CSP - Le Portel : Moment de vérité (Acte 1)

Illustration

C'est parti, le début des playoffs a sonné. La saison régulière a vu le CSP terminer à la 2nde place, pas la meilleure car elle n'assure pas la montée. Mais cette dernière doit permettre d'avoir l'avantage du terrain jusqu'à Bercy et les joueurs ont le devoir d'en profiter pour amener toute une région à Paris. Mais avant de prendre le train, regardons ce qui nous attend.

Je ne vais pas recommencer la présentation de ces adversaires. Je vous invite à lire l'article suivant

La seule différence : Lavar Simmons a laissé sa place au joueur blessé qu'il remplaçait Abdoulaye N'Diaye (7 points, 10 d'éval en moins de 20 minutes et surtout 2m10)

Coté CSP, c'est Kevin Braswell et Fred Weis qui sont venus grossir les rangs. Autant dire que ça change le jeu.

Du côté des similitudes, les statistiques des portelois sont équivalentes à celle de février. Dejan Sencanski est toujours aussi dangereux à 3 points (43%) et aux shoots en général. Le meneur US Ronnie Taylor est toujours aussi impressionnant et le jeune limougeaud Edouard Choquet prend de plus en plus d'importance au sein de l'effectif. Et dessous, c'est toujours correct.
Autre donnée intéressante, sur la phase retour, le CSP et le Portel sont à égalité (10 victoires et 7 défaites). Sur les 10 derniers matchs, le CSP est à 7-3 contre seulement 5-5 pour le Portel alors que sur les 5 dernières journées le CSP et le Portel sont à 3-2. Donc coté forme actuelle, les 2 équipes semblent assez proches.

Alors qu'est-ce qui peut faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre . Tout simplement, le club...
Le Portel joue sa 3ème saison en pro B. Après avoir terminé à une belle 13ème place pour sa première saison avec un budget rikiki, le club avait flirté avec la relégation l'an dernier malgré une bonne première moitié de championnat (16ème au final). C'est donc la première participation aux playoffs de pro B pour Le Portel alors que c'est la 4ème pour le CSP.
L'expérience a donc très clairement choisi son camp.

Niveau forme, on a vu plus haut que les résultats étaient équivalents sur les 5 dernières journées. Petite différence quand même, le CSP a pu se préparer pendant près de deux semaines vu qu'il avait assuré sa 2nde place à l'avant dernière journée. Le Portel a dû aller gagner à Boulazac pour éviter Pau-Orthez en 1/4. Alors est-ce que Boulazac était en vacances ou est-ce que Le Portel a vraiment joué ?... On en saura plus lors du 1er match de ces playoffs.

Si on a vu que le club du Portel découvre les PO, qu'en est-il des joueurs ?
Et bien là aussi, c'est incomparable. D'un coté, Fred Weis médaillé Olympique en 2000, Mc Cord et ses 37 ans et son titre avec Strasbourg, Souchu et ses matches en équipe de France, Salmon, Mouillard, Passave-Ducteil, Mohammed et leur expérience de Bercy l'an dernier. De l'autre, et bien pas grand chose. Si : Edouard Choquet a surement vu de grands matches à Beaublanc, des joueurs comme Ronnie Taylor vont découvrir les PO français.
Seuls Ludon, Chery ont une expérience de certains matchs couperets en France et surtout Nigel Wyatte qui a terminé 1er de la saison l'an dernier mais dont le parcours en PO a été coupé net par le CSP.
A l'inverse, si les joueurs du CSP ont l'habitude de ces matches couperets, ils ont LA PRESSION car ils ne doivent pas se rater (le Portel jouera lui libéré car sa saison est déjà réussie).

Si on résume donc les différentes comparaisons possibles :
Forme des derniers matches : Egalité
Préparation des PO : CSP
Expérience du club en PO : CSP
Expérience des joueurs en PO : CSP
Classement de la saison et avantage du terrain : CSP
Pression des PO : Le Portel (aucune pression)
Meilleure défense de la saison : CSP
Meilleure équipe aux rebonds : CSP
Meilleure équipe aux balles perdues : Le Portel

Pour les autres statistiques, les playoffs étant un autre championnat, elles ne sont donc pas si intéressantes.

Sur les critères importants pour des PO, c'est donc le CSP qui est favori, il ne faut pas se le cacher. Maintenant, on sait très bien que le CSP actuel n'est pas capable d'aller gagner chez les équipes du top 8 du championnat. Donc il ne faudra pas faire la moindre erreur à Beaublanc et le public devra jouer un rôle primordial sur ces PO. Les joueurs ne devront rien lâcher et jouer TOUS les matches.

Le reste n'est que littérature. A l'équipe de nous faire rêver et de tout faire pour revenir à Bercy et nous faire monter en pro A sans avoir besoin de l'aide des palois.

  • Autour du match
  • Commentaires (8)