Diallo in the paint !

Malgré le beau succès décroché samedi, le csp doit tout de même faire face à un "problème de taille", en l'absence d'Almonte et Gouez... Pour y pallier, le staff vient de mettre à l'essai Mamery Diallo, dont les 2m06 ne pourront certes faire aucun mal dans la raquette.

Illustration


Mamery est Franco-Ivoirien, et le site off ne dit pas clairement s'il prend numériquement la place d'Almonte ou de Gouez. Toutefois, ce dernier étant annoncé absent pour au moins 6 semaines, il est probable que Diallo vienne remplacer Gouez. On peut donc espérer revoir Almonte avant le délai de 45 jours applicable en cas de remplacement médical. Reste à espérer que Mamery fera l'affaire en lieu et place de notre géant !

C'était également le souhait de nos amis et prochains adversaires de Poitiers la saison dernière, lorsqu'ils le recrutèrent pour remplacer Wallace blessé. Son CV prometteur laissait entrevoir de belles choses. Voici ce que la Nouvelle République disait alors de lui :
[taille=28]"[/taille] Formé à Évreux, Mamery Diallo est parti il y a trois ans tenter sa chance aux USA. Très brillant pendant deux saisons en Collège, il a intégré la saison passée la très forte équipe universitaire de Gonzaga où est passé entre autres le pivot français des Lakers Turiaf.
« Toutes les universités américaines le voulaient à l'époque, rappelle son formateur Ébroïcien Didier Salvat devenu depuis son conseil. Ce joueur à fort potentiel s'est malheureusement blessé à l'épaule. Gonzaga a retardé l'opération et la saison de Mamery a été gâchée. » Joker de luxe, Diallo revient en France plein d'ambitions et d'envie. [taille=28]"[/taille]

Mais une fois arrivé, la situation fut tout autre. Parfois étourdi (il a ainsi fait le déplacement à Angers en oubliant ses chaussures...) Diallo n'a clairement pas donné satisfaction au staff poitevin, et sa pige a été interrompue après seulement trois petits matchs. Avec 2 points et 6 rebonds en 3 matches, on ne peut pas dire qu'il ait laissé un souvenir impérissable aux supporteurs pictaves ! Ses stats à Gonzaga étaient d'ailleurs tout autant anecdotiques.

Alors certes, présenté comme cela, le tableau n'est guère reluisant, mais il ne faut pas forcément voir tout en noir.
Tout d'abord, Diallo ne correspondait pas vraiment au profil recherché (il est pivot, et Wallace intérieur), et surtout il était arrivé à Poitiers complètement hors de forme ; on peut espérer que son rôle de sparring-partner à Évreux depuis le début de saison nous évitera ce problème.
Ensuite, on ne peut pas dire que l'annonce du recrutement d'Oyono ait enthousiasmé les foules pendant la trêve. Et pourtant, nombreux sont ceux qui l'encensent aujourd'hui. Reste donc à voir si Olivier Cousin arrivera à obtenir le meilleur de ce nouveau joueur.

À défaut d'avoir la présence d'Almonte dessous, il devrait être capable de faire une ombre précieuse dans la raquette Reimoise dès vendredi !

  • Autour du match
  • Commentaires (2)