CSP - Evreux : Match ou représentation ?

Illustration

Et bien oui, j'ose le même titre que contre Antibes ! Pourquoi ? Plusieurs raisons. Déjà, comme la dernière fois, le CSP a relégué son adversaire à plus de 30 points, autant ne rien changer et espérer la même chose mardi. Et puis, vendredi soir, c'était bien une représentation avec 10 lions lâchés sur le parquet Antibois pour ne faire qu'une bouchée de son adversaire. Comme quoi, tout le monde peut se tromper. Parler de clown pour voir arriver des fauves. Et à Beaublanc.com, on préfère largement les fauves.

Oui, quand le CSP veut jouer, le CSP joue bien, se bat et gagne avec la manière et même à l'extérieur. Autant dire que, ce soir, si le CSP se présente avec la grosse envie, ce sera dur pour Evreux qui vient de perdre un match important à domicile contre Clermont (avant un autre à Nanterre aussi important). Et ce soir, le match important il est pour le CSP qui, en cas de victoire, assurerait mathématiquement la seconde place synonyme de montée si Pau était sacré à Bercy mais aussi synonyme d'avantage du terrain en playoff jusqu'à Bercy. On pourrait même dire que c'est un 1/8ème de finale déguisé.

Illustration
Philippe Da Silva


Philippe Da Silva, le meneur français de cette équipe qui joue plus de 30 minutes par match pour 11 points, et 8 passes (15 d'éval) mais 4 balles perdues et un petit 36% de réussite.

Illustration
Josh Gomes


Josh Gomes, le capverdien, occupe la place d'arrière dans cette formation. Un vrai arrière puisqu'il tourne à 44% à 3 points pour 4 tirs par match. Bref, quand il shoote, il shoote à bon escient (cf son geste au lancer franc). Il arrive du championnat d'Israel. Il tourne à presque 30 minutes de jeu. Il n'a par contre que 11 d'évaluation

Illustration

L'ailier de cette équipe est l'américain Michael Doles. Il présente les mêmes statistiques que son coéquipier arrière (13 points en 28 minutes) pour 56% à 2 points et 31% à 3 points. Comme son coéquipier, son évaluation n'est que de 13.

Illustration
James Mathis


James Mathis entame lui sa 3ème saison à Evreux. Cette boule de muscle, tonique au possible avec une volonté énorme (bref un John Mc Cord plus jeune) tourne à 14 points et 7 rebonds en plus de 34 minutes (juste un peu moins de 50% aux tirs) et surtout des statistiques régulières depuis 2 ans.

Illustration
Benoit Toffin


Benoit Toffin, pivot français de 2m05 et 32 ans, complète le 5 majeur de cette équipe. Il tourne à 12 points et 4 rebonds en 25 minutes.

Donc au niveau 5 majeur, c'est très correct : 1 meneur qui fait jouer les autres (pas forcément énorme aux tirs mais il y a ce qu'il faut derrière), 2 ailiers qui scorent ce qu'il faut et comme il faut, un intérieur US dynamiseur, boule de muscle et un pivot français faisant le boulot de l'ombre.
A noter : les deux intérieurs prennent chacun 2 tirs à 3 points par match (+ de 33% de réussite) donc il sera de bon ton de sortir sur eux....

Sur le banc, c'est un peu plus faible : Meredis Houmounou assure les rotations sur les postes 1 et 2 pour 7 d'évaluation en 20 minutes de jeu (avec une progression constante depuis le début de la saison) et Mory Correa assure 8 points et 4 rebonds en 20 minutes en rotation des 2 intérieurs titulaire. Sene, Dahak et Meite obtienne quelques miettes de match pour des statistiques insignifiantes.

Si le 5 est cohérent, les remplaçants derrières sont peu nombreux. En résumé, avec le public, des joueurs morts de faim

9ème attaque, 12ème défense Evreux ne présente pas des statistiques collectives énormes non plus. Certes, c'est plus fort que Quimper ou Nantes mais ca reste dans la moyenne de notre championnat.Le seul point fort concerne son jeu collectif puisque Evreux est l'équipe qui délivre le plus de passes décisives juste derrière …. le CSP. Donc Evreux n'a aucun point dominant mais n'a également aucun point faible hormis peut être les balles perdues.

En résumé, si le CSP continue sur ses bonnes dispositions, le CSP doit assurer la deuxième place dès ce soir. On ne demandera pas la manière mais juste la hargne et l'envie de gagner (le reste viendra tout seul).
Ca permettra d'avoir une bonne dizaine de jours pour préparer le premier tour des playoffs contre …. Evreux ou plus surement Le Portel. En attendant, il faut gagner pour se reposer ensuite.

  • Autour du match
  • Commentaires (6)