La série continue : victoire 88 à 87 à Rouen !

Illustration

Après la victoire de Boualazac hier soir, le CSP avait la pression lors de son déplacement à Rouen. Et cette pression, on l'a sentie tout le long du match, surtout sur la ligne des lancers où Limoges a fait un vilain 16/30. Pourtant, c'est grâce aux 2 seuls lancers de Jo Gomis dans les dernières secondes que Limoges parvient à s'extirper du piège rouennais et à garder le contact avec le BBD. Ouf ! Retour sur un traquenard...

Limoges entama donc son match avec son 5 classique (Curti, Gomis, Desrose, Milbourne et Massie) et, cette fois, le CSP commença bien et proprement
En alternant les paniers dessous et en périphérie, le CSP prenait rapidement 6 points d'avance et atteignait la mi-temps de ce premier quart temps avec un score de 13-9 en sa faveur.

11-0 en 3min au QT2

C'est alors que Siggers débuta son show bien aidé par un ancien limougeaud, Pierrick Poupet.
En 3 minutes, le CSP encaissa un joli 11-0. A force de courage, le CSP revint à 22-20 à la fin de ce premier quart temps. Pour la suite, il allait falloir éviter ce genre de trou d'air sous peine de ne pas revenir une nouvelle fois.

Le pompier Traoré

Peine perdue et incorrigible, Rouen toujours porté par Siggers remit le couvert dès le départ et pris cette fois 9 points d'avance (34 à 25 pour Rouen). Sambou Traore se rappela alors au bon souvenir de son ancien club. Le limougeaud entraina son équipe dans une nouvelle remontée qui passa cette fois par le secteur intérieur et des pénétrations.
Une nouvelle fois, le CSP réussit à revenir à courte distance à la pause (44 à 42). Le CSP jouait toujours le yoyo et faisait l'élastique dans ce match dont la deuxième partie s'annonçait très tendue.

Un éclat au QT3

Malheureusement, ce qui devait arriver arriva : à force de faire l'élastique et bien, ce dernier risquait de se casser. Ce fut le cas lors de ce 3ème quart temps où Rouen accéléra de nouveau le rythme auquel Limoges ne répondit pas. Les 9 points de retard à la 25ème furent l'occasion pour Fred Sarre de recadrer un peu ses troupes. Mais en fait non !... car ce soir comme à Boulogne, Limoges utilisait le collectif (et Chris Massie) pour jouer au basket. Limoges pensait équipe et les joueurs étaient une nouvelle fois soudés. L'expérience de Gomis et le talent de Massie furent utilisés : Massie abattait un boulot monstre (16 points et 8 rebonds en 24mn de jeu mais un vilain 4/9 aux LF et 8/17 pour l'équipe soit moins de 50% pour 66% à 2 points, chercher l'erreur !). Limoges revint donc une nouvelle fois mais cette fois à 64 partout à l'entame du dernier quart.

Le come-back limougeaud

Qui dit élastique dit nouvel écart ... en faveur de Limoges et d'un bon passage de Mipoka. Le CSP se détachait inexorablement et prenait même 10 points d'avance à 4 minutes de la fin du match. Ecart définitif ? Non, car ce match était un match de séries et ce fut Rouen qui aligna un 10-0 pour revenir à égalité à moins de 2 minutes de la fin. Oui 10-0 en 2 minutes avec un temps mort du CSP au milieu de la série. Ce match allait se jouer aux lancers, les 2 équipes étant dans le bonus. Et ce fut le "Hack a Chris" et un nouveau lancer égaré sur la ligne suivi de 2 rebonfs offensifs laissés à Rouen qui passait devant à l'entame de la dernière minute. Puis, Kyle McAlarney ratait un nouveau lancer (oui oui Kyle aussi et 14/28 pour Limoges). 14 lancers oubliés (!!), la statistique qui tue et la seule prompte à expliquer le faible écart entre deux équipes navigant pourtant aux antipodes du classement. Puis 15 secondes à jouer, balle Limoges et 1 point de retard. La suite .... on la connait : 2/2 pour Gomis et un dernier 3 points raté pour Rouen.

Rouen remportait le match de l'évaluation (104 à 96) mais perdait celui du score (le plus important ! ). Limoges s'impose donc 88 à 87 face à une belle équipe de Rouen.

La série de Limoges continue, la série d'une équipe. Car certes, Chris Massie a sorti un 30 d'évaluation (8/8 aux tirs, 14 rebonds mais 6/13 aux lancers), Jo Gomis a atteint les 20 points et 7 passes, mais tous les joueurs ont apporté et ont su combler le passage à vide de Raph Desroses sur ce match.

  • Autour du match
  • Commentaires (20)