Défaite sans aucun gout ...

Au terme de 35 minutes d'un niveau pitoyable, le CSP est venu à bout de la lanterne rouge de pro B.
71-53 : un écart flatteur pour une partition honteuse pendant 35 minutes à quelques exceptions près ....

La seule chose à dire, c'est que si Fred Forte a avoué être inquiet à la fin du match, moi, je ne le suis pas ou plutôt plus. On est inquiet quand on pense pouvoir arriver à un objectif. Avec ce niveau, on peut s'estimer heureux d'avoir assurer les playoffs car pendant 35 minutes, le CSP ressemblait plus à une équipe de milieu de tableau de N1 (et encore !) qu'autre chose.

Plutôt que de faire une retranscription du match déjà faite sur le site officiel, voici plutôt une idée des plus et des moins entrevus hier soir.

LE GROS PLUS : le CSP a consolidé sa deuxième place

Un plus : Une bonne ambiance au sein du groupe lors de l'échauffement. Les joueurs avaient le sourire, se chambraient hormis Mohammed un peu plus isolé ou plus concentré au choix.
Le moins : On se serait cru à un match du dimanche matin où chaque joueur raconte ses exploits de la nuit avec du coup la fatigue et le "je m'en foutisme" que ca implique : aucun tir dedans (certes c'est l'échauffement) et aucun sérieux. Ceci explique surement le bon début de match

Un plus : La bonne chambrée à Beaublanc pour un match en plein milieu de vacances scolaires et qui plus est contre le dernier
Un moins : La dame des mutuelles qui a endormi toute la salle avec son discours tout appris et qui ne savait quoi faire avec le ballon au coup d'envoi ...

Un plus : 10 joueurs de basket au coup d'envoi sur le terrain (la suite aurait pu nous faire douter de l'appellation 'jouer de basket' !
Le moins : Aucune réussite pour les 2 équipes (ça, ça arrive), aucune volonté de jouer ensemble ou tout simplement de jouer au basket, aucune envie de se battre.

Autre plus : Parlons des joueurs (ceux du CSP car coté Bordeaux, c'est le désert complet en terme de qualité - excepté peut être Olivero mais c'est le meneur et on a l'habitude à Limoges que les meneurs d'en face brillent).
Desroses a été énorme d'envie des 2 cotés. Enorme comparé aux autres mais avec de la réussite.
Weis a pu apporter de la présence en défense et poser quelques écrans en attaque quand sa condition physique le lui permettait. Il influe vraiment sur les tirs adverses c'est indéniable.
Le duo Salmon - Mc Cord a assuré le minimum syndical. 16 rebonds pour Salmon (pas en réussite à 3 points hormis sur la fin) dont quelques uns lui tombent dans les mains (encore fallait-il être là) et des gros rebonds pris à la fin par Mc Cord. Ils se sont réveillés sur la fin mais le début fut aussi poussif que les autres ...
Les neutres : Mouillard et Mohammed. Mouillard a parfaitement tenu son role de doublure hier soir en permettant au CSP de jouer un jeu mauvais (au lieu de ridicule) quand il était sur le terrain. Il se bat au moins avec ses moyens et n'a pas eu de réussite hier mais, lui, au moins, il ne s'est pas caché ...
Pour Mohammed, 2 fautes en premier quart temps (il n'avait rien montré et avait promené son ame en peine), 0 minutes dans le second quart. Au retour des vestiaires, il a égalé Desroses en terme d'envie et a commencé à provoquer des pertes de balles en défense. Quand il se bat, c'est un régal (et en plus, il a assuré ses LF ...)

Autre moins :
Braswell : Darby bis avec en plus un comportement limite. Ne se bat pas et surtout il lui manque une information importante au niveau basket. Il a 4 coéquipiers qui peuvent aussi avoir le droit à toucher le ballon. Alors certes, quand il veut, il a plus de basket que Darby mais hier soir .... Olivero s'est promené. Alors certes, quand ca va bien, il apporte mais ce n'est pas ça qu'on attend. C'est quand ca va moins bien qu'on attend d'un meneur ricain qu'il soit exemplaire. Ce n'est pas le cas
SOUCHU : Certes il a été bon en début de saison mais depuis quelques semaines (hormis à Saint Vallier), c'est un fantome. Fantomatique en terme d'engagement (le minimum pourtant), refusant de prendre des tirs ouverts mais engueulant ses partenaires quand ils ne le faisaient pas. Bref à l'envers dans tous les compartiments. Aucune comparaison possible avec Desrose, le jour et la nuit. S'il ne se reprend pas ....

Nouveautés : Le ballon prisonnier, hier on a assisté à une partie de ballon prisonnier ! Remise en jeu sous les panneaux faite par Desroses ou Souchu (souvenir effacé), Mouillard est marqué et regarde passif. Et bien, le passeur balance le ballon dans le dos de Mc Cord qui repartait en marchant de l'autre coté. Enoooorme, un grand moment .... de solitude ! Renaux aurait pu profiter de cette cours de récréation pour apporter quelque chose. Au lieu de ça, rien, deux lays up ratés, un vent en défense, bref, il a ajouté son rôle joueur du dimanche dans cette première mi-temps.

Un gros moins : Mr Rela . Avec ses belles paroles dans BBN, il faudrait peut être qu'il n'écoute plus France Inter le dimanche mais réfléchisse sur les vidéos de sa propre équipe et se demande si, avec un effectif comme celui-là, la qualité de jeu vu depuis quelques temps (le point d'orgue étant hier soir) est normale. S'il ne supporte ni la pression, ni les remarques, il est peut être temps de revenir faire pousser les melons à Landouge avec des jeunes afin qu'il leur donne des leçons de vie et un peu de basket (comme aux supporters du CSP et à ses joueurs)

Voilà, même la nuit n'a pas amoindrie cette impression de nullité, de honte.
Ah si, à noter le courage des Eagles qui n'ont cessé d'encourager l'équipe (sauf un court passage où ils demandaient de mouiller le maillot).

Quimpérois ... tremblez, le Cirque Saint Pierre arrive .....

  • Autour du match
  • Commentaires (12)