Bercy Imprenable.... PAU intouchable!

Illustration

Hier après midi, Limoges se déplaçait au POPB de Bercy pour affronter l'ogre PAU afin de départager les deux équipes qui s'étaient quittées en championnat sur un score identique à chaque fois. +5 pour PAU en terre béarnaise et +5 pour Limoges à Beaublanc.
Dehors les supporters du CSP sont arrivés en masse, ceux de PAU étaient beaucoup moins nombreux. Cholet ayant décidé de soutenir Limoges, la salle de Bercy ressemblait étrangement à Beaublanc. Les rouges et les noirs unis pour soutenir le CSP Limoges. Les manceaux n'étant pas arrivés lors du début de la rencontre, ils n'ont pas participé au soutien d'une équipe. Récit.

1er quart-temps :
Limoges obtient le premier ballon, mais il est vite vendangé et surtout très mal utilisé. on commence à voir la fébrilité des joueurs du CSP au bout de 2min. Les shoots faciles ne rentrent pas, Momo n'y est pas, Desroses est crispé, et Braswell essaye de porter l'équipe sur ses épaules. Les palois déroulent leur jeu, patients, plein d'envie (ce qui manquera à Limoges toute la partie), et surtout jouant en équipe, s'appuyant sur leurs joueurs forts et isolant très bien notre point fort Mohammed. Mendy a cadenassé Momo toute la partie et il l'à sorti de son match. Score à la fin de cette période 21 à 16 pour PAU.

2ème quart-temps :
Ce second acte sera le même en tout point du premier, Gipson impose le rythme à la rencontre, il met en valeur ses qualités offensives et de passe, Rimac régale les supporters Palois avec des shoots extérieurs et des pénétrations que lui maîtrise à la perfection. Quand PAU peine à marquer, il trouve toujours un joueur pour mettre une claquette ou un panier presque au buzzer. Bauer est un tueur dans cet exercice. Score à la mi-temps 34 à 28 pour PAU.

3ème quart-temps :
Allo, on a perdu Limoges, mais où sont les joueurs ? Les béarnais dominent cette période de la tête et des épaules. Le CSP est en panne d'adresse, en panne de rebond, en panne de... tout ! Comment peut-on perdre le peu de fond de jeu que l'on avait depuis le début de la partie. McCord en bon capitaine essaie de tenir la baraque à l'intérieur, Braswell balance des missiles à 3pts dont 1 fait mouche, mais à part çà rien de bien transcendent à se mettre sous le dent. Gipson, Rimac, Bauer et Mendy sont dans le rythme, ils sont partout, orientent très bien le jeu et ce n'est pas la zone lymphatique de Limoges qui va changer les choses. Même si celle-ci contre toute attente ramena un peu le CSP en fin de période. Scrore 59 à 46.

4ème quart-temps :
Comme cette zone faisait illusion en fin de 3ème quart, Girard décide de continuer. Mais pour réaliser une défense de ce type, il ne faut pas regarder l'adversaire se passer le ballon. Après une presque interception de Momo, Limoges prend un panier dessous, après un tir à 3pts de Salmon manqué, le CSP prend un smash en contre attaque. Sur l'attaque suivante un 3pt de Bauer, puis 3pts de Rimac. Boum ! Limoges est mort. (et ce n'est pas une image, c'est la réalité. Plus de supporters éteints (une nouvelle champion des chansons sur le parvis mais absent quand les joueurs ont besoin d'eux), plus de joueurs, ils sont partis en vacances, plus de staff car plus de temp morts) Cette fin de match sera la confirmation de cette saison, Limoges est une bonne équipe de PRO B mais PAU était vraiment un ton au dessus, sans commune mesure. Score final 78 à 62. Et au vu du match ce n'est pas cher payé.

Alors que retenir de ce match déjà.
Que Bercy fait peur, la pression était véritablement sur les joueurs de Limoges, les Palois ont joué leur jeu, à leur rythme et surtout sans pression. Dobbels a mieux préparé son équipe que Girard, il n'avait jamais été à Bercy et pourtant il a gagné.
Sur la saison, Limoges a fini en demi-finale de la coupe de France, deuxième du championnat et finaliste malheureux de la finale, et monte en PRO A. Il y a pire comme saison. Mais hier ça laisse un goût d'inachevé.

Sur le futur. Hier soir en rentrant dans ma voiture, je me disais une chose. Je ne voudrais pas être à la place de Fred Forté ce soir. Le seul joueur qui mérite vraiment de rester est John Mc Cord. Capitaine exemplaire hier soir il a poussé l'équipe, essayé de motiver les troupes.
Souchu n'a rien à faire en PRO A, Renaux non plus (avec un record à Bercy : -4 d'éval en 5min avec 0/4 aux LF !!!), Salmon s'il est réveillé et surtout s'il réussit son premier shoot peu faire des choses, mais il faut qu'il arrête de marcher au moral. Mouillard doit absolument faire un stage accéléré de défenseur sur l'homme sinon il ne faut pas rester Monsieur il faut passer votre chemin. Ford a fait son match sans plus mais n'a pas déçu, il peut servir en PRO A. Le petit Lucas n'a pas le niveau mais hier quand il est rentré il a mis tout son coeur dans la partie. Johan n'a pas été bon mais il a fait ce qu'il sait faire, rebond défense et les basses besognes. Weis n'a presque pas joué, il est hors de forme, pas de rythme, il faut pour monter en PRO A qu'il fasse un gros travail physique cet été mais est ce que son corps le lui permettra ? Reste pour moi les trois grosses déceptions d'hier soir. Braswell finit a 15pts mais à 6 d'évaluation. Il n'a pas su imposer le rythme à la rencontre, il n'a pas élevé son niveau de jeu et on a surtout vu la grosse différence de niveau entre lui et Gipson. Desroses nous avait habitué à beaucoup mieux et hier il a certes été vite sanctionné par les arbitres, mais quand même il finit à 4 d'évaluation, pas terrible. Pour finir, Mohammed n'a pas été bon, bien éteint par Mendy (qui est un des meilleurs chiens de garde de PRO B), il n'a pas su se sublimer, passer le cap du joueur lambda au joueur magnifique qu'il peut être. Il a les capacités pour la PRO A mais c'est un joueur qui aime courir, alors donnons lui un meneur qui court et tout ira beaucoup mieux.

Un petit mot sur le staff. M. Girard pourquoi s'entêter à mettre votre pire défenseur sur le meilleur joueur adverse? Voilà ma question.
Vous avez tout essayé, même mettre Renaux pour voir ce qu'il donnerait, vous aviez raison on ne sait jamais ce qu'un joueur peut apporter.

Que peut on souhaiter pour l'inter saison. Que le recrutement soit à la hauteur des attentes du public, mais surtout qu'il permette de se maintenir. Car je pense que l'on a fait le plus facile monter en PRO A, maintenant il reste une grosse partie à jouer, c'est d'y rester. Il faudra pour cela que Beaublanc soit imprenable toute la saison (les supporters devront être présents encore plus nombreux et à chaque match), il faudra un leader offensif régulier, un winner un mec qui n'a peur de rien ni de personne. On possède une bonne base défensive avec notre 5 majeur, mais elle devra passer un nouveau cap et surtout être encore plus régulière sur la totalité d'une rencontre.
Enfin, tous les joueurs qui signeront devront avoir en tête qu'ils sont à Limoges, le public peut les monter très haut mais aussi les descendre très bas. La pression est toujours présente en Limousin, le basket est une religion, le CSP une institution.

Alors futurs joueurs du CSP, réfléchissez avant de venir à Limoges, sachez que nous serons toujours derrière vous mais à une seule condition que vous vous battiez pour ce club, ce maillot et surtout pour notre ville qui a bien besoin de revenir au plus haut niveau.

Que la saison prochaine soit belle, pleine d'émotions positives et que M. Forté nous créé une équipe de guerriers, de copains, et d'amoureux du maillot.

Un dernier mot de la part de la rédaction aux crétins autoproclamés supporters : effacez donc le mot "enculé" de vos chansons et à l'avenir évitez de les hurler bière à la main comme des boeufs (limousins ?) que vous êtes à des groupes d'à peine 10 palois avec des enfants... ce spectacle pathétique nous a affligé... ainsi qu'à peu près tout le monde autour de nous. Fort heureusement la très grande majorité des limougeauds présents à Bercy ont été enthousiastes et fair-play, dommage qu'on assiste encore à ce genre de scènes en 2010.

  • Autour du match
  • Commentaires (31)