Les boules... à Zac, Limoges enguirlandé !

Illustration

EDIT: Galerie photos consultable en bas de la page !
Le deal était simple : gagner et continuer la course en tête ou céder et rester dans un gruppetto avec la pression jusqu'au printemps. Malgré un BEAU match le CSP n'a pas réussi à contrer l'enthousiasme boulazacois fier de son antre et de son équipe qui a su répondre aux assauts des Massie, Milbourne et autres Raph ou KMac. Récit d'une rencontre aux couteaux qui a longtemps hésité avant de que le CSP ne se prenne les pieds dans le tapis au pied du sapin 86-82 ! Analyse.

AVANT MATCH : Ambiance de feu dans et devant le palio les Eagles succombant au fantasme hellène des fumigènes. À l'intérieur sono haut de gamme public proche du terrain arène bondée et animation permanente : du beau travail dont on pourrait s'inspirer du côté de Beaublanc si on souhaite moderniser notre enceinte ou éventuellement se doter d'un outil nouveau… mais il faudra voir plus grand !... Surtout pour la table de presse, blindée hier soir, y-compris la seconde improvisée et pour l'anecdote inaccessible puisque l'heureux directeur du Palio, M. Billot faisait du zèle à l'entrée contrôlant lui-même les billets et beaucoup plus enjoué à l'idée de recevoir Shakira (Merci à SudOuest pour la photo) que l'équipe de Beaublanc.com…

Illustration

Mais rassurez-vous on ne vas pas se laisser faire par un gars qui n'a pas de cheveux et nous avonf finalement pu réaliser notre reportage (debout sur iPhone) et vous pourrez profiter de notre galerie photos et d'une vidéo exclusive dans les prochains jours. Place au match.

QT1 SARRE : On donne la balle à Chris ! 25-21


En ce début de rencontre Limoges a une nouvelle fois décidé de jouer sur ses cadres axant son jeu entre Gomis, Massie et Milbourne. On s'étonnera de la présence de Curti dans le cinq quand on voit le rendement actuel de Kyle MacALARNEY mais bon… le coach doit avoir ses raisons… En face McKenzie se met rapidement en évidence bâchant un JoGo parti en drive. Massie s'affaire en deux temps sous le cercle et menant la marque à 7-2 provoque le premier temps-mort de Sylvain LAUTIE. Alors un petit mot sur le coach boulazacois (lui aussi en mode boule à zéro… une mode en Périgord ?) qui a décidé de faire un show sans pareil sur son banc. On est habitué aux coaches "expressifs" mais là c'est le théâtre de guignol, avec des mimiques à la Jérôme Commandeur et une mauvaise foi le poussant à demander pêle-mêle marcher, reprise, faute dès qu'on sifflait quoi que ce soit à ses ouailles… Bref, Dubiez a bien entendu son technicien puisqu'il score dès la reprise ce qui est toujours réconfortant après un TM. Massie cafouille et Ayers (l'ex-room mate de KMac à la fac de Notre Dame) sanctionne à 3pts, suivi par McKenzie qui porte la marque à 9-9 puis 11-9. Limoges joue son basket avec application et Massie hérite une nouvelle fois d'un bon ballon dessous mais ne marquera qu'un seul lancer. Sur la défense suivante Monroe se jette dans le paquet attendant un coup de sifflet (au passage il prend 3 claques) et jette son ballon alléluïa… qui rentre (présage ?). Massie lui répond bien servi par Gomis (peu de variation dans le jeu en ce début de rencontre) mais la défense ne s'installe pas assez rapidement et Monroe envoir Ayers au touchdown pour la plus grande joie du public comblé à 3'55 du buzzer 15-12. Nouvelle attaque de Massie et de nouveau 1/2 aux LF. Sarre demande une zone press mais elle est instantanément déjouée par Ayers qui joue ave Adjiwanou en relais et Monroe au dunk. Heureusement, Milbourne tient la baraque à Mi distance mais Monroe lui répond en tête de zone. JoGo en mode réveillon sert un nouveau caviar à un Massie omniprésent mais le meneur shoote trop rapidement sur l'action d'après. A 1'28 Kmac entre enfin, le petit flotteur de Raph et la bonne défense pousse Boulazac à envoyer un saucisson désespéré aux 24 secondes. On continue à s'entêter en backdoor sur Massie mais les locaux se méfient et récupèrent le ballon. Le CSP conclue le quart temps sur un beau mouvement à 6 passes sur la dernière balle et pousse l'écart à 25-21.

QT2 SARRE : On continue à donner la balle à Chris ! 24-22


Dès la reprise Dubiez obtient 3 LF prenant Gomis à son piège dans un shoot en mode "étoile de mer"… quel dommage que les arbitres sanctionnent ce genre d'action. En verve, Dubiez enquille un 3pts sur une balle bien ressortie par Monroe. Très chaud, Milbourne crosse Gaillou (quel vent !) et drive jusqu'au cercle. Kmac force son premier shoot devant Kerchoff et échoue. Le CSP est ensuite sanctionné à juste titre d'un contre illégal et ne trouve plus la solution en attaque, buté sur son axe 1-5 joué à outrance et peu créatif. 31-30 7min à jouer. Miracle de Traoré sur l'attaque suivante avec un ballon qui rentre après avoir littéralement escaladé le cercle grâce à l'effet donné par l'intérieur malgré le choc reçu sous le panneau. Malheureusement, Ayers ajoute 3pts malgré la défense de Raph et de Traoré et ramène les deux équipes à 33-33.
Kmac rate à 2pts et juste derrière, Dubiez profite d'un ballon ressorti à l'opposé pour sanctionner derrière l'arc. Panique à bord mais Milbourne fait le taf en fade away… seul problème : la réponse d'Ayers 38-38 ! Massie réussit un and-one sur Adjiwanou, puis les deux équipes échangent deux allers/retours de folie improductifs mais Kmac trouve la faille et conclue au layup : 38-43 et nouveau temps-mort local alors que Milbourne prend sa 2ème faute. La reprise se fait sur une faute de Kmac... Comment dire… imaginaire ! McKenzie fait 1/2 aux LF. BLZ travaille bien en attaque et quand Njoya crosse Kmac c'est Lautié qui jubile depuis son banc (il sera en one man show au Palio prochainement !). Zerbo entre enfin mais AVEC Massie. 50sec à jouer, faute de Raph sur Ayers qui sanctionne 2/2 mais notre capitaine se fait justice lui-même et donne deux longueurs d'avance au CSP à la mi temps 24-22 !

Illustration

A la pause, le CSP gère la plus petite des avances en majeure partie grace au travail de ses deux américains omniprésents sur cette première partie, Chris Massie 12 pts et déjà 10 rbds, mais surtout Landon Milbourne qui a été d'un sang froid impressionnant en attaque avec 15pts et 3rbds. Peu de rotations voulues par Fred SARRE et donc des temps de jeu très inégaux. Du côté des locaux, l'enjeu et l'ambiance particulière galvanisent clairement les blancs et bleus. Pas étonnant que ces deux équipes trustent le sommet du classement depuis le début de la saison. C'est clairement le plus beau match vu, techniquement et spectaculairement. Ca joue bien, précis et rapide des deux côtés. Le CSP semble plus reposer sur des individualités mais on sait que les seconds-couteaux n'en sont pas et sont capables de sortir le match au bon moment. On constate aussi que les coaches se sont bien étudiés car les options habituelles sont moins flagrantes (moins de tirs ouverts) d'où l'importance des forces individuelles telles Massie ou Milbourne capables de créer leur shoot.

QT3 LAUTIE : Bon, il nous fait ch… Massie, on le sort !


Deux mauvaises passes vertes pour recommencer et Dubiez en profite rapidement. Curti sert Massie avec succès. En face, Monroe joue l'isolation et cherche la faute de Massie. Coach Lauthié à clairement décidé d'éloigner le pivot du CSP du parquet. On se retrouve avec des situations à la NBA où deux joueurs jouent le un contre un sous le nez des huit autres totalement écartés à 3pts. Raph sanctionne de loin bien décalé par Jogo mais… ce qui devait arriver arriva… en deux actions Chris MASSIE enregistre sa 3ème faute à seulement 7'36, Zerbo revient donc au grand bonheur de Monroe. En attaque, Curti travaille Dubiez et provoque deux fautes de suite à chaque fois au bout des 24"… donc deux fautes idiotes des locaux. Un bon système décale Curti mais il échoue à 3pts, sur l'action suivante il trouve enfin la mire. Gaillou profite de son avantage de taille sur le meneur JFL pour scorer en pénétration et Zerbo écope d'une offensive sur l'attaque suivante. 57-53. 2ème faute de Zerbo qui tentait de contrer Monroe. Nouveau système pour décaler Curti... Mais ce n'est pas Kmac et le shoot suivant ne fera que confirmer cette impression ! Pourquoi s'entêter surtout quand on a un lutin barbu sur le banc capable de rentrer ces shoots ?! Raph rejoint ses copains à 3 fautes ce qui pousse Fred SARRE à demander un temps-mort à 56-57 et 2'34 à jouer. Au retour, les arbitres serrent la vis sur les locaux (enfin...) et provoquent l'ire du Palio. Traoré se retrouve aux LF sous la bronca et réalise un 0/2… 58-57. Zerbo qui flotte en défense oublie Adjiwanou et mange un dunk puis puis se fait bâcher par le même Adjiwanou déchaîné avant de commettre sur lui sa 3ème faute en tentant de récupérer la gonfle. Quel passage du malheureux intérieur ! Un beau mouvement du BBD conclu par Ayers les amène à 63-57 et le CSP craque en commettant un 24". Choc pour Milbourne (sans gravité… au niveau de l'entrejambes) qui reste au sol jusqu'à ce que les locaux parviennent à scorer. 21" à jouer et Fred SARRE met ses trois meneurs sur le terrain mais la gonfle échoue à Zerbo qui en fait une briquette. Traoré obtient la 3ème faute d'Adjiwanou mais de nouveau 1/2 aux lancers. 65-58 au buzzer où Ayers manque de crucifier les verts de quelques millimètres depuis le rond central !

QT4 LAUTHIE : Ils reviennent sortez Massie B...de M... !!! 86-82


Retour de Massie et retour du canardage de Monroe. Adjiwanou prend sa 4ème sur offensive. Le Palio se lève sur un nouvel attentat de Traoré en défense chanceux de ne pas pendre beaucoup plus cher. Pas très posé comme joueur ! 69-60, au pire moment le BBD creuse l'écart. Après deux actions cafouillées par le CSP, Kerchkoff amène les siens à 71-60. Réaction de Fred SARRE, temps-mort du CSP avec 7'20 à jouer et les pom-poms locales distribuent des bonnets de Père Noël… On retrouve Adjiwanou à la conclusion de la contre attaque et il faudra que Traoré, bien servi par Kmac, intervienne pour arrêter l'hémorragie. Kmac provoque deux fautes de suite de Kerchkoff qui a beaucoup de mal à suivre le lutin de Notre Dame, qui plante enfin un tir primé sur le pif de son vis-à-vis. Seul problème, il est de suite imité par son ex coloc Ayers qui maintient un écart conséquent 76-65. Fred SARRE ordonne et le CSP passe en zone mais Gaillou sanctionne à 3pts, dur !
Kmac en mode… Kmac ! Deuxième 3pts en quelques secondes 79-69 Adjiwanou provoque Massie, pas de faute mais 2 pts acrobatiques. McKenzie qui tente de sortir le plus texan des limougeauds, commet (enfin) une offensive TM 3'45 à jouer. Le CSP joue bien mais cherche l'extra passe à l'intérieur (ou peut être certains refusent-ils de prendre la responsabilité du tir ?). Kmac obtient une faute mais 1/2 aux LF ratant au passage son 1er lancer de la saison. 3min à jouer et Kmac obtient nouvelle faute d'un Kerchkoff depassé ! 81-72 sans trembler sur la ligne. Monroe monte la balle (oui oui un pivot) et floppe sur ligne centrale face à Massie ! Ça va se voir M. Lauthié !... à mon goût une tentative aussi grossière méritait une technique ! Massie gêne donc trop les locaux et leur seule tactique consiste à l'évincer… pour le fair play on repassera. TM BBD à 2'48 du terme. Kmac dégaine à 9m puis Raph par un superbe flotteur, que TP n'aurait pas renié, ramène tout le monde à 81-77 et le Palio (et son directeur à mes côtés) stresse ! 4ème faute de Raph, puis bâche de Massie et laborieux 2pts de Milbourne dans un silence arbitral assourdissant malgré la véritable boucherie sur la progression de l'ailier limougeaud ! Lautié mouille son slip : 5e de Massie avec 1'30 à jouer et 81-79 au compteur. Cerise sur le gâteau Monroe convertit ses deux réparations et rend à Traoré la monnaie de ses pièces précédentes en lui fracassant la tête… on a beau être pro-CSP, on se dit qu'il l'a cherché : bronca aux LF et encore 1/2 de Sambou, que de déchet sur la ligne !
Interception de Raph en feu dans ce money-time et faute d'Ayers. Raph manque un dunk rageur sur la fin de l'action mais pêche lui aussi aux LF : 1/2 pour réduire l'écart à 83-81… Le directeur du Palio se fait des cheveux ! Nouvelle interception par Aldo Curti qui sert Milbourne qui parvient à provoquer la 4ème faute d'un Kerchkoff qui doit en avoir marre de voir passer des fusées sur ses flancs. Malheureusement, Landon se met au diapason de ses coéquipiers avec 1 seul lancer converti 83-82 et 44". McKenzie obtient et marque lui ses 2 LF avec 33 secondes sur l'horloge. Raté de Milbourne et faute rapide logique mais à 85-82 avec 2LF à suivre et 9 minuscules secondes au chrono il faudrait un miracle... 1/2 de McKenzie… TM CSP la suite est simple : salle debout et système !
Balle interceptée sur la remise et cela laisse juste le temps à Sambou "le boucher" Traoré en retard de commettre un énième attentat... À ce niveau la ce n'est plus de la rugosité mais de la bêtise ! Victoire de Boulazac 86-82. La course au titre se fera donc en position d'outsider !

Que tirer de ce match et comment comprendre cette défaite ?

Contrairement au gâchis aperçu à Fos, ce match aura été d'une belle intensité de bout en bout. Un seul coupable à pointer du doigt : la stat aux lancers, on ne peut pas gagner un derby de leaders en shootant à 13/22 soit moins de 60%. Pour le reste l'investissement est impeccable. Il faudra sans doute trouver des solutions défensives pour éviter que le matraquage de Massie ne le fasse sortir mais on fait confiance à Fred SARRE pour mettre en place des aides efficaces et pour également sortir de cette Massie dépendance en responsabilisant plus Zerbo par exemple.
On pourra également se poser la question de la pertinence de l'importance du temps de jeu d'Aldo CURTI par rapport à Kyle MacALARNEY. En l'état, Kmac est nettement au dessus de l'ex-pensionnaire de l'INSEP. En début de saison, la dynamique était inverse et la situation compréhensible, actuellement Kyle mérite largement une place de starter et des minutes supplémentaires au vu de son investissement défensif et de son talent balle en main. Contrairement à d'autres shooting-machines, il n'est PAS un joueur unidimensionnel, bien au contraire et nous DEVONS nous servir plus de cette pépite (et lui signer un contrat longue durée très vite hein Fred ?!) Enfin un dernier mot sur Traoré même si vous avez déjà compris mon opinion sur le jeu de Sambou. Il a beau être un garçon fort sympathique, il est incompréhensible de "péter" des joueurs comme ça en défense ! De la dissuasion et de la rugosité sont-elles forcément synonymes de méchantes fautes par derrière et passage en service de radiologie ? Pas sûr ! On joue au basket certes et les taquets ont toujours existé mais de là à jouer la faute flagrante il y a un pas susceptible à gâcher l'esprit de ce sport qu'il ne faudrait pas franchir. Si on veut des coups gratuits et de la bêtise on a le foot pour ça !

Sur ces pensées de paix et d'amitié (2e degré hein) toute l'équipe de Beaublanc.com vous souhaite un bon réveillon et vous donne rendez-vous dès mardi pour retrouver Vichy !

  • Autour du match
  • Commentaires (41)