Ils ont remis les pendules à l'Eure

Illustration

Limoges s'est imposé face à Evreux 72-65 dans un match aux couteaux. Dans l'autre 1/4 de finale du tableau, c'est Fos s/Mer qui a triomphé d'Aix-Maurienne d'une vingtaine de points. Analyse.

Le contexte: "Stop ou Encore"

Quel doux parfum que celui des Play-Offs, période pendant laquelle il nous est impossible de prévoir une soirée ou un week-end à l'avance, complètement tributaires des résultats du CSP.

Hier soir, Limoges n'avait pas d'autre alternative que de l'emporter pour que l'aventure continue et poursuivre cette longue route vers un deuxième Bercy de la saison, le 5ème en 4 ans.

Avec Costner fraichement débarqué et un Massie malade, Limoges n'était pourtant pas dans les meilleures dispositions pour venir à bout d'Ebroïciens venus à beaublanc pour l'emporter. Et pourtant...

Le match: "Vers un Massie-indépendance ?"

Avec un 5 de départ des plus originaux qui aura eu le don de surprendre l'assistance et l'adversaire, le CSP creuse d'emblée un petit écart laissant présager une bonne soirée, Zerbo étant efficace et Traoré rentrant ses shoots extérieurs.

Malheureusement, les choses se sont gâtées quand Massie et les joueurs majeurs sont arrivés peu à peu sur le parquet. Les visiteurs ne se sont pas contentés de remonter leur retard et ont carrément pris la tête en toute fin de QT 1 et creuser jusque la mi-temps.

A la buvette, on se demande bien si Massie va reprendre du poil de la bête et on craint le départ anticipé en vacances.

D'ailleurs le début du 3ème quart et le peu d'entrain manifesté par notre pivot MVP, nous font craindre le pire et Beaublanc gronde. Et puis, Massie est sorti, remplacé par Zerbo d'abord puis Sambou ensuite. Nous avions déjà vu Sambou en 5 en début de saison et avions été convaincus par ces prestations. Personnellement, et je ne suis pas le seul, je le préfère à ce poste, le trouvant plus efficace que lorsqu'il tente des shoots extérieurs pour lesquels sa réussite est assez faible.
En défendant comme ils savent si bien le faire et avec un fréjus qui ne prend que 3 fautes alors que Wood joue systématiquement sur lui, Limoges rattrape peu à peu son retard, bien aidés par quelques coups de sifflets avantageux (mais en compensation des contestables de la 1ère mi-temps) et un Gomis au four et au moulin, véritable fer de lance d'une attaque limougeaude en réussite.

La suite, on la connait, Limoges se livre à un duel sans merci et prend l'ascendant sur son adversaire qui peine aux lancers francs. Après une tentative à 3 points ratée alors qu'il était bizarrement seul, Kyle assomme ses adversaires à quelques secondes du terme, donnant 7 points d'avance que les multiples fautes désespérées des coéquipiers de Constantin ne rattraperont jamais.

Le bilan

Après le match 1, nous les sentions fébriles, fatigués, déçus (comme nous) par cette nouvelle défaite à Bercy. Aujourd'hui, je suis rassuré, ces mecs-là veulent le fanion, leur investissement en 2nde période parle pour eux.

Nous devons tous être derrière cette équipe, plus que jamais, et venir en nombre samedi à Beaublanc pour jouer les fossoyeurs et ne surtout pas laisser la moindre chance aux méditerranéens.

Sans Chris Massie ni son compatriote (fantomatique) Costner, Limoges s'est qualifué pour cette demi finale et ne s'arrêtera pas là, soyons en certains. Alors, parce qu'il faut que je paye ma tournée à Bercy à mes copains de la rédac le 16 Juin, nous devrons pousser, et pousser encore. Ils en ont besoin.

Tous à Beaublanc Samedi et allez Limoges

  • Autour du match
  • Commentaires (51)