Battre Fos en noir sans faux-semblants

Illustration

Il serait bien dommage que les annonces de cette semaine pourrissent l'ambiance avant le match, ce samedi, à Beaublanc. Au contraire, il serait justifié d'applaudir chaleureusement l'entrée sur le terrain du CSP après sa démonstration de force la semaine dernière au Portel... mais aussi celle de l'équipe de Fos/Mer qui a redonné à Limoges la maîtrise de son destin (enfin !) en terrassant Boulazac au bout du bout du bout suspense. Une standing ovation serait même méritée pour l'ancien limougeaud Edouard Choquet, auteur du panier de la gagne à 3 secondes de la fin.

Avec cet exploit, les méridionaux ont confirmé qu'ils possédaient une équipe particulièrement solide, avec un mental à toute épreuve : ce n'est pas rien d'arracher la victoire dans la 2eme prolongation, face au leader, avec trois joueurs majeurs déjà sortis pour 5 fautes !

Maintenant, comme dirait un autre ancien limougeaud, buveur de Cristalline celui-là : "faut pas gâcher". Après ses deux belles victoires de la semaine passée, basées sur une défense de feu, le CSP doit poursuivre sur sa lancée sans faire de sentiments en renvoyant les sudistes dans l'enfer des luttes pour les places en play-off : la Damnation de Fos, en quelque sorte.

L'adversaire

L'effectif du Fos Ouest Provence Basketball a quelque peu évolué depuis le match aller début décembre, du fait de nombreuses blessures. Ainsi le coach Rémi Giuitta sera à nouveau privé de son meneur international marocain Mohamed Hachad blessé à la cheville. Dans le secteur intérieur, il sera aussi obligé de laisser Philippe Haquet (blessure à l'épaule).

Dans ces conditions, le meneur titulaire sera bien sûr E. Choquet, qui avait fait un chantier monumental à l'aller (24pts à 10/10, 2 rebonds, 3 interceptions, 7 passes pour une évaluation de 32). Du travail en perspective pour Aldo Curti et consorts.

Au poste 2, on découvrira Richard Roby, un ailier américain de 26 ans, arrivé au club en février après avoir bourlingué dans différentes ligues mineures aux USA mais aussi en Israël et en Grèce. Ses stats sur ses 4 matchs avec son nouveau club sont inégales, mais on retiendra ses 24points contre Boulazac avec 75% de réussite à 2 points comme à 3 points, pour un joli 26 d'évaluation… et surtout son panier façon "Milbourne à Antibes", pour l'égalisation au buzzer du temps réglementaire (voir ci-dessous).

L'autre ailier est Bill "Cockscomb" Clark, tout droit venu de la NCAA, qui est passé complètement à travers contre Boulazac (0 point en 30' et éval négative !), mais qui vaut quand même mieux que ça d'habitude avec 14 pts, 4 rebonds et 3 passes en moyenne.

Même si la traction arrière a de l'allure, le point fort de l'équipe se situe incontestablement sous le cercle. Il faudra en particulier se méfier du duo expérimenté constitué de Shermann Gay et Sacha Giffa. Les deux ont fréquenté la division supérieure pendant plusieurs saisons avant de poser leurs valises dans le sud. Gay tourne à plus de 15 points par match, et 6 rebonds en 31' pour une évaluation moyenne supérieure à 18. Pour sa part, Giffa se contente de 5,5 points et 3 rebonds en 20'. D'ailleurs, au vu de ces modestes performances, le coach Rémy Giuitta s'interroge de plus en plus sur son intégration dans le cinq de départ : Giffa ou Giffa pas ? Depuis trois matchs, il a même décidé de faire confiance au robuste Mamadou Dia (8pts, 4 rebonds) pour débuter.

Cette raquette déjà bien fournie est complétée depuis une semaine par Williams Soliman, le magnifique champion de France 2007 avec Roanne, enfin de retour de blessure.

Illustration


La forme des équipes

Limoges VVDVV
Après leur lamentable gamelle à Denain, les Limougeauds ont aligné trois succès consécutifs particulièrement probants. Finalement, l'échec chez les p'tits ch'tis a peut-être été un mal pour un bien, en créant un déclic salutaire. En tout cas, le groupe parait de plus en plus solidaire, concerné et altruiste… Mais comment va t'il réagir à l'annonce surprise du départ du coach Sarre en fin de saison ?

Fos/Mer VDVDV
Fermement arrimés à la 4ème place depuis la trêve, les méridionaux sont clairement sur courant alternatif : quasi-intraitables à domicile mais assez friables à l'extérieur. Mais attention, les arrivées de Ruby et de Soliman pourraient changer la donne et leur apporter le coup de boost nécessaire pour s'imposer plus fréquemment loin de leurs bases. A Limoges de ne pas en faire l'expérience !

Les dernières confrontations

Fos sur Mer 89-73 Limoges (2011, ProB)
Limoges 74-68 Fos sur Mer (2010, ProB)
Fos sur Mer 73-76 Limoges (2009, ProB)

L'analyse

En vue de se détacher du peloton des poursuivants, maintenant décrochés par les deux échappés, Fos toque au pire moment pour lui aux portes de Beaublanc. En effet, on voit mal le CSP, enfin seul leader, lâcher bêtement cette première place attendue depuis si longtemps. Mais il ne sera pas facile de mettre au pas cette équipe fosséenne, bien pourvue à tous les postes. Pour y parvenir, il faudra faire preuve d'autant d'agressivité en défense que lors des sorties précédentes pour ne rien laisser espérer aux visiteurs. Dans ce cas, la profondeur du banc devrait faire la différence sur la durée. Sinon, il faut s'attendre à ce que Fos facture cash tout relâchement coupable.

Le prono

La perspective d'une victoire à Limoges laisse Mamadou Dia, le pivot de Fos, sceptique : "Ils ont la rage contre nous. Sambou (Traoré ndlr) me l'a dit, la défaite du match aller est mal passée. Ça va être chaud mais bon on verra".

On ne le contredira pas et on pronostiquera une nouvelle victoire à domicile du CSP, avec la manière s'il vous plait.

  • Autour du match
  • Commentaires (33)