulle part ailleurs)

John Mccord That's some real bullshit...We'll all have great years but i wish we were there in limoges..
(Ça craint vraiment... On va tous passer de bonnes années mais j'aimerais qu'on soit à Limoges...)

Cela se passe de commentaires... bonne soirée et bon dimanche

  • Autour du match
  • Commentaires (47)