EN FINALE !!

Illustration

Le Limoges CSP l'a fait ! Après une confrontation aller-retour de haut niveau face à Nanterre, avec une grosse intensité à l'aller comme au retour, les Limougeauds se sont donnés les moyens d'aller en finale à Bercy. On ne connait encore pas l'adversaire, Pau s'étant incliné contre Aix... Analyse !

QT1 (22-18) – KB comme dans son jardin

Le match commence dans une salle chauffée à blanc, et les Limougeauds ne sont pas pour autant en reste puisqu'ils se sont déplacés dans l'espoir de voir les leurs monter à l'étage supérieur dès ce soir.
L'intensité en ce début de rencontre est Nanterrien. Principal fautif, Zeb Cope, déjà excellent à l'aller à Beaublanc. Braswell trouve enfin la mire à 3 points après 4 shoots infructueux côté cercliste (8-6) et réitère par deux fois dans la foulée pour donner l'avantage aux siens (8-9 puis 11-12). KB est on fire en ce début de match, avec 11 points à lui tout seul en 7 minutes. Mais cela ne suffit pas puisque Nanterre garde la mainmise sur le match. D'ailleurs, coach Girard ne s'y trompe pas et lance François Renaux dans le grand bain. Son dunk sera d'ailleurs suivi d'une faute, histoire de rester dans ses standards. En tout cas, sans être transcendante mais bien emmenée par Nate Carter (8 points), la JSF fait son match face à un CSP qui semble avoir du mal à se mettre dans le rythme (22-18).

QT2 (10-20, 32-38) - Une défense de mammouth !

Braswell revient avec les mêmes intentions qu'en début de match et se paye un 4/6 à de loin pour recoller au score et passer devant (22-21 puis 22-23). Pourvu que ça dure ! 16 points sur 23 pour son équipe, qu'en penser ? Grosse confiance ou jeu déséquilibré ? Dans l'immédiat, optons pour la première option, l'important se trouvant pour l'instant au tableau d'affichage. Notons par ailleurs que Fred Weis est encore économisé par le staff, il souffre encore d'une douleur au genou. McCord indiscutable, ce sont donc Salmon, Passave-Ducteil et Ford qui se partagent le temps de jeu restant à l'intérieur. Secteur intérieur peu en verve pour le moment, les Limougeauds optant plutôt pour des shoots extérieurs (7/18 après 17 minutes, soit 35%). A 28-34, on ne peut pas leur en vouloir ! La faute à des Nanterriens moins percutants, et un Nate Carter plus effacé, bien maitrisé par une défense efficace du CSP. Le contre de Passave-Ducteil sur l'intérieur américain en est une belle image !
La première mi-temps se termine sur un bon +6, 32-38. Limoges est dans ses standards et devra y rester en seconde période.

Mais la JSF est loin d'avoir lâché l'affaire, on sait d'ailleurs que les banlieusards sont capables de remonter rapidement au score sur des séries, à tout moment. Il faudra donc se montrer vigilants et continuer à resserrer les boulons en défense, comme ce fut le cas en QT2 avec seulement 10 points encaissés en 10 minutes.
Pendant ce temps là, Pau ne remplit pas son contrat (37-35 pour Aix), et Limoges n'est pas encore en Pro A - juste à Bercy. Il faudra continuer à batailler pour manger la carotte !

QT3 (19-19, 51-57) – Statut quo !

Comme pour commencer à varier son jeu, le CSP s'envole à +8 avec un tir intérieur de John Ford sur son premier shoot du match (sic), et +10 grâce à... Kevin Braswell ! Tout va bien pour l'ogre limougeaud, et Pascal Donnadieu s'inquiète pour ses troupes, demandant déjà son premier temps-mort de la deuxième MT. Que nenni, +12 via McCord et seul l'inévitable Zeb Cope arrêtera la catastrophe (34-44). Et comme on le savait, les Nanterriens sont capables de vite remonter au score. Akono, Corosine et Badiane notamment nous font douter, ramenant leur équipe à 5 points (49-54). Tout est plus difficile pour Limoges, qui s'en remet à des lancers-francs par Mohammed, McCord ou Salmon, gardant les 6 points acquis avant la mi-temps (51-57).

QT4 (15-12, 66-69) - BERCY, NOUS VOILA !!

Alors que le CSP semble tenir son avance, Zeb Cope lance une bandrille de loin pour faire remonter la tension (55-59), poussant les cerclistes à commettre des erreurs (perte de balle d'Alhaji Mohammed). Bien difficile de dire qui l'emportera à ce moment du match... Les paniers fusent, et le shoot au delà des 6m25 de KB sont suivis d'un alley-hoop Akono-Riley, faisant lever les 1500 supporters nanterriens... Xavier Corosine va pousser les Limousins dans leurs retranchements en marquant 4 points sur une action (3pts + LF), 63-64 et une atmosphère irrespirable : il faudra avoir les nerfs solides pour s'assurer d'être à Bercy dans 10 jours !! On compte notamment sur notre meneur américain pour faire parler son sang-froid. En attendant, c'est Johann Passave-Ducteil qui fait le taf (63-67 à moins de 3min du terme). Cet écart va se maintenir pendant de loooongues minutes pendant lesquelles on ne fait que penser encore et encore au POPB qui nous tend les bras... A 1 minute du dénouement, Braswell se rate de loin, mais Nanterre n'en profite pas. 35 secondes pour concrétiser, et le meneur américain, provoque la faute. Ratant ses deux lancers, il laisse le suspens nous tuer... Avant d'intercepter la balle pour clore le match ! 69 à 66 !!

LIMOGES EST EN FINALE ! Pour la deuxième année consécutive, Limoges s'offre une place en finale au Palais Omnisport de Paris-Bercy ! L'adversaire ? On le connaitra vendredi, Pau ayant perdu face à Aix-Maurienne (80-67), il faudra donc attendre le résultat de la belle entre les deux équipes.
Les joueurs peuvent laisser éclater leur joie sur le parquet, bien aidés par les chants des supporters ayant fait le déplacement en banlieue parisienne.

Enfin, je laisse le mot de la fin à Johann Passave-Ducteil : "Oh c'est bon ça, c'est bon ça putain".

  • Autour du match
  • Commentaires (47)