Limoges 60-57 Le Mans : Nous n'avons pas les mêmes valeurs !

Illustration

Quel beau match livré ce soir à Beaublanc ! Le parfum de la ProA a envahi les travées et même si Curti et Desroses n'ont pas participé à la fête, c'est un CSP que n'aurait pas renié Bozidar Maljkovic qui s'est imposé dans une deuxième mi-temps ultra défensive limitant le MSB à 19 petits points. Limoges est en demie, un tirage au sort dira qui de Chalon (tenant du titre), Cholet ou Le Havre nous rendra visite pour le prochain tour mais on en salive d'avance. Récit, analyse et galerie photo exclusive.

QT1 : Dans le dur et trop tendres pour dominer

Première surprise : l'absence de Raphaël DESROSES mais on le pardonnera largement puisqu'il était aux côtés de sa compagne sur le point d'accoucher. Aldo Curti pour sa part avait aussi un problème de cuisse mais pas de perte des eaux en vue^^
Deuxième surprise : un cinq new look qui a du contrarier les plans de JD Jackson, jugez plutôt : MacAlarney, Hoyaux, Boungou-Colo, Traoré et Zerbo ! Et oui Madame, à Limoges on garde Gomis Massie et Milbourne en benchers !
Malheureusement l'effet de surprise n'a eu que peu d'emprise sur Rochester, Kahudi, Kouguere, Sommerville et Batista qui ont tôt fait de prendre les commandes de la rencontre pour terminer à 19-15. Le CSP ne paraît pas en jambes, Fred Sarre fait tourner mais malgré l'énergie déployée, en particulier par Zerbo, la défense n'est pas au niveau aperçu ces derniers temps. La réussite en attaque n'est pas exceptionnelle et en face Koffi réalise un chantier considérable.

QT2 : Le CSP boit la tasse

Sous l'impulsion d'un Acker on fire (deux 3pts +LF), Le Mans creuse l'écart devant un CSP maladroit et climatise Beaublanc assez rapidement. Chris Massie tient Limoges à bout de bras et sans son entêtement sous les filets l'addition aurait pu s'avérer bien plus lourde. 24-32 puis 30-38… le retour au vestiaire se fait dans l'inquiétude et les discussions à la buvette sont assez pessimistes compte-tenu du spectacle servi au cours des deux premières périodes.

QT3 : On met les verrous mais on a droit au Delaune show !

Que les choses soient claires : nous n'avons RIEN contre les arbitres (plusieurs membres de l'équipe de Beaublanc.com sont même officiels en activité) mais alors Carole DELAUNE c'est juste pas possible ! Non pas que la malheureuse soit partiale, elle est tout simplement mauvaise et des deux côtés. Le pire c'est qu'elle paraît de toute bonne foi à siffler des conneries plus grosses que la ligne de stats de Massie ! Je ne sais pas si elle bénéficie d'une sorte de discrimination positive eut égard à son sexe mais alors quel travail en ce 3e QT ! Deux énormes fautes sur Gomis montant au cercle non sifflées suivies d'une technique à l'ex-international qui comme toute la salle cherchait un labrador pour lui permettre de continuer à se déplacer sans risque. Un dernier coup d'éclat sur une sortie que 5534 autres personnes (bancs, staffs, officiels et journalistes compris) ont vu en faveur de Limoges… sauf elle ! Bref, elle ne mérite sans doute pas les lignes qui lui sont consacrées mais je ne comprends pas comment au fil des années et des prestations pathétiques cette arbitre peut encore être nommée au haut niveau et même sélectionnée pour les JO de Londres (la gueule de Kobe quand elle lui sifflera un marcher sans qu'il ait le ballon !!!). >> Pour les masochistes un article à ce sujet ICI <<

Revenons au match

Fred Sarre a du trouver les bons mots (ou alors Fred Forté a promis de tripler les primes ?!) quoi qu'il en soit les cerclistes exceptionnellement parés de vert ce mardi ont décidé de couper le son et l'image aux manceaux en cette deuxième mi-temps. Résultat : une défense étouffante 2m50 au dessus de la ligne à 3pts, deux 24 secondes de suite, des interception et une forte poussée d'un Beaublanc réveillé pour revenir à une longueur des sarthois médusés. Soulignons la performance des arrières Gomis et MacAlarney (démentiel pour un américain et je pèse mes mots) pour empêcher l'attaque de s'installer dans leur zone arrière. Dessous, Zerbo réalise un nouveau chantier physique plein d'énergie et de générosité malheureusement émaillé d'erreurs dans les captages de balle ou de fautes de frustration regrettables et à gommer de son registre qui deviendra redoutable une fois épuré. Maintenu en vie par les lancers-francs Le Mans comble les saillies limougeaudes emmenées par un MacAlarney de TRES GRANDE CLASSE (je ne suis pas amoureux, juste admiratif) auteur d'actions de très haut niveau avec des gestes techniques parfaits et une précision d'exécution chirurgicale (un 3pts à 9m, des tirs en course incroyables malgré sa petite taille et un tear drop à faire pâlir TP !). Malgré tout le Delauné show maintient le MSB en vie même si seul Charles Kahudi trouvera la mire pendant le jeu au cours de ce quart-temps.
Quelle défense mes amis ! Je n'avais pas vu un adversaire galérer autant à Beaublanc depuis 1993… et je pèse encore une fois la valeur de mes comparaisons. Les Rochestie et Batista qui recueillent les éloges en ProA paraissaient totalement démunis et anihilés. Les temps morts de JD Jackson n'y changeront rien et si Le Mans résiste c'est Limoges qui vire en tête à l'abord de la dernière période 50-49… dans un Beaublanc en fusion !

QT4 : C'est qui l'patron ?!!

Avec un point d'avance c'est un mano à mano qui s'engage dès la reprise de cet ultime quart-temps. Massie et Batista échangent des amabilités et croyez-moi il valait mieux ne pas trainer entre les coudes et les cotes des deux intérieurs poètes dans ces 10 minutes ! Limoges s'échappe avec 3pts d'avance sur un changement de main jordanesque de Milbourne mais l'international Kahudi ajoute un second panier à son palmarès (marquer pendant le jeu devient un exploit pour les tangos). La tension est incroyable, Richard Dacoury en perd son latin au micro de France3 Limousin et Limoges résiste aux tentatives de retour mancelles par une abnégation défensive proche de la perfection. Les minutes s'égrainent sans que le tableau de marque n'évolue et c'est KMac sur la ligne de réparation qui se charge à 4 secondes du terme de reléguer les visiteurs à 3 longueurs de deux lancers parfaits et d'un sang froid implacable. Temps mort : Beaublanc chante et les consignes doivent être inaudibles pour les joueurs. Les deux avions désespérés de Sommerville et Batista ne feront pas mouche et les verts lèvent les bras au buzzer !

Pour la seconde fois Limoges créé la surprise en sortant une ProA, et pour la troisième année consécutive Beaublanc accueillera une demi-finale de coupe de France (le statut de ProB nous assurant de jouer à domicile).

La CdF une dépense d'énergie inutile ou un coup de tonus ?

Alors comment interpréter cette victoire ? Il est des fatigues qui font plus de bien que des journées de repos. L'objectif principal de la saison demeure la montée que tout le monde espère directe au terme de la phase régulière. Cet exploit (car taper le 5e de ProA sans Curti ni Desroses n'est pas une balade de santé) permet en fait au CSP de reprendre sa marche en avant. Un bon moyen de balayer le mauvais souvenir de la cuite au Champagne de ce weekend avant de partir en cure vichyssoise où les limousins seront attendus de pied ferme par Sciarra et un Eito aussi bête que rancunier. Que penser du prochain tour ? Recevoir Cholet, Le Havre (où Souchu vient de prolonger) ou rééditer la finale 2011 avec Chalon s/Saône à domicile ne pourra être qu'une belle fête du basket et l'occasion de s'offrir un nouveau et désormais traditionnel ticket pour Bercy avant peut-être d'en disputer un autre avec les playoffs de ProB.
Limoges a réussi cette année l'exploit de construire un groupe taillé pour la ProA avec 80% de nouveaux-venus. La mayonnaise a pris et le CSP pourrait signer un retour dans l'élite avec des ambitions à la hauteur de son glorieux passé. Sans s'enflammer ni se voir trop beaux, envisager d'aller au bout des deux tableaux ne semble pas irréaliste. Si nos joueurs ont cette implication défensive, leur talent offensif peut nous laisser prétendre à un rêve inavouable : réintégrer la ProA en étant européen grâce à la coupe ! Imaginez l'ouverture de la saison à Beaublanc avec une bannière à inaugurer par un groupe quasi-inchangé et apprécié du public tout en se sachant engagé en coupe d'Europe… Ce que tout bon limougeaud attend désespérément depuis 12 ans ! Alors gardons raison mais que de belles choses sont à portée de main de cette équipe qui est à 5 matches de la ProA et 2 de l'Europe… A cœur vaillant…

Quelques stats :
Massie
12pts, 14rbds, 2pds, 1ct pour 25 d'éval
MacAlarney 16pts 4pds pour 15 d'éval
Gomis 13pts, 4rbds, 2pds pour 10 d'éval
Traoré 5pts, 8rbds, 3int, 2pds pour 12 d'éval

La feuille de stats complète est consultable >> ici <<

------------------------
CARNET (DES)ROSE


Toute l'équipe de Beaublanc.com souhaite la bienvenue à Naëlia, la plus jeune cercliste à ce jour ;)
Toutes nos félicitations à Papa Raph' et maman Nathalie qui a bien mérité du repos.

------------------------
  • Autour du match
  • Commentaires (43)