Deux de chute

Illustration

On le craignait et la présentation de Beaublanc.com vous le disait : Evreux est un gros client en pleine forme et ce match allait peser lourd. Antibes avait ouvert la brèche la semaine dernière et le DVD du match a dû tourner très vite chez les futurs adversaires du CSP avide de trouver "LA" recette pour ébranler Limoges. Résultat des courses ? Après 45 minutes de basket, un QT4 catastrophique, une boucherie aux lancers-francs et une prolongation mal gérée par nos étrangers, Limoges rentre presque dans le rang en enregistrant sa 4e défaite de la saison au plus mauvais moment. Récit.

QT1 : Un départ décent mais une défense à perfectionner 17-20
Eric Girard fait confiance à son cinq désormais traditionnel : Darby, Mohammed, Souchu, McCord et Ford. L'efficacité offensive des cerclistes dans cette première période fait plaisir, Karim Souchu assure à 3pts face à la zone d'Evreux alors que Darby et Ford font le boulot plus près du cercle. De l'autre côté, les ébroïciens jouent crânement leur chance et infligent 17pts à la une défense peu habituée à être autant malmenée. Les changements sur écrans créent des situations délicates à gérer et les fautes ne tardent pas à pleuvoir sur les hommes en noir.

QT2 : Bon départ et patatra ! 36-37
Limoges a mal défendu en entame de match et coach Girard en est conscient : il axe ses consignes sur ce point et le résultat ne se fait pas attendre, le CSP reprend rapidement un peu de marge par Mohammed et Salmon de loin mais surtout en se montrant intraitable en défense. Temps-mort local pour réagir à cette situation de -6 et la réaction fut immédiate : 7-0 pour Evreux qui pousse Girard à demander lui aussi un TM. Les deux grognards cerclistes Ford et McCord remettent les mains dans le cambouis et ramènent le CSP mais la moisson de fautes en défense continue et Evreux reste à portée grâce aux LF (qu'ils rentrent eux !). Les deux formations se rendent coup pour coup et terminent cette période sur le plus petit écart. L'inquiétude grandit, les limougeauds majeurs sont criblés de fautes et l'équipe n'a pas su réagir d'entrée après l'avertissement antibois. Pire : Mohammed a oublié sa cape de SuperMomo au pressing (pour être honnête il a été bien ciblé mais un joueur de sa classe doit se sortir de bons schémas défensifs ou au moins rendre les autres meilleurs… rater des LF ne cadre pas avec cette vision).

QT3 : Une lueur d'espoir 54-63
Un petit séjour au vestiaire plus tard, Limoges revient sur le parquet avec de bonnes intentions et visiblement des solutions face aux plans de Rémy Vallin. Manque de bol : Vallin en avait fourbi d'autres et c'est par un tonitruant 6-0 que les normands remettent la gomme ! McCord Darby et Souchu remettent les pendules à l'heure (44 partout) mais la confiance est du côté jaune et bleu. A partir de la 24e minute, les limougeauds retrouvent pourtant leur basket et parviennent à creuser un écart par des actions collectives qui font plaisir à voir. Le CSP pointe à 46-57 en à peine 3 minutes et on a envie d'y croire, l'éclat est réel il ne reste plus qu'à le gérer. Michael Doles est toujours intenable pour les locaux et leur permet par des exploits individuels de ne pas se faire distancer plus. A ce stade Limoges semble avoir fait le travail et même si les fautes sont nombreuses et Momo dans un soir plutôt moyen, la machine de guerre semble en place.

QT4 : La remontée ébroïcienne 75-75
Limoges entame la dernière période de la pire des façons. Transparents en attaque, les coéquipiers de Souchu subissent les assauts des jaunes et bleus, de près, de loin, Corréa, Dahak et Houmounou ramènent l'ALM à un point après seulement 3 minutes de jeu ! Alors que le cercle semble scotché aux LF, les grognards de coach Girard font de leur mieux pour remettre le CSP à flots (64-70 à la 35e). La fin de match s'annonce tactique et à grands coups de temps-morts. Le money time se transforme en concours de fautes et donc de lancers. A ce petit jeu c'est Evreux qui profite de la situation et qui grappille petit à petit ses points de retard pour revenir à 75-75 dans l'ultime minute. John Ford a la balle de match mais ce sera un échec. Prolongations ! Limoges va-t-il nous faire une paloise ? (pas vraiment car Pau va en prolongation face à des équipes nettement plus faibles qu'Evreux… mais ils les gagnent…).

PROLONGATION : Echec et mat ! 89-85
Et c'est Doles qui reprend son festival derrière l'arc par deux fois (21pts pour lui ce soir avec 6rbds et 4pds SVP !) pour donner le ton alors que côté limougeaud c'est Ford qui joue les pompiers. Momo remet les compteurs à zéro sur un dunk rageur mais commet sa 5e faute à la 3e minute du temps additionnel. Les grognards sont fatigués, en effet : 33 min de jeu pour Ford et 39 pour McCord ! Alors que le relais dessous a été inexistant avec Passave-Ducteil a fait son pire match de la saison avec -3 d'éval en 6min et Salmon à 4 et 4 en 13min loin du cercle comme à son habitude. Du coup les mains tremblent au pire des moments et les hommes de Rémy Vallin saisissent l'occasion pour porter leur avance à +4. Dernier TM limougeaud, s'en suit un concours de lancers foirés dont Evreux sort vainqueur car Brent Darby qui n'a pas fuit ses responsabilités n'a pas converti ses deux tentatives à 3pts qui auraient pu entretenir l'espoir.

Limoges rate le coche alors que Pau venait de céder à la pression face à Nanterre (un des joueurs palois ayant même confié "en off" son inquiétude par rapport au fait que son coach n'arrivait pas, selon lui, à supporter la pression...). Pire, non seulement les béarnais conservent une petite longueur d'avance mais en plus l'écart qui s'était creusé avec les poursuivants se réduit lui aussi à un petit point avec Evreux et resserre donc toute la tête de la ProB avec Aix-Maurienne tapis dans l'ombre. Côté limougeaud, le bilan est simple : coach Girard doit modifier ses schémas défensifs ! Vucevic a compris comment créer des match-up en positionnant des intérieurs sur nos arrières au fil des relais défensifs et le DVD a tourné ! Limoges doit adopter d'autres solutions puisque cette recette a fait son temps. Le groupe est mature et intelligent, cela ne devrait pas poser problème. En revanche "l'adresse" (dois-je vraiment utiliser ce mot ?) aux LF est pathétique et à peine digne d'une équipe de minimes régions (16/26 !!!). Nos joueurs doivent se concentrer et travailler ce point faute de quoi ils continueront à se tirer une balle dans le pied à chaque match. Rdv à Beaublanc vendredi pour ce qui aurait pu être le choc des titans mais qui sera une éventuelle occasion pour Limoges de rejoindre son rival palois en tête d'une ProB qui s'équilibre.

  • Autour du match
  • Commentaires (18)