Bourg nexté 69-62

Illustration

On le sait la LNB aime choisir de belles affiches pour l'ouverture du championnat et cette année Limoges reçoit un sérieux candidat : Bourg en Bresse. L'ennemi palois a déjà mis la pression hier en s'imposant à l'extérieur à Clermont (après prolongations) confirmant plusieurs prévisions : Pau ne sera pas plus un rouleau compresseur que Limoges en son temps, Clermont reste une place forte même sans Craven et enfin confirmation que Pau sera un gros candidat à la montée même s'ils sont avertis que la ProB n'est pas un tournoi de départementale et qu'il faudra mouiller le maillot. Le CSP a lui aussi dû mouiller le sien pour venir à bout d'un autre favori du championnat qui a confirmé son statut. Une rencontre intense conclue sur le score de 69 à 62 qui a ravi un Beaublanc avide de beau basket. Récit.
>> Retrouvez en fin d'article les réaction de Karim Souchu, Eric Girard et Fred Forté.

Limoges ouvre sa saison sur un premier quart temps au cours duquel le profil des deux équipes s'affiche clairement : Limoges sera une équipe collective dotée d'un bon banc alors que Bourg va surtout s'appuyer sur ses Américains, Coleman et McClark, en espérant qu'ils ne connaissent pas de pépins physiques dans l'année. Le CSP se voulait une grosse cylindrée défensive, coach Girard ayant même déclaré au micro de France3 qu'ils en étaient "là où ils voulaient au niveau de la défense"… sauf qu'après le premier acte les deux formations demeuraient à égalité 20 partout. Un bilan trop chargé pour un CSP qui se veut "grosse défense" du championnat. A Limoges, Ford, Souchu et Mohammed se répartissent la majorité des points, mais la domination intérieure de McClark inquiète et les 3 fautes de Passave-Ducteil aussi !

La seconde période fut marquée par deux antisportives sifflées aux bressans de façon plutôt généreuse (un peu comme on aurait aimé en voir sifflées en faveur de l'équipe de France cet été) mais le score joue au yoyo jusqu'à la 14e minute où Limoges arrive alors à enclencher sa défense et à s'offrir de beaux paniers en attaque grâce à la sérénité retrouvée et aux bonnes mains de Ford. Les coaches usent de leurs temps-morts pour affûter l'attaque côté Bourg et pour organiser le rebond côté limougeaud, domaine où McClark cause bien des soucis avec ses 8 prises à la mi-temps. Si l'écart a oscillé de -4 jusqu'à +5 pour Limoges dans ce QT2, Eric Girard obtient à lui seul le +6 final ! Non notre coach n'a pas remis un short mais il a pris un temps mort à quelques secondes du buzzer avant 2LF de Darby (inscrits) puis a aligné un micro cinq composé de Mouillard, Darby, Renaux, Souchu et Salmon en guise de "grand"… belle inspiration ses "petits" volant rapidement le ballon et offrant le layup à Mouillard pour terminer sur un 40-34.

Reprise sur le même rythme, c'est-à-dire trop offensif, mais les limougeaud maintiennent l'écart acquis juste avant la pause. Mullins écope rapidement de sa 3e faute sans sortir pour autant et les étrangers du CSP attaquent le trou du troisière QT : 49-38 à la 24e minute par le biais de McCord, Darby de loin et Mohammed en équilibre comme il l'affectionne. McClark est lui aussi sanctionné de sa 3e faute (Bourg va devoir trouver des ressources sur son banc !) malheureusement imité par John McCord puis Brent Darby (sur offensive) dans les instants qui suivent. Cette mauvaise passe se traduit en chiffres avec un retour des bressans à -4 grâce à une domination toujours évidente au rebond (surtout offensif !) et une belle réussite à 3pts de McClark et l'adresse de Coleman à mi-distance ou sur la ligne de réparation. Retour sur les bancs sur le score de 53 à 49 tout est à refaire. Les armes de la JL sont pourtant assez évidentes à museler : McClark et Coleman… les autres ne sont pratiquement que des passe-balles !

Bourg en Bresse repart de la meilleure des façons avec un 3pts d'un passe balle : Jesse Delhomme imité par un autre passe-balle, Stéphane Dondon, à 2pts pour permettre à la Jeu de repasser devant à la 32e minute 54-53. La défense limougeaude est toujours là mais Bourg s'offre des deuxièmes chances en attaque et les concrétise. Darby stoppe l'hémorragie à la 33e puis sur une bonne relance de Mohammed il inscrit un nouveau panier en contre-attaque. Un bon gros ménage de l'arceau par Ford permet aux blancs et noirs de relancer la machine et de provoquer un temps mort des visiteurs suite à une nouvelle faute. Reprise des débats et retour du super-héros limougeaud : superMomo qui aligne à 3pts histoire de montrer à Fabrice Courcier que ses consignes n'arrêteront pas le CSP ce soir. 60-54 après un 7-0 qui fait du bien. Revenus à -4 les bressans enchaînent par McClark inscrit un panier malgré une faute limougeaude mais une autre légende fait son retour : celle selon laquelle on ne gagne pas à Beaublanc sans 20pts d'avance à l'entrée du money time ! Et ce fameux panier est donc refusé pour un 3 secondes… Sans commentaires, on est chez nous. S'en suivent deux minutes d'échanges de tirs ratés et de pression défensive "virile mais correcte" des deux côtés. Le basket proposé ce soir est sans conteste de haut niveau. Une ombre survole le parquet : c'est la cape de SuperMomo qui ajoute un nouveau panier en transition à un moment clé. 62-58 et moins de deux minutes à jouer. Thomas Dubiez, ex bisontin, sort alors de son marasme pour ajuster derrière l'arc et relancer les siens, mais Ford s'impose une nouvelle fois sous le cercle pour récupérer un précieux rebond offensif et offrir une attaque conclue à 3pts par Karim Souchu qui enflamme Beaublanc en replaçant le CSP en orbite dans le money-time 67-62. Temps mort Courcier sur un passage en force de Mullins… on sent la zone qui a tant gêné Limoges en prépa sortir du chapeau du technicien de la JL. Souchu provoque la faute de McClark et sanctionne aux LF 69-62. Une seule possession possible, Limoges a gagné et se permet même le luxe d'anihiler la dernière attaque des burgiens.

Le CSP remporte pour la première fois en quatre ans son match d'ouverture de ProB, et confirme donc son statut de cador de la division en espérant que cela soit de bon augure quant au verdict en mai. Limoges n'a pas été "très bon" mais a tout de même régalé son public et remporté cette rencontre sur des valeurs sûres : la défense et la solidarité. Ce groupe, diaboliquement dangereux en attaque, peut aller loin s'il sait gérer les grands rendez-vous… ça tombe bien on en a un samedi prochain !

-----------------------------------------
Voici les réactions des limougeauds recueillies à chaud par Jean-François MAISON pour Illustration

Karim Souchu
Illustration: C'était dur pour une entrée en ProB, ça joue ?

Illustration : On sait que ça va être comme ça cette année, qu'on sera attendu partout comme l'équipe à battre. On a été solide dans le money time. On a de bons joueurs à tous les postes et c'est ça qui fait la différence. On a eu des problèmes au rebond offensif mais la solidarité défensive a payé.
Illustration: Parlez nous de votre 3pts qui donne la victoire ce soir.
Illustration : Ca fait plaisir car j'étais un peu frustré par la faute imaginaire juste avant et du coup je voulais faire un truc en pour me rattraper.

Eric GIRARD
[b]Illustration : Votre analyse du match coach ?

Illustration : On a vu deux belles équipes qui vont avoir un rôle important dans le championnat. Bourg était un peu en avance dans leur préparation et ils ont toujours pu rester dans le match grâce à leur agressivité au rebond offensif. On leur a donné trop de deuxièmes chances. C'est un bon premier point cette victoire car on savait qu'on n'était pas prêt.

Illustration: La défense en deuxième mi-temps doit vous satisfaire ?
Illustration : Oui même si on laisse Bourg à moins de 35pts en 1ere mi-temps et moins de 30 en seconde période. C'est ce qu'on veut faire et on est satisfait puisqu'on n'a même pas eu à utiliser tous les "subterfuges" qu'on avait prévus en défense.

Frédéric FORTE
Illustration : Un peu de suspense pour lancer la saison et faire plaisir au public président ?
Illustration : Tout n'a pas été parfait mais c'est normal à ce moment de la saison. Bourg va jouer au moins le top 4, et même si le début de saison nivelle un peu par le bas on est content d'avoir 7pts au goal-average pour la suite.

Illustration : Un problème tout de même au rebond offensif ?
Illustration : Notre secteur intérieur est censé être un des plus performants de ProB et pourtant ça n'a pas été facile. On n'a pas une armada invincible, si tout le monde ne fait pas les efforts ça n'ira pas. Ils nous dominent au rebond mais on a quasiment toujours mené même sans jamais les écarter vraiment et on peut maintenant préparer sereinement le premier déplacement qui n'est jamais facile. Et puis on gagne enfin notre premier match… est ce un signe ?!...

  • Autour du match
  • Commentaires (7)