Desroses : "Jogo jamais stressé, Sambou le râleur"

Illustration

Captain Desroses a bien voulu revenir avec nous une dernière fois sur la saison dernière ainsi que sur la présaison et la construction de notre équipe actuelle. S'il balance un peu (gentiment) sur ses nouveaux coéquipiers c'est surtout pour souligner la bonne ambiance et la volonté de bien faire qui règne cette année au CSP ! Bonne lecture.

Beaublanc.com : Pour commencer, avec le recul, quelle est ton analyse de la saison dernière ? Qu'est-ce qui a fait qu'une équipe sur le papier solide, qui avait gagné tous ses matches de préparation, fasse une saison aussi difficile ?
Raphaël Desroses :
L'année dernière on avait une bonne somme d'individualités mais le groupe n'a pas pris. La recherche d'un poste 3 pendant longtemps plus la blessure de Cedrick, ça a déséquilibré un peu l'équipe. Pendant que nos adversaires engrangeaient du vécu collectif, nous on n'avait pas encore un collectif stable et on ne l'a eu qu'avec les arrivées de Robert Hite et de Ndudi Ebi. Avec 20 joueurs qui passent dans le club il y avait forcément un manque de cohésion entre les joueurs.

Je sens bien le groupe

BBcom : Quelle est la différence notoire entre l'équipe de cette année et celle de l'an dernier ?
RD :
Il y a beaucoup plus de cohésion, il y a une bonne ambiance dans le groupe avec des joueurs leaders comme Jo ou Sambou. Je sens bien le groupe. On est monté en régime tout le long de la présaison.

Fred Sarre fait attention à chaque détail

BBcom : Tu as déjà eu plusieurs entraîneurs dans ta carrière dont trois rien qu'à Limoges, qu'est ce qui différencie Fred Sarre des autres ?
RD :
Je ne veux pas comparer les uns aux autres et surtout ça pourrait être mal interprété. Chacun est différent. Par exemple, avec Eric Girard la 1ère année on fait une bonne saison et on monte mais le début de saison suivante est très difficile. Pourtant c'est le même entraîneur, le même homme. Sinon pour essayer de résumer la philosophie de Fred Sarre, il prône le collectif et fait attention à chaque détail.

Une philosophie

BBcom : Quel bilan tires-tu de la préparation et des matches de présaison 2011-12 ?
RD :
Pendant les entraînements mais aussi pendant les matches on a appris à connaître les qualités et les défauts de l'équipe et de chacun d'entre nous. Sur l'ensemble ca a été l'évolution du groupe et de la fluidité dans le jeu. On a essayé de s'inculquer un état d'esprit, une philosophie de partage pour que tout le monde joue pour l'équipe.

L'impression d'être écouté par les autres joueurs

BBcom : Quel sentiment as-tu d'être capitaine du CSP ?
RD :
Je suis fier de l'être mais je ne voulais pas être imposé du fait d'être ici pour la 3e année. Ça s'est fait naturellement avec ce groupe et au final j ai été nommé. A Angers la 1ère année, je n'étais pas capitaine mais j'avais l'impression d'être écouté par les autres joueurs. Et l'année suivante, j'ai eu le capitanat mais j'ai eu l'impression d'être moins un leader et donc d'être moins écouté. Après le coach a aussi tenu a responsabiliser Chris, Sambou et Jo durant la préparation ce qui fait que je ne suis pas la seule voix dans l'équipe et c'est appréciable car on a tous pas mal d'expérience due à nos âges avancés (rire). Chris s'implique plus que l'année dernière, c'est sa 2ème année et je pense qu'automatiquement il se sent plus concerné. Jo c'est la force tranquille, calme, posé, jamais stressé. Il y a aussi "Sambou le râleur" il rouspète quand ça ne va pas mais surtout il montre comment faire pour que ça aille ! Moi j'essaie d'être un peu tout ca et de parler, de montrer le bon exemple. J'essaie aussi d'être un peu le clown, non pas pour faire n'importe quoi mais pour détendre tout le monde. Il faut aimer être sur le terrain et prendre du plaisir.

Aller accrocher le fanion

BBcom : Quel est ton objectif collectif et personnel pour cette saison ? La montée comme Jo'Go l'a dit ?
RD
: Même si on n'en parle pas tous les jours entre nous, c'est clair l'objectif la montée et même être champions. Mais également avoir une belle équipe et du jeu collectif, car avec un jeu collectif on trouvera toujours des solutions. Et puis personnellement, je me dis que comme on est redescendu autant aller accrocher le fanion que l'on a raté en 2010.

Merci encore à Raphaël, pardon... à Captain Desroses ^^ , pour sa disponibilité et sa bonne humeur car je dois avouer que l'on a en plus bien ri en réalisant cette interview !

  • Autour du match
  • Commentaires (4)