Présaison CSP 2018/19

Inutile de Riley, On nanterre pas la peau de Weems sans intensité

Illustration

Alors je vais être bref : on a perdu. Lourdement même, sur le score de 72 à 90, une bonne vieille branlée des familles. Il était une fois...

Il était une fois une équipe de joueurs de basket tout de vert vêtus,...


...accrocheurs, adroits, impliqués, avec les dents qui rayent le parquet. Un soir de Janvier 2015 (ou plutôt à la fin d'un après midi suite au putain de décalage des matches du à un rectangle coloré que l'on appelle télé), ces petits hommes verts (ben oui, Jo Passave ne jouait pas !) se sont déplacés chez des cousins, verts aussi, dans un endroit que l'on surnomme le chaudron. Les petits joueurs verts n'aiment pas trop leurs cousins car ceux-ci sont souvent prétentieux, hautains et se croient même capables de déféquer dans les boites aux lettres, tellement ils ont une facheuse tendance à flatuler plus haut que leur séant. De plus, ils se souviennent de leur dernière entrevue lors de laquelle ils s'étaient inclinés de 3pts, résultat qui rendait les cousins encore plus insupportables.

Parmi eux, Tonton Mykal aime beaucoup embêter ses cousins, en particulier Nobel qu'il aime distraire dans des clips LNB.

Avant de venir, les petits joueurs verts ont beaucoup regardé la télé avec Papa Pascal, et notamment "Les cousins à Berlin", "Les cousins au Havre" et le top "Les cousins à Pau". Papa Pascal leur proposa de faire une blague: Faire un remake de tous ces films! En plus, pour cela, ils ont même des guests: 3 charlots authentiques !

Tous ensemble, ils ont appliqué le plan à la lettre face à des cousins en pleine digestion dominicale du repas familial chez Mémé, pas concernés, somnolents, peu adroits. Pendant un moment, les cousins ont résisté mais les 3 charlots les ont immédiatement remis en place: "Ce soir, les stars jouent en vert !" ont-ils sans cesse martelé.

Une fois la sodomie collective achevée, les charlots, pris de remords et de peur d'être mal évalués, ont cherché à ré-équilibrer leurs coups de sifflet mais il était bien trop tard, la messe était dite et les cousins étaient ridiculisés chez eux... sans force, sans dignité, sans aucune chance (à part Fréjus, le plus grand de la bande) par des petits joueurs verts bien plus adroits et décidés.

Bientôt, tout ce petit monde part en vacances familiales chez Mickey. Nous espérons fortement que les charlots ne seront pas invités !

Avant cela, il faudra réagir dès mercredi car "Cantù t'es fait écraser le week end dernier, il faut savoir repartir du bon pied", dicton italien.

Bon courage à Bistouquette pour l'inspiration !

  • Autour du match
  • Commentaires (76)