Héroïque, magique, HISTORIQUE !

Illustration

Edit: Ajout de quelques photos et une galerie à venir dès lundi !
Je rêvais de titrer ça un jour sur beaublanc.com, je ne vous le cache pas, et voilà qui est fait ! Limoges a réalisé l'impossible, on peut maintenant dire sans le moindre doute que les miracles existent, et ce soir 6000 personnes ont pu y assister dans un Beaublanc chaud comme au siècle dernier !

Limoges a réalisé une entame de match parfaite, Mohammed prenant très vite confiance à 3 points. Les Limougeauds ont accumulé une pression pendant plusieurs jours (semaines ?) et ont visiblement été transcendés plutôt que pétrifiés. Premier bon point de la soirée ! Mais Pau, en leader du championnat, ne se laissera pas faire et restera tout près au tableau d'affichage. 25-22 en fin de QT.

Illustration


Le second quart-temps sera nettement plus difficile pour des N&B qui marquent le pas. Les verdâtres en profitent pour passer devant à mi-chemin, notamment grâce à un Teddy Gipson digne des extra-terrestres dans Space Jam (oui, quand ils deviennent grands et méchants ^^). Le banc du CSP ne tient pas le choc, en témoigne le petit match de Johann Passave-Ducteil et de Raph' Desroses.

Illustration


Mais Beaublanc ne s'en laisse pas compter et continue d'espérer pour les siens, surchauffant l'atmosphère. L'air est de plus en plus irrespirable, et Limoges revient peu à peu dans la partie avec une bonne adresse à 3 points (41% ce soir), mais aussi... Aux lancers-francs (14/15 et 93% !). En voilà encore une bonne nouvelle. Et c'est surtout que cette adresse va avoir une importance CAPITALE quand on connait la suite ! Fin du QT et 4 points d'avance pour l'ennemi juré (50-54).

Et puis, Limoges craque. Limoges prend l'eau. Mais Limoges ne veut pas décevoir tous ces gens qui se sont déplacés, alors le public continue de pousser des joueurs qui se battent. Ainsi, malgré les bourdes monumentales de François Renaux pour ne citer que lui (François, je suis content de ne pas avoir à t'attribuer la défaite du CSP ce soir :) ). C'est certes réducteur mais les lay-ups manqués lors d'un choc comme celui-ci, c'est impardonnable. Alors heureusement, derrière ces erreurs, une équipe tout simplement magique et transcendée par cette ambiance indescriptible, est venue à bout des espoirs sudistes... Je vous avouerai ne pas avoir vu qui de McCord ou Ford avait marqué ce panier ô combien difficile et ô combien important qui décroche les prolongations et fait se lever tout un peuple. Je m'excuserai aussi de ne pas vous détailler tout ce quart-temps tant il y aurait eu de choses à dire. Mais l'essentiel est bien la victoire ce soir.

Illustration


Et dans les prolongations, Limoges est héroïque. Souchu allume direct à 3 points et laisse le temps de voir venir. Toute l'équipe se met au diapason sur le 'la' donné par Beaublanc. C'est fou, honnêtement. On se croirait revenu en Coupe d'Europe, surtout en revoyant ce cher Bouly danser aux côtés d'August... Et Teddy Gipson, jusque là irréprochable côté verdâtre, rate 2 lancers consécutifs pour notre plus grand bonheur ! Beaublanc a fait la différence et peut jouir de la supériorité limougeaude ce soir.

LIMOGES CAPITALE DU BASKET, c'est une réalité. Cette ambiance n'existe nulle part ailleurs (non, même pas en Grèce haha !). Je m'arrête là pour cette analyse une fois de plus incomplète - mea culpa - mais je laisse le soin à chacun de refaire le match à sa façon. Le meilleur moyen ayant été d'être à Beaublanc, THE PLACE TO BE ce soir...
Limoges a fait un pas vers la Pro A, mais le chemin est encore long. Mais pour aujourd'hui, on se contente d'en profiter, parce que... ON N'ENTEND PLUS CHANTER LES BEARNAIIIIS....!!

  • Autour du match
  • Commentaires (29)