93-74 : N'Havrant !

Illustration

Voilà, le CSP commence à poser son 2ème pied en ProB. Limoges a touché le fond, et continue à creuser. Si encore on trouvait du pétrole... Mais non, on trouve de l'Américain qui jouera 1 ou 2 mois pour le club avant de se casser (et un coach Yougo qui laisse ces mêmes "joueurs" se prendre 93 points). Nous voilà tous, supporters ou simples observateurs, résignés devant cette saison pitoyable !

Je vous épargne, une fois n'est pas coutume, le résumé précis de la rencontre (les acteurs ne le méritent pas). Le CSP a passé 40 minutes à courir (euh pardon, marcher pour être exact) derrière le score... AUCUN ORGUEIL, AUCUNE VOLONTÉ, AUCUNE FIERTÉ !

On mérite mieux !

Limoges s'enfonce et les dirigeants du club, Frédéric FORTE en tête, devront prendre leurs responsabilités (et les assumer !), mais les milliers de supporters qui suivent le CSP, de près comme de loin, à Beaublanc, à l'extérieur, mais aussi à la radio, à la télé ou sur internet, méritent mieux qu'un assemblage d'Américains qui n'ont aucune volonté de sauver une équipe qui coule.

La défense à la Yougo

Je vous laisse libres de votre propre analyse, mais encaisser 93 points en 40 minutes face une des plus mauvaises équipes de la ligue en % de shoot, c'est pas un peu douteux ? Comment peut-on avoir des joueurs PASSIFS en défense alors que l'avenir du club est en jeu ? Markovski se vantait avant le match d'avoir travaillé la défense toute la semaine à l'entrainement : il a visiblement perdu son temps !

Limoges, au fond du Texas

Et sinon, les JFL, c'est juste pour faire le compte administrativement ? Desroses et Souchu ont fait leurs preuves quand on leur a fait confiance avant d'être écartés au profit de joueurs sans âme et sans volonté... Le pauvre Fred Weis qui peut apporter par sa carrure malgré son manque de condition physique, rentre sur le parquet pour... 3 minutes !

Vichy 65-67 Orléans

Bon, sinon, on suivra de près les performances de Vichy, avec qui on va batailler jusqu'au bout pour savoir qui s'enfoncera le plus. Orléans, autre candidat à la descente jusqu'à ce soir, a probablement sauvé sa tête grâce à Limoges.

La suite des événements

En attendant, nous on végète. On végète sans honneur face à des équipes faibles (Vichy, Poitiers, Le Havre...) et on s'apprête à rencontrer Roanne, leader de ProA. Jean-Denys Choulet et ses joueurs vont se faire un plaisir de se venger du match de coupe qu'ils ont laissé passer à Beaublanc (ah oui tiens, on peut encore jouer la Coupe de France !!!).

De Quimper à St-Vallier, en passant par Bourg-en-Bresse...

Voilà ce qui nous attend. Sans faire offense à ces clubs, le Limoges CSP au milieu de toutes ces troupes, ça va faire tâche. On pensait en avoir fini avec ça, et pourtant ! Plus que quelques mois avant de retrouver notre derby avec Boulazac. Vous êtes pas contents là d'un coup ? On doit bien se marrer du côté de Pau et de Poitiers...

SupaMomo, tu reviens ?

L'avantage, maintenant qu'on sait qu'on plonge en ProB, c'est qu'on peut d'ores et déjà penser au mois d'octobre. On a 7 mois pour préparer la prochaine saison, alors autant en tirer profit. Restructurer correctement le club en interne, et l'équipe sur le parquet.
Se préparer RAPIDEMENT à gicler les gens qui ne resteront pas, et commencer à savoir qui héritera des responsabilités adéquates.
On a besoin de gens (joueurs et staffs) qui AIMENT le CSP et qui ont les CAPACITÉS de le faire. Alhaji Mohammed en tête.

N'Havrant !

Ce Limoges CSP est nul, nul, nul, et pourtant il nous fait toujours vivre autant d'émotions. Mais ça, tout le monde ne s'en rend pas compte. Les premiers responsables de la déroute, c'est-à-dire les joueurs, se contentent de faire leurs stats en attendant la fin de saison et leur prochain contrat. Mais NON, une accumulation d'individualités ne fait pas une équipe !! Désolé de reprendre cet exemple, mais il n'y a qu'à voir l'équipe de France de foot lors de la dernière coupe du monde... La ressemblance est frappante en tous points : une communication qui fait pitié, une envie de se battre proche du néant, un honneur inexistant.

  • Autour du match
  • Commentaires (61)