A la bonne Eure !

Vu la prestation des cerclistes à l'aller, qui plus est dans leur antre, on ne donnait pas cher du CSP à Evreux pour ce quart retour. L'ALM porté par son succès initial et galvanisé par ses supporters comptait bien sweeper un CSP que certains -dont nous, il faut bien l'avouer- voyaient déjà en tongs et Ray-Ban, la montée acquise et la hargne visiblement envolée... Au bout du suspense les joueurs nous ont montré qu'ils en voulaient vraiment (86-82) et surtout ils nous ont donné des raisons d'espérer. Analyse et suite du feuilleton "Kikivacoacher ?"$

Une première mi-temps inquiétante

Le Limoges peu combatif vu à Beaublanc qui s'est laissé piétiner par un ALM Evreux mort de faim s'alignait dans l'Eure et si le QT1 était équilibré (19-18), la suite prenait des tournures de confirmation de la débâcle de l'aller. Le MVP de la saison, Chris Massie était en mode MVPire et se laissait dominer par un Wood qui faisait feu de tout bois ! Quelques missiles longues distances faisaient également trembler les filets mais ils n'étaient pas l'oeuvre des artificiers limougeauds... mais bien de Rowland ! Un temps à 10 longueurs, les petits hommes verts (comprenez Gomis et KMac) sortent les munitions bien aidés par un Traoré autoritaire en défense et évitent le pire pour garder le CSP en vie à la pause 41-33.

La bataille de Normandie

La remontée du CSP en première mi-temps a du laisser le doute s'infiltrer dans les esprits ébroïciens, et le passage au vestiaires a visiblement permis aux limougeauds de refaire le plein de confiance. C'est en conquérants que les verts reviennent sur le parquet et refont point par point leur retard avec à la baguette le sniper de Notre Dame : KMac qui retrouve son adresse habituelle. On ne finit pas vice-MVP par hasard ! Les barbelés ont été posés et c'est le Limoges ultra-défensif qui a fait plier Le Mans, l'ASVEL et Le Havre qui se dresse face aux normands. Le QT3 se conclut sur une égalité 51-51 et donne donc au CSP 10 minutes pour faire la différence. L'ALM qui sent pourtant l'exploit tout près répond coup pour coup aux assauts des limousins et l'échange de 3pts fait frémir. On pense la messe dite au moment où Massie écope de sa 5e faute mais les cerclistes en veulent et dans un final haletant résistent aux coups de buttoir ébroïciens. Gomis manque la crucifixion et ce sont donc les prolongations qui s'annoncent après un 70-70 au terme du temps règlementaire.

Des efforts récompensés

On ne sait si c'est cette résistance limougeaude qui a mis la tête sous l'eau aux locaux mais le CSP entame les prolongations de la meilleure des manières en faisant un petit écart de 6pts et symboliquement ce sont les deux leaders moraux qui mènent la barque : Captain Raph et JoGo font parler la fierté et l'expérience. Malgré les assauts locaux et les schémas tactiques de coach Vallin, c'est bien un CSP enfin digne de son standing qui enchaîne les bonnes défenses et qui maintient l'écart. Entre coups de sifflet et pression incroyable c'est Limoges qui repart avec une victoire 86-82 ô combien précieuse ! Le match d'appui aura donc lieu mardi soir à Limoges.

Forté joue avec les nerfs de tout le monde

S'il avait donné un indice de taille quant à l'identité du futur technicien du CSP pour son 3e retour en ProA (il serait présent en tribunes à Evreux), le président stratège du CSP a continué à brouiller les cartes en invitant plusieurs prétendants plausibles à assister à la rencontre. Ainsi ont pris place à la salle Jean Fourré JD Choulet, JM Dupraz (tous deux au chômage), JM Sousa (Le Havre) mais aussi la Gomme (Michel Gomez... considéré comme retraité) et c'est à se demander si on n'aurait pas pu organiser un colloque de coaches de ProA/B pour augmenter le suspense. Le Populaire a fait de Sousa son chouchou mais le doute subsite... les plus joueurs (dont les forums) espèrent toujours Choulet histoire d'assister à un Pearl Harbor médiatique dans quelques mois et les plus résignés pensent que Dupraz sera suffisamment au garde à vous pour accepter l'interventionnisme présidentiel dans le domaine sportif.

Connaissant l'astuce légendaire de Fred Forté, nous n'occulterons donc pas la piste d'un coach étranger (de préférence Yougo) à moins que... La suite au prochain épisode, mais personne ne dit si les prétendants continueront à jouer au chat et à la souris avec la presse et le public !

  • Autour du match
  • Commentaires (31)