BERCY ON ARRIVE !

Illustration

Edit : Galerie photo exclusive disponible >>ICI<<
Dans un Beaublanc chauffé à blanc et plein comme un œuf LE Limoges cSp a donné une véritable leçon de Basket 97-57 au Paris-Levallois leader inconsté de la saison régulière et valide son billet pour la finale de ProB samedi 20 juin au Palais Omnisport de Paris Bercy ! LIMOGES EST A 40 MINUTES DE LA PROA !

Dans l'autre demi-finale Poitiers a obtenu le droit de disputer une belle à domicile grâce à sa victoire à Bourg 71-64

OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! Récit d'une boucherie :
Avant match : Le cœur de Limoges bat au rythme du basket comme aux plus belles heures, les guichets sont pris d'assaut et le dispositif policier sent bon les joutes européennes. L'adversaire du soir est pourtant on ne peut plus français : Paris-Levallois qui porte sur ses pourtant solides épaules la pression de tout un peuple qui veut le piétiner et accéder à Bercy !

Le 5 limougeaud : Mouillard, Hinson, Mohammed, Salmon, Bradford
Le 5 parisien : Albicy, Karangwa, Ekanga-Ehawa, Elliot, Wyatte

QT1 : Grooosse défense 24-15
D'entrée de jeu super Mohammed a mis son slip par-dessus son short et vole la première balle mais ne l'exploite pas et le PL ouvre le score mais Aurélien Salmon a décidé de mettre le feu à Beaublanc en allumant la première mèche à 3pts. La bronca est en place pour les attaques parisiennes ce public est chaud chaud chaud ! Bradford inscrit ensuite un panier intérieur sur un superbe service de Mouillard et Paris balbutie ses passes en ce début de match. Alhaji fait commettre deux fautes à Karangwa et Ekanga et sur la remise Salmon donne 5pts d'avance aux siens 7-2. Karangwa et Wyatte ramènent les leurs à 7-6 sur deux attaques rapides. On se frotte sous le cercle et Elliot commet une offensive sur Bradford qui aggrave ensuite le score 9-6. Paris a visiblement choisi de jouer rapidement et marque une nouvelle fois en contre-attaque plus la faute qui permet à Joachim Ekanga d'égaliser. Bradford réplique mais Elliot place le PL sur orbite 11-12 mais Hinson ne compte pas laisser les choses se passer ainsi et ajuste à 3pts puis sert Passave-Ducteil dans un fauteuil 16-12 pour le CSP. Limoges presse tout terrain, et Hinson envoie Ekanga aux LF mais Beaublanc joue son rôle et le parisien ne fait que 1/2. 20-15 après qu'Hinson et Aka se soient rendu coup pour coup. Le meneur US est en forme ce soir. Coach Girard fait tourner son effectif Mohammed, Tenso, Passave-Ducteil, Idbihi et D'Almeida sont sur le terrain sans que l'intensité n'en souffre et pour preuve Momo allume de (très) loin 23-15 et Beaublanc siffle la dernière attaque du quart temps. Après un tir manqué d'Albicy, Aka commet une faute sur Wane qui place Limoges à 24-15 au buzzer. Le coach voulait une entame sérieuse… il l'a eu !

QT2 : Un coup de moins bien sur la fin 44-33
Après deux tentatives ratées, Passave-Ducteil conclut la première attaque du second QT, Super Momo choisit cette 11e minute pour enflammer Beaublanc 29-15 sur un missile à 3pts en contre attaque svp ! Sur l'attaque suivante Passave-Ducteil crucifie la défense parisienne 31 à 15 quand… IDBIHI DUNKE EN CONTRE-ATTAQUE 33-15 et électrise Beaublanc !!! Jean Marc DUPRAZ demande un temps mort alors que ses hommes sont KO face à la réussite insolente de Limoges CSP (9-0 en 2min au QT2). Sur la possession suivante les parisiens buttent une nouvelle fois sur le rempart limougeaud et Bradford obtient une faute sur la contre attaque 34-15. Paris qui a la tête à l'envers et c'est son intérieur US qui marque à 3pts mais Idbihi a décidé d'user de son petit shoot à 4m : 36-18 pour Limoges. Quel match du CSP qui réussit tout ! L'homme aux 4 prénoms Michel Jean Baptiste Adolphe inscrit deux points mais super Momo est toujours en tenue derrière les 6m25. Limoges commet sa première bévue défensive et oublie Wyatte qui sanctionne immédiatement. Temps mort local 39-22. Paris laisse tomber sa défense de zone au retour de cette mini-pause. Les esprits s'échauffent et MJBA cherche Alhaji qui est chaud bouillant et qu'Eric GIRARD préfère sortir. Après un tel début de match le CSP baisse un peu en intensité et Karangwa en profite mais Passave-Ducteil répond 41-24 avant que Salmon ne pose un énorme contre sur Wyatte et que Johan n'enfonce le clou sur une main gauche de toute beauté ! Wyatte, décidemment le seul parisien à surnager ajuste de nouveau dans l'angle 43-26. Passave-Ducteil inscirt son 11e point sur LF mais commet sa première faute sur la séquence défensive suivante et Wyatte (encore lui !) fait 1 sur 2 et provoque une nouvelle faute où il fera également 1 sur 2 et 13pts au total. LE PL retente sa zone et Hinson puis Mohammed échouent de loin alors que Wyatte continue son solo pour les bleus. Idbihi perd la balle suivante sur marché dans la peinture puis commet une faute sur Karangwa qui marque… deux grosses bévues pour le bosman du CSP qui permet aux visiteurs de revenir à -11 à la pause puisque Karangwa bâche D'Almeida sur le dernier tir. 44-33 à la mi-temps.

Après 13 minutes d'un basket quasi-parfait (plus de 70% de réussite aux tirs, domination au rebond et pas de déchet) les joueurs du CSP ont un peu accusé le coup malgré leur belle défense ceci à cause d'un seul homme : Nigel WYATTE, la seule menace crédible côté francilien qui a su remettre les siens dans le bon sens. Coach Dupraz peut remercier son américain sans qui le PL aurait sûrement sombré. Au lieu de ça les futurs pensionnaires de ProA peuvent encore espérer puisqu'ils ont réduit l'écart à 11 unités au meilleur des moments. Limoges doitt réagir à la reprise et réimposer son basket comme en début de rencontre.

QT3 : LIMOGES SUR ORBITE 70-43
Au retour des vestiaires Bradford commet sa première faute et Elliot ramène les siens à -10. Mouillard ajuste à 3pts et sur l'action suivante le CSP pousse le PL aux 24 secondes ce qui réveille le palais des sports mais Bradford prend un 3 secondes. Elliot se rappelle qu'il est américain et prend des responsabilités de dessous : 2pts + faute de Salmon mais LF raté. Vexé Aurélien SALMON inscrit son 2e panier à 3pts et remet le CSP à 50-36 et piège Elliot en défense sur le repli. Beaublanc va exploser : Mohammed vient de marquer à 3pts sur la contre attaque avec en prime la 3e faute de Karangwa et un LF à suivre. Paris demande un temps mort. 53-36 mais Momo rate son lancer. Après deux actions infructueuse Hinson envoie Mohammed au Alley-hoop et BEAUBLANC EXPLOSE DE NOUVEAU !!! Ekanga rate son tir et Mohammed provoque la 4e faute de Karangwa puis SALMON AJUSTE DE NOUVEAU A 3PTS 58-36 POUR LIMOGES A LA 24e MINUTE !!!! L'ambiance est INDESCRIPTIBLE. Cette équipe ne peut pas perdre ! Albicy obtient 2 LF mais Bradford remet les pendules à l'heure en transition avant de voler la balle sur le repli au jeune (et frêle) meneur parisien. Mouillard et surtout Salmon recueillent une ovation à leur sortie du parquet. Ekanga contourne la défense et ramène les siens à… 60-40 (26e minute). Trois actions infructueuses plus tard, Limoges passe un nouveau système comme en école de basket sur un 3pts de Tensorer et Passave-Ducteil pose un cake énorme sur l'attaque parisienne et Tensorer augmente l'addition sur contre-attaque +25 et 12 minutes à jouer le public chambre "ET ILS SONT OÙ LES PARISIENS ?" (NDLR : En vacances mais en ProA !). Oyono fait son entrée et cueille un énorme rebond de suite ! De l'autre côté du terrain Johan PASSAVE-DUCTEIL marque malgré la faute antisportive d'un Elliot impuissant. Malgré le LF raté Johan repart au charbon et provoque la seconde faute de JB Adolphe 68-41 juste avant qu'Hinson n'intercepte une passe pas assez appuyée du jeune Albicy et pose 2pts de plus en lay-up. Passage en force d'Elliot pris par la patrouille, sa 4e faute. Ça VIRE A LA PUNITION 70-41 à une minute du QT4. Elliot obtient une faute d'Oyono et marque ses deux lancers mais D'Almeida rate le tir au buzzer. 70-43 soit +27 : LIMOGES EST A 10 MINUTES DE BERCY ET BEAUBLANC VIBRE COMME AUX PLUS BELLES HEURES, QUEL PLAISIR !

QT4 : LA MISE A MORT
Dès le retour sur le parquet Mohammed sert Idbihi qui marque en deux temps. Paris gaspille deux balles et… Mohammed marque à 3pts (5/7 pour lui ce soir de loin… hallucinant !).
Aka répond dans l'indifférence générale mais Super-Momo est de service 77-46 sur un layup. ON EST EN FINALE scande Beaublanc à la 32e minute Wyatte soigne ses stats et Dupraz lance le jeune Meité dans le grand bain signe que LE PL EST EN VACANCES ! Un marché d'Albicy plus tard Mohammed inscrit son 21e pt 79-48 LA FÊTE EST BELLE CE SOIR ! Hinson ajoute son écot de près à la 34e alors que les Eagles continuent à chambrer la bête au sol "Et ils sont où les parisiens ?!". Oyono ajoute deux LF et le 3pts d'AKA à la 35e n'intéresse PERSONNE ! Idbihi marque une nouvelle fois en 3 temps devant des intérieurs parisiens médusés. Tsagarakis marque lui aussi à 3pts et Tensorer conclut une séquence de 3 tirs/rebonds offensifs limougeaud sur un service de ouf d'Alhaji Superman Mohammed qui regagne le banc sur une standing ovation ! Le match est accessoire, le public, DEBOUT, jubile, chante, célèbre… et Paris perd une nouvelle balle dans l'enfer de Beaublanc ! Les joueurs se congratulent déjà et les spectateurs de Beaublanc auront été gratifiés d'une dernière de gala pour clore la saison à domicile. TENSO chauffe encore plus la salle en marquant à 3pts et après un nouveau raté francilien Idbihi aggrave lui aussi le score 93-54 OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! Tenso, sans pitié canarde l'ambulance OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! Idbihi de dessous en 2 temps 97-54 OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! 15 secondes à jouer et Tsagarakis arrondit le score 97-57. VICTOIRE DU LIMOGES CSP 97-57 ! BERCY NOUS VOILA !!!!!!!!!!!!!!!!
OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!! OHE OHE LIMOGES !!!

Illustration


A noter : Le jeune Lucas DURAND s'est légèrement blessé à l'échauffement et n'est donc pas entré en jeu pour cette raison.

Réactions recueillies par JF Maison pour France Bleu Limousin au coeur de la liesse limougeaude :
Frédéric Forté :
"Je voudrais remercier tous les gens qui nous ont soutenu depuis 5 ans, les partenaires, la ville, le public… oui ce public, y'a rien à dire… mais c'est pas finit ! Il ya encore un match !"

Xane D'Almeida : Extraordinaire, on a franchit ce dernier pas, on a 10 jours pour bien préparer on les a pris à la gorge dès le début et on n'a rien laissé… >>Salmon arrache le micro et coupe : ON EST EN FINALE, ON EST EN FINALE ! On les a tués dès le début… on a fait 2 tours et maintenant il reste un match, on voit ce public, on imagine tout ça à Bercy et ça fait rêver !

Renaux : Je tiens à dire un grand merci à mes coéquipiers qui ont tout fait pour qu'on aille à Bercy !

>> Bradford hurle au micro de Beaublanc : We will see you all in Paris ! Thank you !!!

JM Dupraz : On n'est pas sur le même rythme que Limoges. Eux sont sur un rythme de playoffs et on fait du foncier pour la phase finale. Nous on a du batailler jusqu'à la dernière journée pour assurer la montée mais là on a éclaté physiquement.
JFM : On a vu vos joueurs applaudir le public de Beaublanc à la fin du match, cette salle force le respect (vous qui la connaissez bien ) ? (NDLR : Dupraz était le 10e homme champion d'Europe avec Limoges en 1993)
JMD :
Oui, quand on voit ça on se dit que ça serait bien que Limoges retrouve le haut du panier du basket français !

Eric GIRARD : Nous en sommes à 4-0 en playoffs et il nous reste encore un match. La fête ne sera complète qu'à 5-0.

Xane D'Almeida (au vestiaire) : "J'ai connu quelques ambiances à Pau mais là... c'est un cran au dessus !"

  • Autour du match
  • Commentaires (14)