Girard : "C'est notre non-match qui m'a surpris, pas Poitiers !"

Illustration

Au lendemain de la défaite lourde de conséquences en finale des playoffs, Eric GIRARD l'entraîneur du Limoges CSP a accepté de revenir avec nous sur cette rencontre mais nous a également brossé le portrait du CSP 2009-2010, de son projet et de sa vision d'une formation taillée pour un seul objectif qu'on commence à bien connaître : la montée en ProA ! Entretien.

Beaublanc.com : Pouvez-vous nous parler de cette finales en quelques mots, qu'est ce qui a pêché ?
Eric GIRARD :
Je voudrais rappeler que ce n'était pas une mince affaire d'y aller, il y a quelques semaine peu de gens auraient misé sur Limoges présent à Bercy. Ça reste un match sec qui est un exercice difficile où l'osmose d'une équipe et le vécu d'un groupe sont très importants. Poitiers a un groupe pratiquement inchangé depuis 2 ans et nous on n'avait que 2 mois depuis l'arrivée de Bradford et de Jérôme Navier et moi-même. On sentait les joueurs biens dans l'approche de la finale mais individuellement on n'a pas pu s'appuyer sur Mohammed Hinson ou Salmon qui avait été important en playoffs. On n'a pas trouvé de joueur à son vrai niveau.

Beaublanc.com : Poitiers mérite sa victoire c'est incontestable, quel joueur si on peut en isoler un, vous a fait le plus mal ?
E.G :
Wright a été décisif sur quelques paniers à des moments où on pouvait revenir, le MVP Guillard a aussi creusé une grosse différence dans son duel avec Salmon... Aurélien a déjoué, il a perdu confiance par rapport à son problème d'adresse mais je ne lui jette pas la pierre car personne n'a été au rendez-vous.

Beaublanc.com : Vous aviez bossé ces attaques de zone-press et de zone, quelles étaient vos options offensives ?
E.G :
On avait prévu beaucoup de choses et on savait comment allait jouer Poitiers, c'est notre jeu qui m'a surpris ! On avait même prévu des attaques sur boîte ou double boîte mais ils n'en ont pas eu besoin. Sur la zone j'avais demandé du jeu de transition avant que la zone ne soit en place mais on n'a pas été dans le rythme et attaquer sur 1/2 terrain contre une bonne zone, quand on n'est pas adroit et à Bercy ça fait beaucoup ! J'avais également demandé aux joueurs de trouver des paniers faciles dans la raquette car statistiquement le pourcentage de réussite à 3pts à Bercy est de 25% sur les 4 dernières finales de ProB.

Beaublanc.com : Pensez-vous que cela ait un lien avec les ballons décriés par nombre de joueurs (ProA et ProB) utilisés par la LNB pour les playoffs ?
E.G :
Non, je pense plus à un problème de paniers que de ballons, ce n'est pas une excuse car tout le monde avait les même et on va me dire qu'ils sont identiques à ceux de Beaublanc mais ce pourcentage est quand même curieux.

Beaublanc.com : Qu'avez vous dit aux joueurs à la mi-temps, puis après le match ?
E.G :
A la mi-temps je leur ai dit que l'intensité donnée n'était pas suffisante, il fallait tout donner sur un évènement comme ça. Il faut pousser son corps à la limite du possible.Je leur ai également rappelé que même si on avait été mauvais, il faut appeler un chat un chat, que nous n'étions qu'à -11... et qu'on pouvait le faire ! En demi contre Paris on était à -13 à la mi-temps et on a gagné. Après la rencontre je leur ai dit qu'on était sans doute passé à côté d'un grand moment mais je leur ai aussi dit merci car depuis deux mois les joueurs ont été à l'écoute et donné leur maximum pour le club et les supporters.

Beaublanc.com : Parlons un peu de 2010, quel profil souhaitez vous donner à votre équipe ?
E.G :
Le profil du jeu sera celui qu'on a déjà montré ces deux derniers mois, une équipe qui court qui joue ensemble sans star et sans porteur d'eau où chacun à son tour aura son rôle. L'équipe sera la star du groupe. Une défense cohérente comme j'en ai toujours eu quand j'ai pu avoir de bons résultats...

Beaublanc.com : Combien de joueurs souhaitez vous avoir ? Qui souhaitez vous conserver ?
E.G :
Je ne vais pas vous donner de noms car c'est un peu tôt et je n'ai pas encore rencontré mes joueurs un par un mais je souhaite en conserver plusieurs. Je pense qu'un groupe de 11 professionnels c'est une utopie en ProB pour un seul match par semaine. On va chercher quelques joueurs expérimentés avec du charisme et constituer un groupe de 8 ou 9 joueurs selon le budget plus 1 ou 2 jeunes comme Lucas qu'on essaiera d'intégrer en fonction de leurs performances et de leur talent. A l'image de Cholet qui mise depuis longtemps sur une politique de formation avec le succès qu'on lui connait, je n'hésiterai pas à lancer un jeune qui se débrouille mieux qu'in titulaire. A nous de mélanger politique de formation et de résultats pour arriver à l'objectif principal du club qui est de se donner les moyens pour construire durablement en ProA.

Beaublanc.com : On connait le professionnalisme limougeaud et on ne peut pas croire que des contacts ne sont pas en cours, des noms ?... des profils ?
E.G :
Limoges n'aura pas le budget de Paris de cette saison... J'ai déjà des idées, j'ai même déjà discuté avec certains joueurs mais ce sera plus compliqué de les faire venir que si on avait gagné la finale... J'espère que les partenaires sont conscients qu'on va mettre le maximum d'atouts de notre côté pour réaliser une belle saison en ProB et s'ils renouvellent leur soutien il n'y a aucune raison de ne pas y arriver !

Beaublanc.com : Antibes, Pau, Besançon, Bourg-en-Bresse, Clermont et Limoges... la ProB aura un sacré parfum de ProA l'an prochain sans parler de Lille qui arrive avec un gros projet et des moyens, un commentaire ?
E.G :
La ProB est de plus en plus dure, les clubs évoluent, les municipalités mettent en place des structures qui donnent envie à tout le monde de monter. Mais quand on voit ce qu'on a fait à Limoges en deux mois sans moyens démesurés et sans la préparation qu'on aurait aimé pour toute une saison... on se dit qu'on aimerait faire rêver tout le monde l'année prochaine.

Beaublanc.com : Question David et Jonathan : Vous faites quoi pour les vacances ?
E.G :
(rires) Elles ne sont pas encore d'actualité et j'en ai déjà eu beaucoup cette année. (rires) Je vais me concentrer cette année pour construire une belle équipe pour le public limougeaud, j'ai beaucoup de joueurs à recruter ou à faire resigner et ça va prendre du temps donc mes vacances ne sont pas une priorité du tout !

Vous êtes un site internet, c'est bien ça ?! Remerciez de ma part tous les internautes de tous les encouragements qu'on a reçu depuis deux mois que nous sommes là, ça fait vraiment chaud au coeur et dites leur de ma part que le meilleur restera à venir et qu'on va tout faire pour leur offrir la ProA !

Le message est transmis...
Merci à M. Girard pour sa disponibilité et sa gentillesse.

  • Autour du match
  • Commentaires (6)