CSP - Pau : Ne pas s'enfoncer !

Illustration
Quoi ? Vous voulez pas non plus une photo de Pau en Une de Beaublanc.com quand meme ?

Le retour à Beaublanc du classico, le retour à Beaublanc de Gadou (ouf, pas sur le terrain) et peut être d'autres anciens. Le retour à Beaublanc d'une ambiance ENOOOOORME.
Mais c'est aussi le retour à Beaublanc d'une équipe de Pau qui arrive gonflée à bloc malgré un échec à domicile face à Nanterre, le retour d'une équipe de Pau avec un effectif surpuissant pour la pro B, le retour d'une équipe de Pau en position n°1 en pro B, le retour de Dobbels ...
Tout ça devant un Beaublanc plein à craquer et les caméras de Sports +

Ca y est, le choc attendu par tous les supporters est arrivé ! Seulement, même si une victoire de plus de 5 points offrirait au CSP la première place, une défaite relèguerait le CSP à 3 victoires (oui 2 + le goal average défavorable) de Pau et surtout à la 3ème place de la pro B (Evreux ayant un calendrier très facile sur les prochaines journées).
Bref, c'est une équipe de Pau qui se déplace sans pression (quasiment assurée de terminer 1er en cas de victoire et restant en bonne position en cas de défaite) face à une équipe de Limoges qui s'enfonce.
Alors oui, le CSP ne doit pas s'enfoncer ce soir, ni au classement, ni devant ses supporters et ni moralement. Car oui le moral est surement touché par les 2 défaites. Oui, une défaite vendredi condamnerait le CSP à jouer pour la 2nde place et nous obligerait à supporter les palois pour la fin de saison (beuuuuuurk mais bon).
Et quand on connait les résultats du CSP dans les matchs importants de saison régulière à Beaublanc (cf les 2 derniers derby contre Poitiers) ou encore le match à Pau ou à Bercy, on est en droit de sérieusement s'inquiéter.
Sachant en plus que Brent Darby ne s'est pas entrainé lundi, que Passave-Ducteil semble avoir perdu son basket et que d'autres ne l'ont toujours pas trouvé totalement, on peut s'inquiéter.

Et quand on voit l'effectif de Pau, alors là n'en jetez plus …..

Illustration
Allez, on vous met une photo avec en plus des bons joueurs qui manquent

Présentation de l'artillerie paloise:


IllustrationGros joueur n°1 : Mike BAUER. Après sa blessure de début de saison, il aligne les stats suivantes : 14 points, 17 d'éval en 30 minutes de jeu. Et le tout sans forcer. Du talent à l'était pur.

Illustration Gros joueur n°2 : Antoine MENDY . Un des meilleurs français de pro B avec Badiane d'Aix Maurienne. Plus de 15 d'évaluation sur les 9 premiers matchs, il est seulement à 7 sur les 8 derniers. Une baisse de régime qui doit continuer vendredi.

Illustration Gros joueur n°3 : Teddy GIPSON. Cet arrière-meneur n'est pas forcément plus à son aise au poste 1 mais bon, il assure quand même beaucoup mieux que d'autres à la mène. Malgré un pêché pour les balles perdues (3 par match), il tourne à 17 points, 6 passes et 17 d'évaluation en 30 minutes (22 d'évaluation sur les 7 derniers matchs !!!) également. Bref, Brent Darby va devoir le calmer un brin.

Illustration Gros joueur n°4 : Slaven RIMAC : ailier croate (donc avec des prédispositions génétiques) : 42% à 3 points sur la saison pour 12 points et 12 d'évaluation en plus de 20 minutes.

Illustration Gros joueur n°5 : Nouha Diakité, accessoirement bon pote de Momo. Cet international malien associe taille et puissance. Utilisé seulement 16 minutes par match (vu l'effectif, c'est logique), il est capable de marquer si on lui laisse de l'espace. A surveiller de près.

Illustration Gros joueur n°6 : Georgi JOSEPH, pigiste médical devenu joker (prévisible vu le niveau du bonhomme). 7 points et 7 rebonds en plus de 20 minutes de jeu, il apporte lui aussi rigueur et puissance dans la raquette. A noter sa faiblesse aux lancers francs (52%) donc si le CSP doit faire des fautes, voici le client (coté Pau, ce sera plus facile vu le niveau du CSP dans ce secteur).

Illustration Gros joueur n°7 : Marko Maravic. Arrivé en début de semaine, il a joué à Ljubjana et participait donc à l'Euroleague (et international slovène également). Pouvant jouer 3 ou 4, c'est un joueur costaud physiquement et techniquement. Pau n'avait pas besoin de ce joueur pour être dangereux mais là, c'est carrément énorme.

Le reste de l'équipe n'est pas négligeable :
Illustration Fred MONCADE : . Pur produit local, il joue environ 20 minutes pour 5 points et 5 d'évaluation. Seulement me direz vous ? Oui mais vu les joueurs autour, il en faut bien qui se dévoue pour les autres. C'est son cas.

Illustration Romain DARDAINE :. Espoir du basket français (et futur ex-espoir peut être), il joue en moyenne 10 minutes quand il rentre sur le terrain. Pas sûr de le voir vendredi.

Fernando RAPOSO :. Il revient de blessure depuis la 9ème journée et cherche toujours ses marques (malgré un gros carton de 21 points contre Le Portel). Jeune de 20 ans, celui-ci sera bientôt un vrai bon joueur français.

Lamine SAMBE Jeune espoir palois, il joue un peu plus de 10 minutes par match pour des missions défensives (un vrai chien de garde …).
(Crédits photos joueurs : Elan-bearnais.fr et Sud Ouest-pour Mendy-)

En résumé, de la qualité et de la quantité. Pour la première fois de la saison, le roster du CSP ne tient pas la comparaison avec celui de Pau.

Niveau collectif, vu le nombre de prolongation de Pau, les statistiques doivent être un peu modérées. Mais, en règle général, Pau et Limoges occupent les 3 premières places à presque chaque classement (passes décisives, évaluations, points, rebonds). Seul un secteur voit ces 2 équipes plutôt à la ramasse : les LF ! Et Pau se permet même le luxe d'être derrière Limoges. Avec la pression que mettra Beaublanc vendredi, les places derrières les panneaux risquent d'être dangereuses quand les joueurs seront sur la ligne …

En conclusion, je souhaiterai que l'équipe de Limoges me fasse mentir. Mais au vu des effectifs, au vu de la qualité de la formation paloise, au vu du comportement du CSP ces dernières années lors des matches à enjeu, je ne suis pas confiant et je sens même la spirale de défaites continuer. Il n'y a pas cette année de Kenny Satterfield pour les crucifier dans les dernières secondes. Il y a juste (mais c'est énorme) Beaublanc qui devra pousser (attention quand même de pas trop mettre de pression sur nos joueurs :D ) et croiser les doigts (ou autre chose d'ailleurs) en espérant la performance qui relancerait le championnat et le club.

Allez, que nos joueurs sortent du stade les tripes vidées (oui c'est vulgaire mais contre Pau, on laisse le formaté à la maison et on sort les cordes vocales acidulées) avec un Beaublanc qui chante toute la nuit...

  • Autour du match
  • Commentaires (11)