Classico : La leçon Limougeaude

Illustration

Pour une première victoire, Limoges a tenu à mettre la manière. Tous les joueurs n'ont pas fait un bon match, mais toute l'équipe a été unie pour réaliser une grosse prestation contre une faible équipe de Pau privée certes d'un joueur majeur. Il y a quelques mois, le CSP prenait une leçon de basket à Bercy, le club de et ses dirigeants ont aujourd'hui prouvé que les choix de cette saison sont bons et surtout bien meilleurs que ceux de Pau.

Le match commence parfaitement pour Limoges, on sent tout de suite que le CSP est dedans, que les joueurs sont en mode "Classico". Au contraire de Pau qui est timide et pas très bien dans son basket. La réussite extérieure de Limoges est hallucinante, les 3pts rentrent comme si la ligne n'avait pas bougé. Trop facile, se dit on dans les tribunes. Si Limoges ne compte que sur ses tirs extérieurs, le match risque de changer de physionomie. Et bien non : quand Desroses tente, il marque, mais le plus surprenant c'est que Souchu - qui d'habitude est un gros ton en dessous - se met à shooter, il marque aussi. On se dit alors que Pau devra être très fort pour maîtriser la rencontre. 23 à 14 à la fin du premier quart temps avec une grosse intensité défensive du CSP et un Pau complètement hors sujet.

Le second quart temps est presque identique au premier. En attaque, Pau essaye de se mettre en place, mais la défense style "glue" de Xane est parfaite sur les meneurs et ceux-ci ont toutes les peines du monde à organiser quelque chose. Quand je pense que l'on a laissé partir ce joueur l'année dernière et qu'à la place on a gardé Mouillard... mais que fait la police ? Enfin bref, revenons à nos moutons. Bryant, l'intérieur palois; accumule les écrans mobiles que les arbitres laissent passer alors que c'est devant leur nez. Banks est complètement hors sujet, encore une fois, peut être a-t-il envie de jouer à Pau pour être dans leur rythme. Mendy en fait ce qu'il veut, il n'est pas du tout rentré dans la rencontre. C'est le seul joueur Limougeauds qui était hors sujet sur cette rencontre. Un quart temps maîtrisé sans problème par limoges à part les 2 dernières minutes où le CSP perd 2 ballons qui font que Pau revient un peu au score après avoir été distancé de 25 unités. 49 à 32.

Je ne sais pas ce qui a été dit lors de la mi-temps côté Pau, mais le troisième quart aura été leur meilleur, même si Limoges n'a pas surjoué dans cette période. Wright commence à appuyer enfin sur ses jambes pour trouver des pénétrations improbables mais efficaces, Desroses continue son travail et Massie enfonce les pivots palois les uns après les autres. Les shoots extérieurs continuent à tomber dedans, Salmon et Guinn rentrent aussi leurs shoots extérieurs, Pau ne peut pas faire grand chose à part... subir et plier. 72 à 52.

Dans le quatrième quart le match est plié, Limoges maîtrise sans problème la rencontre, Xane est encore plus sur les meneurs, Moncade explose contre lui, Sciarra ne semble pas vouloir chanter une chanson alors que 6000 personnes le lui demandent, et Girard fait tourner son banc pour que tous les joueurs participent à la fête. Parlons un peu de Big Fred, qui ne shoote jamais, mais qui est là (et bien là !) pour les écrans et les rebonds. Dommage, il devrait quand même se montrer un peu plus offensivement. Parlons aussi de Bryant, qui est enfin sifflé sur ses écrans mobiles, ce qui lui coûte 2 fautes sur ce genre d'actions. Le score final 90 à 63 est tout a fait justifié, Pau n'a jamais eu l'occasion de revenir dans la partie. On a vu une équipe de PRO A (Limoges) contre une équipe de PRO B (Pau). Il faudra aux Palois un énorme Maravic pour que l'équipe ne soit pas condamnée en PRO B dans à la moitié de la saison.

Limoges a été parfait sur la distribution du jeu, 28 passes décisives c'est 9 de plus que Pau, le rebond maîtrisé mais pas moins qu'à Pau. Mais surtout, le CSP fait un 12 sur 26 à 3pts alors que Pau nous gratifie d'un 4 sur 25. Ouf, ça fait mal.
Desroses avec 20pts et un 6 sur 8 à 3pts est MVP incontestable de la rencontre.

Limoges doit absolument jouer à ce niveau tous les week-end pour espérer réussir sa saison. Le problème est que Pau est faible, l'intensité défensive paloise n'est pas celle d'Orléans ou des autres équipes du haut de tableau du championnat. Il est certain que dans cette équipe du CSP, beaucoup de joueurs sont capables de tirer à 3pts et que quand ça tombe dedans, ils ne sont pas facile à prendre. Par contre, le jour où ces shoots là ne rentrent pas, Limoges doit avoir un énorme Massie pour s'imposer, car à l'intérieur il est le seul à pouvoir marquer des points. Weis ne shoote jamais, Guinn et Salmon ne s'approchent pas du panier, ce qui rend les fixations intérieures difficiles sans Big Chris.
En revanche, on a un gros problème avec Banks, en manque de confiance totale, il ne rentre aucun shoot, il ne défend pas du tout, il ne sert à vrai dire pas à grand chose... Il a intérêt à trouver la mire dans les prochains matchs sinon je pense que les dirigeants vont être obligé de le couper - et ce serait dommage car tout le monde sait qu'il est capable de faire beaucoup mieux.

La revanche fut belle est surtout avec la manière. Limoges est un grand club, avec une belle équipe et un public digne de ce nom.

  • Autour du match
  • Commentaires (16)