Derby au sommet !

Illustration

Le voilà enfin, le choc de la Pro B 2011/12, et de surcroit dans un contexte explosif de derby. Les Boulazacois, nos meilleurs ennemis après Pau et Poitiers, reçoivent le CSP dans un Palio plein comme un œuf et, soyons en certains, bien vert dans tous les coins. Bref, l'occasion de montrer qui est la patron de la division!. Présentation de l'évènement de l'année !

L'adversaire

A Boulazac, on a misé cette saison sur une belle triplette américaine, un Big Three composé de Amadi McKenzie (leur Milbourne à eux tournant à 15 points par match et 5.1 rebonds tout en étant capable de shooter au delà des 6,75m avec 56% de réussite), Darryl Monroe (ancien coéquipier de Mibourne à Boulogne/mer, pivot de 2,02m, qui marque 14 points et prend 9 rebonds par match) et enfin Ryan Ayers (poste 3).

Derrière, Frédéric Adjiwanou est l'autre pivot de cette équipe et bénéficie d'une bonne expérience ayant évolué plusieurs saisons en Pro A à Dijon, Orléans et au Mans, ce qui laisse sous entendre que Boulazac dispose d'un secteur intérieur solide.

Le point faible de cette équipe vient peut-être de la mène partagée entre Saidou Njoya (formé à Nancy qu'il a quitté pour Boulazac et des minutes de jeu) et un Arnaud Kerkhof, joueur fiable et régulier de ProB bien connu pour nous avoir rencontré à maintes reprises sous différentes couleurs, qui semble moins en verve que par le passé. Toutefois, méfions-nous de lui car son travail ne se lit pas dans les stats et son apport sera indéniable.

Illustration


La forme des équipes

Boulazac VVDVD
Boulazac est en tête de la Pro B depuis la première journée et surprend par sa régularité tous les observateurs. En cela, ils sont les outsiders de la division et, comme la montée n'était pas l'objectif principal en début de saison, les Pérgigourdins jouent sans pression particulière. Ils ne sont cependant pas invincibles, en témoigne le gros éclat au Palio samedi dernier.

Limoges VDVDV
Après avoir eu une période de flottement, Limoges semble reparti de plus belle et ira à Boulazac non pas en deuxième mais en coleader le couteau entre les dents. Habituellement sereins lors des fins de match tendues, les Limougeauds devront se battre d'entrée pour ne pas courir après le score. Le scénario idéal serait même un duel les yeux dans les yeux jusqu'aux dernières minutes lors desquelles le métier cercliste pourrait être déterminant.

Les dernières confrontations

Boulazac 75-85 Limoges (2010, ProB)
Limoges 84-45 Boulazac (2009, ProB)
Boulazac 70-69 Limoges (2009, ProB)
Limoges 89-78 Boulazac (2009, ProB)
Boulazac 51-67 Limoges (2008, ProB)
Limoges 102-73 Boulazac (2007, ProB)

Boulazac, ou le profil type du club qui ne nous aime pas. Et le contentieux ne date pas d'hier ! En effet, il date de la première saison en NM1 alors qu'ils écrasaient tout et avaient obtenu l'accession en Pro B. Plus tard, nous las avons recroisés au même niveau qu'aujourd'hui, qu'ils n'ont jamais quitté depuis.

L'analyse

Dans les tribunes...

Dans un Palio archi-comble et qui pourrait bien être plus vert que bleu, les supporters limougeauds auront là l'occasion de montrer qu'ils sont le meilleur public de France, même à l'extérieur. Parce que ces duels sans pitié ont lieu devant les yeux d'un gentil public périgourdin qui ne supporte pas "l'arrogance limougeaude", dont les supporters écopent parfois de surnoms bien obscures rappelant les sombres heures d'une époque pourtant révolue.

C'est pour ces raisons que le derby sera chaud sur le parquet, mais également en tribunes où les Eagles auront à cœur de montrer que d'une part, ils ont fait le ménage dans leurs membres et que d'autre part, ils ne méritent pas telle réputation puisqu'ils sont là, avant tout, pour supporter leur équipe. Avouons, Boulazac, c'est un peu le pays des Bisounours avec un club de supporters récemment dissout : lou Cro-magnons (et ça, c'est vraiment cro cro magnon) !

Pour l'anecdote : lors d'un duel à Beaublanc dont Limoges est sorti vainqueur, France bleu Périgord avait dépêché un journaliste qui interviewait les gens à la fin du match. Un de mes amis est passé à côté d'une personne interviewée et a chambré en criant "C'est mort Boulazac". Rien de bien méchant en soit, sauf qu'en terre périgourdine, les bisounours ont compris "A mort Boulazac" et que ce faux-évènement a suscité nombreuses réactions aussi outrées qu'inappropriées durant de longues semaines au pays des truffes. Comme j'espère qu'ils lisent ces lignes, au moins ils savent dans quel contexte le peuple limougeaud arrive dans leur salle de concert (dont les écrans LCD ont été retirés des toilettes, ce qui est fort dommage !).

En bref, pour les Boulazacois, n'ayez pas peur, nous ne vous mangerons pas, sauf peut-être (et on l'espère au plus haut point !) sur le parquet et ne vous ferons aucun mal (mis à part peut-être au moral). Oui, le Limougeaud peut être arrogant et prétentieux à en devenir insupportable mais, comme toi, Périgourdin, il veut voir son équipe gagner et c'est ce qui compte. D'autant que le BBD nous a toujours bien reçus lorsque nous les avons sollicités. Au passage, d'ailleurs, merci pour nos accréditations !

Illustration


Et sur le terrain !

D'un point de vue comptable, gagner à Boulazac permettrait au CSP de reprendre la tête du championnat avant la réception tout aussi attendue de la JA Vichy de Sciarra "l'anti bouseux". Autant le dire, ça chauffe sévère dans les shorts limougeauds pour cette fin d'année 2011 "bouclable" de la meilleure des manières, avec 2 matchs notés d'une croix rouge en début de saison !

En tout cas, si les Limougeauds ne ratent pas leur entrée dans ce match qui est peut-être l'un des plus importants de l'année 2011, les Boulazacois pourront avoir peur pour leurs canards et leurs oies dont nous serions ravis de gaver les jabots de châtaignes.

Le prono

Victoire de Limoges, nous l'espérons tous. Cependant, nous ne pouvons en être certains car Boulazac n'est pas coleader par hasard et aura à cœur d'effacer sa récente déculottée sous peine de s'enfoncer dans une mauvaise série. Mais nous avons foi en Limoges qui a semble-t-il eu son coup de moins bien, au bon moment à priori car cela ne les a pas pénalisé au classement trop longtemps.

Malgré tout, ne nous trompons pas, il vaut mieux perdre à Boulazac et gagner tous les autres matches que de s'imposer et perdre ensuite des matches à la con contre des adversaires bien plus abordables genre Vichy... Nous rejoignons d'ailleurs un récent commentaire de Chipnumk que nous trouvons très pertinent et plein de bon sens:

Supposons que Boulazac gagne vendredi contre Limoges (ce qui loin d'être fait):ils auraient un point d'avance sur une meute assez dense, à 1 point juste derrière, après 14 journées.
Mais Boulazac auraient 8 matchs joués à domicile (dont 5 contre des équipes du top 8 actuel) et 6 à l'extérieur(AUCUNE dans le top 8). Pour Limoges, c'est le contraire : 8 à l'extérieur joués (dont 5 contre des équipes du top 8 actuel!) et 6 matchs à domicile.
Tout ça pour dire que n'être qu'à un point dans ces conditions, c'est déjà bien et qu'on ne saura vraiment ce que vaut cette équipe de Boulazac que quand elle sera enfin rentrée dans le dur (ça ne va pas tarder...).
Alors, bien sûr arriver à la trêve en tête après avoir aligné Boulazac chez eux, ce serait de meilleur augure pour la suite de la saison !! Donc, petits gars du CSP, vous savez ce qu'il vous reste à faire vendredi !

Vous l'avez compris, nous misons sur Limoges vainqueur et vous invitons à en faire de même avec une belle cote de 1.91 qui pourrait presque doubler votre mise ! Pour cela, rien de plus simple, il suffit pour cela de vous inscrire sur Bwin en cliquant ici. Bwin double votre mise jusqu'à 50€ : pour 10€ déposés, vous disposerez donc de 20€ pariables !

Illustration

*Les côtes sont susceptibles d'évoluer d'ici au début du match.

  • Autour du match
  • Commentaires (13)