La coupe dévisse !

Illustration

Ce soir, à la surprise générale, le petit poucet Nancy a sorti le grand CSP Limoges de la coupe de France 90 à 67 pour le plus grand plaisir du public local (oui c'est ironique mais la présentation du match façon nouveau-riche sur le site off du plouc... euh pardon Sluc m'a passablement agacé (voir ICI pour les curieux). Ce soir une originalité puisque l'analyse nous est fournie par un supporter de Nancy (Damien) que nous tenons à remercier chaleureusement. Bonne lecture.

QT1 24-16
Tout commençait plutôt bien pour le CSP avec un entre deux remporté par Idbihi
et un 1er panier pour Hinson, qui enchaina par 2 interceptions mais qui ne se conclure pas par de nouveaux paniers. Et c'est au contraire Akingbala qui permettait à Nancy d'égaliser, après avoir pris un rebond offensif. Si je précise celà, c'est parce que durant les 2 premiers quarts-temps, Limoges va être dominé au rebond (11 rebonds contre 23 pour Nancy, dont 6 offensifs), ce qui n'aide pas quand la réussite au shoot n'est pas là (38% en 1ere période). Et c'est pourtant le CSP qui inscrira le 1er panier à 3 points de la rencontre par l'intermédiaire de Salmon (formé au SLUC au passage), bien seul, alors qu'on connait son attirance pour les tirs extérieurs. D'ailleurs ce panier à 3 points sera le seul marqué sur une série de 5 tirs consécutifs, en à peine 3 minutes. Mais Nancy n'en profite pas vraiment (paniers ratés et ballons perdus), à l'image de son capitaine, R.Greer (3 d'évaluation) qui ne jouera d'ailleurs que 7 minutes ce soir. Mené 7-4, Nancy demande alors un 1er temps-mort. Bien lui en a pris car on sent l'équipe plus présente en défense et plus collective en attaque. C'est à ce moment du match que va commencer un festival à 3 points des 2 côtés, qui va permettre à Nancy de prendre l'avantage (8-10). Mouillard permettra au CSP de rester à hauteur de Nancy, mais finalement le 1er quart-temps se terminera sur le score de 16-24 pour le SLUC, grace notamment à ses deux hommes forts de la soirée : Morandais et Akingbala.

QT2 49-29
Si l'écart était encore minime (-8pts) à la fin du 1er quart-temps, le 2e quart-temps va permettre au SLUC de quasiment plier le match
, grâce notamment à une succesion de tirs à 3 points. Parker (1er panier de la saison après sa grave blessure), Wilson, Morandais, Brun et même Samnick enfilent les paniers derrière la ligne. Il faut dire que la défense en zone mise en place à Limoges n'est pas très efficace quand 3 à 4 joueurs adverses se trouvent au delà la ligne des 3points et qu'il suffit de quelques passes pour trouver un joueur en position idéale, qui a alors tout son temps pour ajuster son tir. Résultat, l'écart passe à -20 à la fin de la 1ere période (29-49).

QT3/QT4 Y-a-t'il encore un match ?
(NDLR : Damien a perdu l'intérêt de la rencontre en seconde période... on connait ça dernièrement à Beaublanc !)
Au retour des vestiaires, les 2 équipes ont donné l'impression que le match était plié. Malgré un semblant de révolte en début de 3e quart-temps, avec un écart qui est redescendu à -14, Nancy gère parfaitement son affaire et finira par remporter le match avec un écart de 23 points (67-90).

Pour m'excuser de ne pas vous avoir fait un compte-rendu complet du match, je vais essayer de vous donner mon impression sur le jeu et les joueurs du CSP, en essayant d'etre aussi impartial que possible.
Faute d'être fan du CSP, je ne peux pas vous faire un comparatif avec d'autres prestations de votre équipe, mais je savais déjà avant le match quels joueurs pouvaient nous faire mal (merci Godzip ^^) : Mohammed, Harrington, Idbihi, Hinson, voir Mouillard et Salmon.

Perso je craignais beaucoup Mohammed et il ne m'a pas donné tort. S'il a terminé la 1ere mi-temps avec un seul point au compteur, il avait déja par contre intercépté 2 ballons et provoqué plusieurs fautes; la 2e mi-temps lui aura permis d'améliorer ses stats aux tirs pour terminer avec 15 points au compteur et un 17 en évaluation. Un joueur que j'aime bien et qui aurait largement sa place en Pro A.

Pour Harrington, je me suis demandé pendant un moment s'il jouait ce soir. (NDLR : et y'a pas que ce soir !) Il aura fallu attendre sa faute pour que je me rende compte que oui (et que je lise la feuille de match pour voir qu'il a joué 12 minutes). Pas besoin de préciser ce que je pense donc de sa prestation de ce soir. Il n'est peut être pas encore totalement remis de sa grave blessure?

Pour votre pivot allemand, Idbihi, il a bien su profiter en 2e mi-temps des 10 minutes de temps de jeu accordé par JLM à Zaki (il a du vouloir que tous les joueurs notés sur la feuille de match marquent au moins un point) pour exister offensivement, car j'ai trouvé que Akingbala prenait le dessus sur lui assez souvent.

Pour les autres joueurs, je n'ai pas cherché à les cibler particulièrement et je m'en excuse donc. Ah si, j'allais oublier Aurélien Salmon que j'essaye de suivre un peu : 27 % d'adresse globale, dont 1/6 à 3 points. Et souvent c'était des tirs trop courts.

-----------------------------
Merci encore à Damien pour ce résumé même si conformément à nos conseils les cerclistes ont fait en sorte qu'on s'ennuie ferme du côté du Palais des Sports J. Weille.

Voilà donc pour l'édition 2009 de la coupe de France avec un parcours somme toutes remarquable jusqu'en 8e pour le CSP. Place donc au championnat et au classement en vue des playoffs. Comme l'a souligné Aurélien Salmon dans LE REPUBLICAIN LORRAIN (itw ici) "on sait que la montée se jouera en play-offs et l'objectif, maintenant, consiste à prendre la meilleure place possible". Le CSP luttera donc fièrement pour la 4e place comme l'annonce déjà le site off (ils ont mal aux dents les objectifs de début de saison !).

Prochaine sortie à Bourg (dont le CSP est la bête noire) avec une mini-chance d'exploit avant de se faire plier en fin de championnat par Charleville ou le futur pensionnaire de ProA Paris-Levallois.

  • Autour du match
  • Commentaires (6)