Présaison CSP 2018/19

En danseuses ou le cul posé sur l'ASVEL ?

Illustration

A 2 étapes de la fin du championnat, le Limoges CSP va tenter de justifier son maillot vert de meilleur sprinteur face à l'ASVEL. À l'Astroballe, il s'agira donc de ne pas passer pour des danseuses mais plutôt d'asseoir une suprématie avant d'entamer les playoffs... et pourquoi pas, se retrouver en tête de peloton avant la toute dernière ligne droite ? Présentation.

Que cette fin de saison semble compliquée pour tout le monde ! En haut, toutes les équipes veulent se placer au mieux pour les playoffs et en bas elles font tout pour perturber les résultats et ne pas passer pour des vendues.
C'est ainsi que l'on voit Antibes et Cholet gagner ce week-end alors que les 2 écuries n'ont plus rien à gagner ou à perdre. C'est pour cela que tous les matchs sont compliqués et que rien n'est acquis d'avance.

Alors encore plus quand l'adversaire du soir est obligé de gagner pour s'assurer une place en playoffs.
Les Lyonnais se doivent de vaincre chez eux contre Limoges, sinon la dernière journée sera vraiment sous haute pression dans le derby qui les opposera à Roanne. Sachant que la Chorale est en ProB et que ses joueurs voudront montrer à toute la Pro A qu'ils ne méritent pas de descendre, le piège est tendu.

Le contexte

L'ASVEL réussit souvent contre les équipes mal classées mais a beaucoup de mal contre les "gros". Le CSP voyage bien et sort d'une victoire à la maison contre Antibes. Ce n'était pas le match du siècle, par contre les paniers ont tremblé et Nobel a réalisé la perf de l'année (46 d'éval). Lui qui sans aucun doute rêve de finir MVP de la saison régulière, on le voit bien être surmotivé pour ce match et nous claquer encore une grosse performance.

Une victoire pour se placer en playoffs

Si Limoges gagne à Villeurbanne, sa place de deuxième de la saison ne sera pas acquise, mais le CSP sera maître de son destin. En cas de défaite, la seconde place sera définitivement perdue. Il est donc important de bien négocier cette rencontre et de mettre ses tripes par terre malgré les remous qui secouent le groupe.

L'équipe

Chris Wright (1m85) est un vrai meneur américain, il drive vite, shoote tout aussi rapidement et de partout mais surtout ce n'est pas un organisateur. Il essaye sur 10 secondes et après c'est du jeu de 1c1 ou de fixation passe. Donc il peut être dangereux si on le laisse jouer son jeu. Si on le contraint à organiser, il devient un joueur beaucoup moins performant.

Scott Machado arrive juste de Dleague. Il remplace Carter. Il n'a pas encore trouvé ses marques offensivement, ce meneur de 24 ans a un jeu offensif assez performant mais dans une ligue moins défensive que la ProA. Quand il ce sera adapté aux spécificités de notre championnat, il aura certainement un impact sur les performances de son équipe. Cela peut prendre encore quelques matchs, enfin prions pour que ce soit le cas, parce que si il commence à marquer de loin, son 0/5 d'aujourd'hui pourrait se transformer en un 8/8 rapidement.

Edwin Jackson est le "go to player" de l'équipe. Il est français mais son jeu et ses performances sont dignes d'un renfort étranger. Il est capable de prendre des shoots de partout, sa détente lui permet de jumper de très loin avec une réussite plus que correcte. Si il y a quelqu'un à surveiller, c'est bien lui. Un grand Edwin et c'est quasiment la victoire assurée pour l'ASVEL.

Thomas Larrouquis était sur 2 mois de haute performance, mais il s'est blessé et n'a pas joué le dernier match. Si il est présent mardi soir, c'est un shooteur presque exclusif à 3pts, bon défenseur, il est capable de donner de très bonnes minutes et surtout de faire exploser n'importe quelle défense de zone.

Thomas Abercrombie est Néozelandais, il a fait toute sa carrière dans le championnat australien. Il est international, c'est un poste 3 adroit de loin, très physique et capable de défendre sur des postes 4. Il est assez polyvalent pour jouer sur les postes 2, 3 et 4 même si son jeu est assez basé sur la percussion et le shoot lointain.

Marko Keselj est Serbe, il a pour mission d'envoyer des missiles longues distances. Un peu perturbé en début de saison, il a retrouvé sa confiance et celle du coach depuis 1 mois et ses performances sont en constante évolution. Il pourrait être le facteur X en cette fin de saison pour Villeurbanne.

Amara Sy est le couteau Suisse de l'équipe. Son physique lui permet d'être productif sur les postes 3 et 4. Il a été champion du monde de 1c1 ce qui en dit long sur sa faculté à se créer son shoot seul. Il peut poster son adversaire, le jouer de face, lui coller un 3pts sans aucun problème, défendre très fort jusqu'à éteindre complètement son adversaire direct. Acker devrait passer une sale soirée.

Alexandre Chassang est jeune, mais il apprend auprès de grands joueurs ce qui lui permet de progresser très vite. Il n'a pas encore explosé en ProA, mais ses stats sont en nette progression cette saison. C'est un 4 moderne, shoot extérieur, rebond offensif, rugueux et encore un peu tendre. Peut être le point faible de cette équipe. Même si on sait tous que Amara peut le remplacer sans aucun problème.

Uche Nsonwu-Amadi c'est la force pure dans la raquette. Un vrai 5 comme on aimerait avoir à Limoges. Dur en défense, assez habile de ses mains, il est en fin de carrière et ça se voit cette saison, mais il peut encore rendre de bons et loyaux services à son équipe.

Georgi Joseph est un peu le Bilba des années 2010. Petit (1m98) pour un poste 5, il compense par sa détente, son physique d'athlète, son envie et sa détermination. Il n'est pas un grand joueur par le talent, mais il est surtout là pour faire le sale travail. Écrans, rebonds, défense et quelques petits shoots au poste dont il raffole.

Dernières confrontations

Limoges 90-85 ASVEL (ProA - 2013)
Limoges 62 - 70 ASVEL (ProA - 2013)
ASVEL 79-56 Limoges (ProA - 2012)
Limoges 79 - 62 ASVEL (1/8e de finale de Coupe de France - 2012)
ASVEL 79-75 Limoges (ProA - 2011)
Limoges 87-69 ASVEL (ProA - 2011)

Forme des équipes (en ProA)

ASVEL V D V D V
Limoges V D D V D

Analyse

On peut voir que cette équipe de Villeurbanne est encore en construction, et pourtant on est en fin de saison. Elle a 2 nouvelles recrues et sur des postes importants. Limoges doit profiter de cela et perturber les systèmes offensifs de l'ASVEL pour provoquer des pertes de balles. Quand les joueurs ne se connaissent pas bien, cela provoque souvent des ballons perdus.

Reste que le CSP a besoin de cette victoire presque autant que son adversaire, on peut penser que Green ne pourrait pas jouer ce match, ce qui ramène le poste 1 à JoGo et JR Reynolds. Ils auront du travail avec les 2 mobylettes villeurbannaises.

Encore une fois, c'est peut être à l'intérieur que le match pourrait se jouer. Si Petro avait envie de jouer prés du cercle et provoquer Uche, cela serait certainement plus productif que de shooter à 3pts pour la réussite qu'on lui connait depuis quelques matchs.
JK et Adrien devront eux aussi être dans leur match parce que c'est certainement par eux que passera la victoire. Il faudra quand même ne pas négliger Edwin Jackson qui ne sera pas là pour regarder les autres jouer...

  • Autour du match
  • Commentaires (52)