A la relance devant Le Mans

Illustration

Le Mans (14e) rend visite à des Limougeauds (15e) toujours hésitants (mais sur la bonne voie selon leur coach ?) après un début de saison un peu compliqué également. Deux écuries qui avouaient leur objectif play-offs et se retrouvent pour le moment en bas de classement.

L'adversaire

2èmes lors de la saison régulière 2009/10, les Manceaux ont logiquement des ambitions élevées cette année aussi, mais peinent à décoller avec une méchante série 0-4 en cours. Attention donc à la bête blessée qui cale en championnat et ne se relance pas en Coupe d'Europe.

Illustration


A la mène, l'international Antoine DIOT. Cette année, c'est 8.7 d'éval pour lui (6.8 points et 3.5 assists). On le sait capable de sortir un gros gros match sous la pression, ce qui pourrait le rendre difficile à maitriser ce samedi.
Au poste 2, Alex ACKER tourne lui à 12.3 en 29 minutes de jeu. Plus de 12 points pour sa pomme, à 41% au shoot (37% de loin).
Le shooteur en forme, c'est Benjamin DEWAR. Le second américain de la team est lui à 11 points de moyenne (une bonne petite pointe à 20 points contre nos amis palois), avec des pourcentages légèrement supérieurs à son compère.
A l'intérieur, du lourd avec un certain Alain KOFFI. Second international français dans le 5 majeur, et non des moindres puisqu'il pèse fortement sous la raquette avec ses 14 points et 9 rebonds de moyenne. Un total sacrément propre de 18.3 de moyenne, mais des passages à vide cette saison comme contre Paris et Chalon/Saône... Capable donc du pire comme du meilleur.
Enfin, le pivot est Brésilien, il s'agit de Joao Paulo BATISTA. Pas un élément clé de l'équipe, il vient jouer en complément de Koffi sous les panneaux. En moyenne moins de 8 points et 3 rebonds.

La forme des équipes

Limoges VVDVD
Ça va et ça vient pour le CSP, mais on attend un carton plein à domicile pour sauver les points perdus (ou plutôt non gagnés) à Vichy ou à Poitiers. La dernière défaite à Roanne n'a rien de dramatique, elle était même cool selon le coach, alors à lui de montrer que son équipe est capable de relever la tête sur son propre parquet. Ici c'est Limoges !

Le Mans VDDDD
Pour Le Mans, la dernière victoire remonte déjà à la 3e journée de ProA, c'était à Strasbourg. Depuis, les défaites se sont enchainées (Chalon, Paris, Cholet, et Banvit cette semaine en Coupe d'Europe). Mais un gros poisson de ProA ne se laissera pas faire comme ça sur le long terme. Méfiance.

Les dernières confrontations

Limoges 67-60 Le Mans (2010, Beaublanc, 1/8 de finale de Coupe de France)
Le Mans 95-79 Limoges (2004, Le Mans, ProA)
Limoges 56-80 Le Mans (2003, Beaublanc, ProA)
Limoges 78-75 Le Mans (2003, Beaublanc, ProA)
Le Mans 84-52 Limoges (2002, Le Mans, ProA)

On se souvient que Le Mans est venu l'an dernier, Zack Wright en tête de troupe, et avait chuté face à Momo and co, notamment grâce à un bon match de Kevin Braswell.
Si l'on remonte plus loin, les joutes de ProA font l'état d'un bilan partagé entre les deux équipes.

Le contexte

"J'aurai tendance à dire malheur au vaincu ! Mais je suis confiant. Je suis persuadé d'une saine réaction des joueurs, et je connais l'impact du public à Beaublanc." Claude Bolotny, sur le site officiel du CSP

Le résumé de C.Bolotny est tout à fait pertinent, les deux adversaires de la semaine ont besoin de points, personne ne s'en cache et tout le monde jouera pour la gagne coûte que coûte dans un Beaublanc chaud comme la braise et prêt à s'enflammer.
La question reste de savoir qui résistera le mieux à la pression ? Ce sont des Manceaux morts de faim qui vont arriver chez nous, et une victoire des cerclistes pourrait leur redonner une confiance dont ils ont bien besoin. Le retour de Cedrick Banks et l'arrivée de Ralph Biggs ont peut être aidé à lancer la machine, il s'agira donc ce soir d'une confirmation, d'un test grandeur nature. Une victoire aura une signification réelle sur la valeur de l'équipe et sa solidarité au moment où il le faut.

Le prono

Allez, va pour une victoire du CSP. Toujours aussi chauvin que je suis, je vais suivre l'avis de Claude Bolotny, François Renaux ou encore Stéphane Ostrowski. Les joueurs sont conscients qu'ils ont l'obligation de sortir un gros match, et ils le feront probablement. Ce qu'on leur demande, c'est plus une volonté sans faille qu'une réussite insolente. Et avec la volonté, on peut bien souvent avoir ce qu'on veut. Allez Limoges !
Vous pouvez jouer en ligne et miser sur le CSP (cote 2.20 contre 1.50 pour Le Mans, soit 22.20€ de gain pour 10€ pariés) et sur la ProA. Il suffit pour cela de vous inscrire sur Bwin en cliquant ici. Bwin double votre mise jusqu'à 50€ : pour 10€ déposés, vous disposerez donc de 20€ pariables !

Illustration


*Les côtes sont susceptibles d'évoluer d'ici au début du match.

  • Autour du match
  • Commentaires (9)