Après le clasico, le derby !

Illustration

Après avoir reçu son ennemi de toujours à Beaublanc, le Limoges CSP va faire un tour en région poitevine pour voir si l'ennemi y est. Samedi à 20h45, l'affiche entre voisins, déjà alléchante aux étages inférieurs, va faire parler d'elle, toujours devant Sport+, mais cette fois, c'est en ProA... Qui étaient nos adversaires il y a 3 ans et le sont toujours ?

Illustration


L'adversaire
Poitiers, c'est la même équipe depuis des années et c'est donc un collectif qui se connait par cœur. C'est simple : aucune recrue n'a pointé le bout de son nez sous le maillot bleu (à l'exception des 2 JFL Ona Embo et Fournier). Guillard est même dans sa 10ème année au club - une fidélité de plus en plus rare dans le sport. En tout cas, pas d'excuse d'intégration des nouveaux joueurs pour le PB pour justifier les récents résultats.

Cédric GOMEZ sera à la mène du jeu poitevin avec le statut d'organisateur. Irrégulier en ce début de saison, il est passé à côté de la plaque contre Nancy (0/4 au shoot, 3 balles perdues)... mais il reste capable de sortir un bon match et de délivrer beaucoup de passes décisives. C'est encore moins régulier pour Carl ONA EMBO qui alterne le bon et le moins bon (entre 14 et -2 d'éval, belle amplitude).

Les postes extérieurs sont alimentés par Tommy GUNN, qui joue beaucoup sur son physique et sa puissance, accompagné bien sûr par Rasheed WRIGHT qui joue plus sur des missiles longue distance. Lui aussi connait un début de saison compliqué.
Guillaume COSTENTIN complète la traction arrière et se rapproche peu à peu de son meilleur niveau.

A l'intérieur pour finir, Pape BADIANE et Kenny YOUNGER sont les titulaires. Le premier, ex-international passé par Roanne et Le Mans, tentera de justifier son surnom de "Poulpe" (non, pas en hommage à Paul le Poulpe, qui nous a quitté cette semaine... on aura tout de même une pensée pour lui ce samedi soir en voyant Badiane se faire écraser :cool:) dans la peinture. Younger, lui, est l'homme en forme de ce début d'exercice côté PB. 15 d'éval moyenne pour le trentenaire américain. Des points, des rebonds, des passes, tout y est pour lui. Il tentera de mettre ses coéquipiers au diapason. Un premier gros test pour Massie ?
Pierre-Yves GUILLARD, lui aussi en verve lors des premiers matchs, est capable de peser sur ses adversaires en jouant près du cercle ou en s'écartant.

La forme des équipes
Côté Limoges DDVV
Le CSP s'est refait la cerise avec son duel à risque contre Pau, et sa qualification en Coupe de France face à la modeste équipe d'Angers. Il serait donc bien inspiré de continuer sur la série commencée il y a une semaine !

Côté Poitiers DDD
Pour les joueurs de Ruddy Nelhomme, la situation est plutôt délicate. Auteurs d'une préparation difficile avec des problèmes certains en interne, les Poitevins ont accumulé du retard, à l'instar des Palois. Après 3 revers essuyés consécutivement, ils voudront se rattraper devant leur public lors du derby de la Vienne.

Les dernières confrontations
Poitiers 67-54 Limoges (2009, Bercy, finale de ProB)
Limoges 72-78 Poitiers (2009, Beaublanc, ProB)
Poitiers 79-76 Limoges (2008, Poitiers, ProB)
Limoges 55-56 Poitiers (2009, Beaublanc, ProB)
Poitiers 96-81 Limoges (2007, Poitiers, ProB)

On se souvient (malheureusement, ai-je envie de dire) de la finale perdue face au PB86 en juin 2009... Le non-match livré par Momo et les siens est encore en travers de la gorge de beaucoup d'entre nous. On se rappellera aussi - avec une certaine envie de revanche - la provocation d'un certain Rasheed Wright en direction des supporters limougeauds.
Il faut remonter au 18 novembre 2006 pour retrouver une trace de victoire du CSP sur les pictaves en match officiel (74-60). C'est dire si Limoges a du mal à venir à bout du PB86 ces dernières années... Le retour en ProA du CSP va-t-il changer les choses ?

Le contexte
"On sera dans le même type d'ambiance (ndlr : que contre Pau), mais cette fois-ci on sera à l'extérieur. On joue face à une équipe qui a besoin d'une victoire et qui joue de mieux en mieux. On est prévenu. (...) À nous d'être prêts, parce qu'en cas de victoire, on sera à 2-2 et on sera dans les clous. En revanche, en cas de défaite, on retrouverait la situation dans laquelle on était avant le match contre Pau, et c'est ce qu'on veut éviter."
Raphaël Desroses, sur www.lnb.fr

Pour la 3ème fois en 4 journées, Sport+ fera suivre Limoges en direct à ses abonnés. L'occasion pour les expatriés (mais aussi les Limougeauds qui n'ont pas de billet) d'apprécier la rencontre depuis leur fauteuil ou leur bar préféré.

Pour ceux qui seront sur place, le match aura lieu non pas à St-Eloi, mais aux Arènes de Poitiers (4200 places, soit 1400 de plus) : comme pour rappeler que ce derby n'est pas un match comme les autres...

L'analyse
Poitiers, malgré un effectif conservé d'année en année, a du mal à se trouver en ce début de saison. Mais il faut se méfier de la bête blessée qui pourrait bien se réveiller à tout moment. Cependant, le niveau de la ProA s'est nivelé (notamment avec la montée de Limoges et Pau), ce qui pourrait compliquer la tâche des Pictaviens qui vont vraisemblablement devoir renouveler un peu leurs rangs un jour ou l'autre. La saison risque d'être longue pour eux.

Le constat que l'on peut faire après 3 journées est que cette équipe peine à jouer ensemble (tiens tiens...), tous ses éléments n'arrivent pas à jouer leur meilleur niveau durant tout un match (tiens tiens...), mais il leur faudra peut-être une étincelle lors d'un gros match devant leur public pour changer les choses (tiens tiens...). En bref, Poitiers est un peu dans la situation de Limoges il y a de cela 8 jours.

Il faudra donc être solide en début de match et probablement faire le dos rond pour ne pas prendre un éclat dès les premières minutes.
Plus que jamais, les cerclistes devront faire preuve d'une grosse solidarité, et d'une grosse pression défensive pour se contenter des opportunités qui se présenteront. C'est probablement en fin de match que des brèches s'ouvriront si aucun écart n'a été fait auparavant. Voilà qui pourrait être une des dernières chances (?) de Cedrick Banks pour se mettre en avant...

Le prono
Comme contre Pau, on serait tenté de dire que l'issue du match dépend des premières minutes. Mais les rôles sont inversés, et Limoges pourra espérer l'emporter si l'écart est inférieur à 5 ou 10 points à la mi-temps. Autrement, il sera très difficile de revenir dans la partie. Avec ses Frenchies en forme, le CSP peut tirer son épingle du jeu et l'emporter. Je me mouille en donnant un hold-up du CSP dans le money-time.
Vous pouvez jouer en ligne et miser sur le CSP (cote 2,65 contre 1,35 pour Poitiers*, soit 26,5€ de gain pour 10€ pariés) et sur la ProA. Il suffit pour cela de vous inscrire sur Bwin en cliquant ici. Bwin double votre mise jusqu'à 50€ : pour 10€ déposés, vous disposerez donc de 20€ pariables !

Illustration


*Les côtes sont susceptibles d'évoluer d'ici au début du match.

  • Autour du match
  • Commentaires (20)